CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Au cœur de la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), l’organisation a pris la décision de suspendre toutes les activités de la ligue en raison de la situation évolutive de la COVID-19, le 12 mars dernier. Les Chevaliers de Lévis tenaient la série 3 de 5 à une seule victoire d’éliminer les Gaulois de Saint-Hyacinthe.

Avant de savoir qu’ils devaient suspendre toutes leurs activités, y compris les entraînements, les Chevaliers étaient en action à l’Aréna de Lévis les 10 et 11 mars derniers.

Après quarante minutes de jeu, le pointage était égal par la marque de 2 à 2

L’étincelle s’est créée chez les Chevaliers au cours de la dernière période de jeu alors qu’ils ont inscrit trois buts sans riposte. Ils ont ainsi remporté la rencontre par la marque de 5 à 2.

«Ça a été un match chaud jusqu’en troisième période. On savait qu’ils allaient sortir forts, ils étaient encore sur l’adrénaline de la série contre le Séminaire Saint-François. […] En troisième période, on a mieux exécuté nos jeux et on a mis de la pression, c’est comme ça qu’on a eu du succès», a expliqué l’entraîneur-chef de la formation lévisienne, Éric Bélanger.

Les Chevaliers dominants

Pour le deuxième affrontement de la série, le 11 mars, les Lévisiens ont poursuivi sur leur lancée. Ils ont bombardé le filet adverse à 54 occasions et ont marqué pas moins de sept buts sans riposte.

Dylan Champagne et Jonathan Fauchon ont été les auteurs des deux premiers buts de la rencontre au cours de la première période tandis que Nathan Morin a enfilé l’aiguille à deux reprises et Jordan Côté a marqué à son tour pendant la période médiane. Antoine Gaudreau et Étienne Boulanger ont conclu le match en inscrivant chacun un but au cours du dernier tiers.

Le cerbère des Chevaliers, Thomas Couture, a repoussé les 30 rondelles dirigées vers son filet. «On a profité de nos chances et, je pense, qu’on a pu remarquer que les Gaulois avaient joué plus de matchs que nous et ça les a rattrapés», a exposé Bélanger.

Quand la COVID-19 se met de la partie

En raison de la crise de la COVID-19, l’organisation de la LHMAAAQ a choisi de suspendre toutes les activités de la ligue, le 12 mars au soir. Cette situation ne permet ni les matchs ni les pratiques d’équipe, une situation difficile à gérer à ce temps si crucial de la saison. «Tout le monde sera dans la même situation, c’est équitable pour tous. On va faire une réunion avec le personnel pour voir ce qu’on peut faire faire aux gars de la maison, mais c’est une mesure difficile, il faudra faire de la magie», a partagé l’entraîneur-chef des Chevaliers.

Cette décision inévitable met un bâton dans les roues à la lancée des Chevaliers depuis le début du mois de janvier. «C’est dommage, on commençait à trouver notre erre d’aller en séries, mais cette situation-là, on ne la revivra probablement jamais de notre vie. On ne peut rien y faire. Je me croise les doigts qu’on puisse recommencer, je trouverais ça dommage pour les gars qui ont fait une si belle saison», a commenté Bélanger.

Ce dernier s’inquiète également pour le futur de ses joueurs puisque les séries éliminatoires sont toujours un rendez-vous propice aux dépisteurs. «Les séries éliminatoires pour les dépisteurs, c’est important, parce qu’ils aiment voir les joueurs jouer dans ce contexte de compétition. J’espère qu’on pourra recommencer pour ces joueurs-là qui ont investi une année de sacrifices, de travail et de développement», a-t-il ajouté.

Les plus lus

C’est la fin pour le Club de golf Beaurivage

Malgré que les clubs de golf pourront amorcer leurs activités le 20 mai, la COVID-19 aura été mortelle pour l’un des sites lévisiens permettant la pratique de ce sport. Dans une lettre transmise à leurs clients que le Journal a reçue le 13 mai, les propriétaires du Club de golf Beaurivage, Bernard Blouin et Alain Blanchet, ont annoncé la fermeture définitive de l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lau...

Le Patro part à la rencontre des Lévisiens

En raison de la crise de la COVID-19, l’équipe du Patro de Lévis a dû se tourner vers les médias sociaux afin de divertir sa clientèle qui normalement s’activait dans ses installations du quartier Lévis. Toutefois, l’organisme lévisien mettra bientôt en place une nouvelle activité, le Fun Truck Patro, pour atteindre cet objectif avec un peu plus de chaleur humaine.

L’URLS de la Chaudière-Appalaches veut que la population bouge

L’Unité régionale de loisir et de sport de la Chaudière-Appalaches (URLS-CA) invite la population régionale à bouger du 2 au 12 mai prochain dans le cadre de la Journée nationale du sport et de l’activité physique.

La pratique de certains sports de nouveau autorisée

Le gouvernement du Québec autorisera, à partir du 20 mai, la pratique de certaines activités sportives et de plein air. La ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, en a fait l’annonce le 13 mai.

Communiquer sa passion du hockey malgré une pandémie

Le Lévisien James Létourneau est à l’origine du projet Le monde du hockey / NHL News, une page Facebook où l’adolescent et ses amis discutent de leur passion, les nouvelles du monde du hockey, via des capsules vidéos, des balados et des articles. L’initiative lancée par l’élève de l’École Pointe-Lévy vise à informer les amateurs de sport pendant la crise de la COVID-19.

Les représentants de l'industrie du hockey balle veulent des réponses

Par voie de communiqué, l’Association nord-américaine des joueurs et joueuses de hockey balle (NBHPA) et son fondateur, Alex Burrows, ont déploré le silence du gouvernement quant à la réouverture des centres de dekhockey de la province.

Cascades supporte un joueur de tennis lévisien

Dans le cadre de la 16e édition du programme de bourses Cascades au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec, le joueur de tennis lévisien Maxime St-Hilaire a reçu une bourse de 4 000 $.

Les golfeurs «enfin» de retour sur les verts

À travers la province, une foule de clubs de golf avait le feu vert de la Santé publique afin d’ouvrir leurs installations, le 20 mai dernier. Une logistique supplémentaire a été requise pour conformer les clubs à la nouvelle réalité et les golfeurs ont répondu à l’appel par centaines afin de pratiquer le sport.