Pierre-Gilles Morel. Photo : Courtoisie - PQ

Lors d’une entrevue avec le Journal, le candidat du Parti québécois (PQ) dans Lévis, Pierre-Gilles Morel, a présenté ses engagements pour aider les aînés, le 22 septembre. Selon le candidat péquiste, sa formation politique propose des mesures concrètes qui répondent à leurs attentes.

Pierre-Gilles Morel espère d’abord être élu le 3 octobre prochain pour concrétiser l’un des engagements phares du PQ lors de l’actuelle campagne électorale, soit d’investir 3 G$ chaque année dans les soins et services à domicile pour aînés.

«On croit que cet investissement permettrait de tripler le nombre d’heures de soins à domicile. Lorsque je rencontre des citoyens aînés, ils me disent tous qu’ils veulent rester le plus longtemps possible à la maison. C’est une manière efficace de désengorger nos hôpitaux tout en répondant à une demande des Québécois», a affirmé M. Morel.

Grâce aux mesures que sa formation politique veut concrétiser si elle obtient le pouvoir afin de s’attaquer à la pénurie de main-d’oeuvre, le candidat péquiste dans Lévis croit que cette nouvelle orientation pourra se concrétiser. Cité en exemple par le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, pour justifier son désir d’investir massivement dans les soins et services à domicile pour aînés, le Danemark commence à éprouver certaines difficultés dans ce volet des soins de santé en raison de la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe les pays occidentaux.

Du même souffle, Pierre-Gilles Morel a partagé ses désirs de voir décloisonner les actes médicaux ainsi que de bonifier les services offerts par les CLSC. En renforçant notamment «cette porte d’entrée au réseau de la santé», le candidat péquiste estime que plusieurs aînés n’auront plus à attendre pour résoudre des problèmes de santé mineurs auxquels ils font face.

Dans un autre ordre d’idées, le candidat péquiste a aussi souligné que son parti voulait donner un coup de pouce aux aînés qui sont toujours sur le marché du travail. Le PQ propose de réduire de 15% des impôts pour les travailleurs de plus de 60 ans, jusqu’à concurrence de 80 000 $, ainsi que d’éliminer les cotisations au régime des rentes du Québec pour les travailleurs âgés de 65 ans et plus. Il considère également que les milliers de logements sociaux promis par le PQ permettront d’aider des aînés moins nantis.

Protéger les aînés

Rappelant la crise vécue en 2020 au Manoir Liverpool à Saint-Romuald, Pierre-Gilles Morel a aussi exprimé sa conviction que le prochain gouvernement doit tenir une enquête publique sur la gestion des CHSLD pendant la pandémie.

«On veut vraiment faire la lumière là-dessus, savoir qu’est-ce qui n’a pas marché et qu’est-ce qu’on peut faire pour que ça ne se reproduise pas. […] On veut que tous les acteurs concernés puissent se présenter devant la population, que ça provoque une réflexion globale dans la population», a affirmé M. Morel.

Dans la même veine, le candidat péquiste travaillera, s’il est élu, à la création d’un ministère propre pour les Aînés ainsi que d’un protecteur des aînés, afin d’améliorer les services offerts aux personnes âgées et la défense de leurs droits.

Élan ressenti

Lors de la rencontre avec le Journal, Pierre-Gilles Morel s’est également réjoui de la montée dans les sondages du PQ. Même si les élections dans les circonscriptions lévisiennes semblent se dessiner en une lutte à deux entre la Coalition avenir Québec (CAQ) et le Parti conservateur du Québec (PCQ), le porte-couleur du PQ sent un intérêt grandissant pour sa formation politique.

«Paul St-Pierre Plamondon fait une bonne campagne et on en ressent les effets dans la région. Notre objectif, c’est d’aller chercher des souverainistes qui ont voté par la CAQ et qui ont été largués par M. Legault. On voit une progression dans nos appuis et j’espère que ça va se concrétiser positivement pour nous lors du jour du scrutin», a conclu M. Morel.

 

Les plus lus

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

La Ville inaugure le pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin

Le projet de pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin, qui représente un investissement de 3 M$, dont 1,9 M$ octroyés par le gouvernement du Québec via le Fonds d’appui au rayonnement des régions et 1,1 M$ par la Ville de Lévis, a été inauguré, le 18 novembre dernier. Ce dernier sera ouvert à la population dès le 3 décembre prochain.

Un congrès pour Repensons Lévis

Pour la première fois de son histoire, le parti politique d’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Repensons Lévis (RL), tiendra un congrès, le 19 novembre prochain. Lors de l’événement au Juvénat Notre-Dame, les membres et les sympathisants réfléchiront aux grandes orientations qu’ils désirent être inscrits dans la plateforme à venir de la formation politique en vue des prochaines élections muni...

Un premier congrès réussi pour Repensons Lévis

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et chef...

Conseil en bref : un surplus anticipé de 5,7 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 14 novembre dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

«M. Bonin soulève de faux problèmes», selon le maire

Quelques heures après une conférence de presse de Serge Bonin déplorant le manque de collaboration de Lévis Force 10 (LF10) en son endroit depuis son élection il y a un an, le maire de Lévis et chef de LF10, Gilles Lehouillier, a réagi à cette sortie. «Trouvant plutôt bizarre» les critiques lancées par le seul élu de l'opposition et représentant de Repensons Lévis (RL) à l'Hôtel de Ville, le magis...

«Le réflexe démocratique un peu disparu à Lévis», selon Bonin

Un an après son élection sous les couleurs de Repensons Lévis (RL), le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul représentant de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Serge Bonin, a fait une sortie, le 23 novembre, contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et son parti qui détient le pouvoir au conseil municipal, Lévis Force 10 (LF10). Affirmant que «sa patience a atteint ses ...

Nomination pour Stéphanie Lachance

Par voie de communiqué, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé l'identité des membres de sa formation politique qui feront partie de son équipe gouvernementale. Comme dans la précédente législature, la députée caquiste de Bellechasse, Stéphanie Lachance, sera adjointe parlementaire.

Audit de la CMQ ciblant l’émission des permis et des certificats à Beaumont

La Commission municipale du Québec (CMQ) a annoncé, le 8 novembre, qu’elle allait réaliser un audit de performance dans la Municipalité de Beaumont. L’audit portera sur l’émission des permis et des certificats.

Élection partielle en février dans le district Christ-Roi

Le Bureau de la présidente d’élection de Lévis a laissé savoir, le 14 novembre dernier, que l’élection partielle dans le district Christ-Roi, provoquée par le départ de la conseillère municipale Andrée Kronström, se tiendra le 19 février prochain.