Le programme des équipages de la relève de la Coupe Femina s’étirera sur une année en raison du report de la course. CRÉDIT : COURTOISIE

Bien que la Coupe Femina, qui devait être tenue le 4 juillet dernier et dont le départ s’effectue au Parc Nautique Lévy, ait été reportée au 3 juillet 2021, ses équipages de la relève se sont déjà mis à l’ouvrage même s’ils devront attendre une année avant de prendre part à la compétition.

La Coupe Femina est cette compétition de voile 100 % féminine qui vise à «démocratiser la voile au féminin». Depuis quatre ans, l’organisation a mis sur pied le Bateau de la relève, qui permet la sélection de sept à huit jeunes filles âgées de 15 à 17 ans afin de les initier à la voile.

Cette année toute spéciale en raison de la pandémie de la COVID-19 a apporté plusieurs changements aux plans des équipages de la relève qui ont été sélectionnés en février dernier.

«On n’a pas eu le choix, avec l’interdiction d’organiser des événements sportifs et des rassemblements, de prendre la décision en avril (d’annuler la Coupe Femina). C’était une décision crève-cœur, mais la situation est la même pour tous. […] Le choc était grand pour elles puisqu’elles étaient prêtes et déterminées à prendre part à l’événement», expose Michelle Cantin, présidente et fondatrice de la Coupe Femina.

Rapidement, l’organisation a mis sur pied une nouvelle façon de faire pour la relève et aussitôt que permis, les jeunes filles ont été amenées sur l’eau afin de suivre leur formation qui s’est déroulée au mois d’août dernier.

«Il n’était pas question qu’on soit abattue par cette décision-là (de reporter l’événement) et il fallait aller leur montrer. Si on veut créer un programme de leadership pour les filles, on ne pouvait pas s’écraser, mais au contraire, il fallait motiver les jeunes et leurs parents», soutient Mme Cantin.

Une nouvelle formule à établir

Pour le moment, les équipages de la relève auront des pratiques sur l’eau jusqu’au 27 septembre prochain. Ensuite, l’organisation souhaite les garder motivés par la voile tout au long de l’année en organisant des rencontres sous forme de visioconférence de motivation, d’informations sur le sport nautique ainsi que des ateliers.

Le défi pour Michelle Cantin et son équipe sera de les tenir en haleine par la navigation et la voile, chose qui ne sera peut-être pas si difficile que ça. «Déjà après quatre jours de formation, la passion et la motivation qui se sont dégagées de plusieurs sont tout à fait exceptionnelles», rapporte la présidente de la Coupe Femina.

Le programme des équipages de la relève s’étalera exceptionnellement sur une année plutôt que quelques mois pour la prochaine édition de la Coupe Femina. Selon Michelle Cantin, cette formule n’est pas à repousser du revers de la main et pourrait peut-être devenir une nouvelle façon de faire.

«Rien n’arrive pour rien et ça nous amène à réfléchir si ce n’est pas une bonne formule pour les prochaines éditions», soulève Mme Cantin qui retire, malgré tout, du positif à la situation dans laquelle la COVID-19 a placé l’événement.

Événement récréatif de l’année

Également, l’organisation de la Coupe Femina s’est rendue à Toronto, le 6 mars dernier, puisqu’elle était en lice pour le prix Événement récréatif de l’année lors de la soirée Prix Rolex.

Accompagnée de Justine Lamonde, représentante de la jeune relève, et Mireille Dubé, membre du conseil d’administration, Michelle Cantin a remporté le prix et accueilli cet honneur décerné par Voile Canada à bras ouverts. Cette reconnaissance d’envergure nationale est une source de fierté immense pour l’équipe derrière la Coupe Femina, fait savoir la fondatrice de l’événement sportif.

Les plus lus

La fréquentation du centre de ski de Lévis en hausse

La saison hivernale a commencé le 28 décembre dernier au Centre de plein air de Lévis avec l’ouverture des pistes. Les skieurs peuvent maintenant rejoindre le haut du mont Lauzon en empruntant la nouvelle remontée mécanique, le quadruple.

Une excellente moitié de saison malgré le contexte

Les hockeyeurs lévisiens Maxence Guenette, Jérémy Michel et Edouard St-Laurent, joueurs des Foreurs de Val-d’Or, entameront la deuxième partie de la saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) le 22 janvier prochain. Les trois hockeyeurs de la région et leur formation n’aspirent qu’à la Coupe du Président malgré le contexte d’incertitude qui règne en raison de la pandémie.

Un retour à la compétition attendu pour Laurent Dubreuil

Le patineur de vitesse lévisien, Laurent Dubreuil, renouera avec la compétition à compter du 23 janvier prochain alors qu’il prendra part à la saison du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse qui se déroulera à Heerenveen, aux Pays-Bas.

Ferland et Matte en deuxième position nationale

Le duo de patineurs artistiques Thierry Ferland et Lori-Ann Matte, de Lévis, se sont démarqués lors du Défi patinage Canada, qui s’est déroulé virtuellement les 8 et 9 janvier derniers. Les Lévisiens ont conclu lacompétition en grimpant sur la deuxième marche du podium.

Jouer dehors avec le Défi château de neige

Jusqu’au 8 mars prochain, les familles sont invitées à participer au Défi château de neige organisé par l’Unité régionale de loisir et de sport de la Chaudière-Appalaches (URLS-CA).