Grâce à Skype, Céline Roy peut toujours offrir des cours de danse en ligne à ses élèves de la région. CRÉDIT : GHISLAIN LALIBERTÉ

Malgré la crise du coronavirus qui empêche désormais les rassemblements, la Lévisienne Céline Roy rencontre chaque semaine ses élèves. Grâce à Skype, la professeure de danse en ligne lévisienne peut poursuivre ses activités, au grand plaisir de plusieurs amateurs de ce loisir.

À lire aussi : Poursuivre l'entraînement en ligne

Depuis 15 ans, la résidente de Saint-Jean-Chrysostome quitte son domicile à plusieurs reprises chaque semaine afin d’initier ou parfaire le talent des passionnés de danse en ligne.

Cours à la salle des Chevaliers de Colomb de Saint-Romuald et au Cabaret Music-Hall de la Rive-Sud (à Saint-Romuald), pratique à l’église de Saint-Jean-Chrysostome et soirée de danse au Centre civique de Saint-Jean-Chrysostome rythmaient les semaines de la travailleuse autonome.

Et puis, à la mi-mars, tout s’est arrêté afin de respecter les directives gouvernementales, empêchant notamment les rassemblements publics ainsi que les sorties aux personnes âgées de 70 ans et plus.

«La vie était belle, j’avais une soirée de danse prévue le 14 mars. Et les restrictions pour freiner la propagation du coronavirus sont tombées et j’ai dû annuler toutes mes activités. Si je salue ces mesures, je trouvais cependant dur de couper aussi sèchement mes activités. J’avais l’impression de créer un vide», se rappelle Mme Roy.

Danser dans le confort de son foyer

Après une semaine sans activité, le conjoint de Céline Roy, Ghislain Laliberté, lui a alors proposé de poursuivre ses cours avec l’aide de la technologie. Plus à l’aise avec les outils informatiques, M. Laliberté a configuré tous les éléments afin que sa conjointe puisse offrir des cours sur Skype.

Céline Roy a ensuite contacté ses élèves pour leur proposer cette version 2.0 de ses cours. Une invitation qui était vraisemblablement attendue par plusieurs. Environ 75 des 160 élèves en salle de la professeure de danse lévisienne participent chaque semaine aux séances qui ont débuté le 24 mars.

Les danseurs débutants, intermédiaires et avancés ont chacun droit à une séance, les mardis (avancés), mercredis (débutants) et jeudis (intermédiaires). Comme certains de ses élèves travaillent, Céline Roy offre la possibilité à ces derniers de participer à une séance en après-midi ou en soirée.

Une activité qui fait du bien

 Bien heureuse de pouvoir exercer de nouveau son métier, Céline Roy est d’abord et avant tout fière des impacts positifs que procurent les séances virtuelles à ses élèves, dont la moyenne d’âge est d’environ 60 ans.

«Je trouve ça vraiment plaisant. Mes élèves ont hâte à leur séance. En raison des nombreux pas que nous devons apprendre par cœur, la danse en ligne permet de garder les neurones actifs. Aussi, pendant qu’on danse, ça nous permet de ne plus penser aux soucis qu’occasionne la crise du coronavirus. Je ne reçois que de bons commentaires de mes élèves. Ça me nourrit parce que je donne ses cours en ligne afin de leur procurer un petit bonheur», conclut Mme Roy. 

Les plus lus

Dylan Djeté accepté dans une école américaine

Le receveur lévisien de l’équipe de football des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté, traversera la frontière cet été pour poursuivre sa carrière aux États-Unis, puisque ce dernier a été recruté par la Clearwater Academy International (CAI), située en Floride, où il portera les couleurs des Knights, dès l’automne prochain.

Louis-Philippe Hamel continue de briller

Malgré le confinement, certains athlètes lévisiens peuvent toujours se distinguer dans leur discipline respective. C’est notamment le cas de Louis-Philippe Hamel, un jeune Lévisien de 12 ans. Ce dernier a remporté, dans sa catégorie, le Tournoi maison RX1 Nation, le 8 mai dernier.

Des joueurs de la région au repêchage de la LHJAAAQ

La Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ) tenait son repêchage annuel de façon virtuelle, le 13 juin. Au total, ce sont 14 joueurs de la région qui ont été repêchés dans les rangs des différentes équipes de la LHJAAAQ, voici un tour d’horizon de ces joueurs.

Une cycliste lévisienne récompensée par la FAEQ

La Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis 27 bourses aux cyclistes étudiants-athlètes lors du lancement virtuel de la quatrième édition du Défi 808 Bonneville, le 16 juin dernier. Parmi ces boursiers, une Lévisienne a mis la main sur une bourse pour son excellence académique.

Laurence Lavoie-Tremblay remporte un trophée Aramis

La cavalière lévisienne Laurence Lavoie-Tremblay a mis la main sur un trophée Aramis, le 30 mai dernier. Cheval Québec, qui tient annuellement la Soirée des Aramis, a dû modifier sa façon de faire et remet ses prix tous les samedis depuis le 16 mai sur sa page Facebook pour reconnaître les succès québécois de l’industrie équine.

Deux athlètes de la région récompensés par la FAEQ

Dans le cadre de son Programme parrainage, la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis 43 bourses à des étudiants-athlètes de la province. Parmi ces boursiers, le cycliste sur route de Saint-Henri-de-Lévis, Pier-André Côté, et le fondeur lévisien Philippe Boucher (sur la photo) ont été récompensés.