CRÉDIT : COURTOISIE

Originaire de Lauzon et meilleur pointeur de l’histoire de l’Association mondiale de hockey (AMH), le hockeyeur André Lacroix a traduit en français et publié son autobiographie. Initialement sorti en avril 2020 en anglais, Après la deuxième tempête de neige : Ma vie sur la glace Ma vie privée raconte la vie du grand sportif de la région.

Maintenant âgé de 75 ans et résidant à Cleveland en Ohio aux États-Unis depuis plusieurs années, le hockeyeur de Lauzon s’est transformé en auteur le temps d’écrire les histoires marquantes de sa jeunesse à aujourd’hui.

«J’ai plus de facilité à me souvenir de ma jeunesse que de qui s’est passé le mois dernier. Quand je parle de l’époque où j’ai joué midget ou quand j’allais à l’école à Lauzon, c’est comme si c’était hier. J’avais tellement de plaisir à faire ce que je faisais qu’aujourd’hui, c’est facile pour moi de me souvenir de ces moments-là», partage-t-il en entrevue téléphonique avec le Journal.

André Lacroix a débuté la rédaction de sa biographie en 2019, il a tout d’abord écrit son contenu en anglais et l’a publiée en avril 2020. Ensuite, il a tenu à la traduire lui-même pour finalement offrir au public de chez lui Après la deuxième tempête de neige: Ma vie sur la glace Ma vie privée. «C’était important pour moi parce que je viens de Lauzon. Tant qu’à l’écrire en anglais, aussi bien la traduire en français pour les gens qui m’ont supporté tout au long de ma carrière», expose celui qui est toujours attaché à sa région natale.

Le plus jeune d’une famille de 14 enfants y raconte ses réussites ainsi que les embûches tout au long de sa carrière où il a notamment joué au sein des Flyers de Philadelphie, des Blackhawks de Chicago et des Whalers de Hartford dans la Ligue nationale de hockey (LNH), en plus de cumuler près de 600 matchs dans l’AMH. Le hockeyeur avait envie de conter son histoire puisqu’elle est peu commune en raison du fait qu’il n’a notamment jamais eu d’agent et qu’il a lui-même négocié tous ses contrats.

«Je voulais que les gens ne suivent pas seulement ma carrière de hockey, mais ma vie et ma carrière personnelle, quand j’étais jeune jusqu’à aujourd’hui», explique-t-il.

Une famille et une région importantes

 Pour André Lacroix, il était crucial de donner une grande place à sa famille et son village natal dans ses écrits puisque c’est là qu’il a vécu les meilleures années de sa vie en pratiquant le sport qui le passionne.

«Je suis très fier d’être venu au monde à Lauzon, il n’y avait que 18 000 personnes qui y habitaient et presque tout le monde travaillait au chantier, se rappelle-t-il. Ma famille a toujours été importante pour moi, jamais elle n’a eu à me dire que j’avais bien joué ou que je devais faire les choses différemment, elle m’a laissé faire et c’est ce dont j’avais besoin.»

Fils d’un ouvrier du Chantier Davie et garagiste, M. Lacroix se souvient que son père travaillait sans relâche, mais qu’il était toujours présent pour lui, tout comme sa mère qui devait s’occuper de la maison ainsi que de 14 enfants. «La seule fois que mes parents se reposaient, c’est quand il venait me voir jouer au hockey. Ils m’ont toujours supporté», raconte le hockeyeur.

Après la deuxième tempête de neige : Ma vie sur la glace Ma vie privée est un titre révélateur et issu des plus beaux souvenirs de l’auteur originaire de Lauzon.

«Quand j’étais jeune à Lauzon à la fin novembre, on avait toujours une tempête de neige, mais la neige de la première tempête ne restait jamais. On savait que quand la deuxième tempête de neige arrivait, on pouvait commencer à patiner», souligne-t-il en riant.

Au cours de leur lecture, les lecteurs apprendront à connaître ou reconnaîtront le hockeyeur de la région et le suivront de sa jeunesse à aujourd’hui sous tous les aspects de sa vie, et ce, sans cachette et sans tabou. Même si ses détracteurs de l’époque affirmaient qu’il n’était pas voué à la carrière qu’il a connue en raison de son physique, André Lacroix a toujours été un battant et a marqué le sport qui le passionne.

En attendant que l’ouvrage d’André Lacroix soit disponible dans les librairies du Québec, les intéressés peuvent se procurer Après la deuxième tempête de neige : Ma vie sur la glace Ma vie privée sur la plateforme Amazon.

Les plus lus

Les Canonniers se préparent à la saison régulière

La formation lévisienne de la Ligue de baseball midget AAA du Québec (LBMAAAQ), les Canonniers, enfilera ses crampons, remontera sur le monticule ainsi qu’à chacun de ses buts pour amorcer la saison 2021 qui devrait débuter le 13 juin prochain. Tout comme la saison dernière, les Canonniers ont dû et devront jongler avec les mesures sanitaires en vigueur.

Quatre équipes de l’ASCO dans la PLSQ juvénile

Depuis quelques semaines, les joueurs de l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO) s’activent sur les terrains de la région puisqu’ils devraient renouer avec la compétition dès la fin juin. Cette année, deux équipes masculines et deux équipes féminines d’âges U13 et U14 prendront part aux activités de la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ) dans la catégorie juvénile.

Les Québécois pourront renouer avec plusieurs loisirs en juin

La ministre responsable des sports et des loisirs organisés au Québec, Isabelle Charest, a rencontré les journalistes jeudi après-midi afin de préciser les directives de la Santé publique en ce qui a trait à la pratique de plusieurs activités sportives et récréatives pendant la période estivale.

Offrir du loisir inclusif pour les personnes handicapées

Dans le cadre de la Semaine québécoise des personnes handicapées qui se tient du 1er au 7 juin, l’Association régionale de loisir pour personnes handicapées de la Chaudière-Appalaches (ARLPH-CA) invite les organisations de loisir à offrir une formule inclusive pour les personnes vivant avec un handicap.

Une première saison dans la grande ligue pour Mathieu Olivier

La saison 2021 des Predators de Nashville de la Ligue nationale de hockey (LNH) a pris fin le 27 mai dernier alors qu’ils ont été éliminés en six matchs lors de la première ronde des séries éliminatoires contre les Hurricanes de la Caroline. Le robuste attaquant lévisien, Mathieu Olivier, a pris part à deux de ces six rencontres ainsi qu’à une trentaine de matchs lors de la saison régulière avec l...

Passage en zone orange : la Ville s'adapte aux assouplissements

Avec le passage du Grand Lévis en zone orange ce lundi, la Ville de Lévis a mis en place dès aujourd'hui les nouvelles mesures d’assouplissement dans le cadre des activités qu'elle offre.

Le Patro s’associe à FlipToP

Dans le cadre de sa nouvelle planification stratégique, le Patro de Lévis s’est associé à l’entreprise de cirque et d’animation FlipToP afin de soutenir l’aspect ludo-éducatif de plusieurs activités que le Patro offre aux citoyens.

À la découverte de la pêche

La Fête de la pêche se tiendra les 4, 5 et 6 juin aux quatre coins du Québec.

Bélanger obtient un poste dans l’ECHL et quitte les Chevaliers

L’entraîneur-chef des Chevaliers de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), Éric Bélanger, a obtenu un poste d’entraîneur-chef au sein de la nouvelle équipe de l’ECHL des Lions de Trois-Rivières. Il quitte ainsi son poste au sein de la formation lévisienne.

Une nageuse du Cégep de Lévis récompensée

Laurence Arsenault, nageuse et étudiante au Cégep de Lévis, a obtenu une bourse de 500 $ offerte par la Fondation Desjardins.