La députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance. CRÉDIT : COURTOISIE

Par voie de communiqué, la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, s’est réjouie que la crise de la COVID-19 n’ait pas empêché des investissements de près de 5 M$ dans sa circonscription au cours de la dernière session parlementaire.

«Malgré la charge de travail qui a nécessité pas moins de 200 interventions par semaine pour soutenir les individus, entreprises et organismes de ma circonscription qui ont connu des difficultés en lien avec la COVID-19, je suis très fière d’affirmer que mon équipe et moi avons été en mesure de faire aboutir plusieurs dossiers», a souligné Mme Lachance.

La députée de Bellechasse s’est dite heureuse de voir plusieurs infrastructures être rénovées,  notamment du côté de Saint-Anselme, ainsi que des investissements consentis pour des projets dans les secteurs communautaire et culturel, entre autres pour le Mont-Orignal à Lac-Etchemin ou à la Coopérative les Choux Gras de Saint-Damien-de-Buckland.

En ce qui a trait aux problèmes provoqués par la crise sanitaire, Stéphanie Lachance a martelé que son gouvernement a été présent pour la province, dont sa circonscription. La députée de Bellechasse a rappelé qu’un peu plus de 1 M$ ont été mis à la disposition de la MRC de Bellechasse et près de 575 000 $ à la MRC des Etchemins dans le cadre de l’aide d’urgence aux PME ainsi que le Fonds d’urgence pour venir en aide aux organismes communautaires en lien avec la COVID-19 a permis de débloquer 35 000 $, particulièrement pour les Frigos Pleins, l’Essentiel des Etchemins et le Service d’entraide de Pintendre. 

Du même souffle, Stéphane Lachance a fait savoir que les organismes de sa circonscription peuvent toujours compter sur le budget de près de 89 000 $ du Programme de soutien à l’action bénévole alloué à sa circonscription. Stéphanie Lachance s’est également réjouie également des récents développements en matière d’accessibilité à Internet haute vitesse.

À l’Assemblée nationale

Dans un autre ordre d’idées, la députée de Bellechasse est revenue sur la session hors de l’ordinaire qu’ont vécue les parlementaires à l’Assemblée nationale, coronavirus oblige. Malgré  le ralentissement des travaux parlementaires, l’élue de la Coalition avenir Québec (CAQ) s’est dit fière que la Commission des institutions et la Commission des relations avec les citoyens, dont fait partie madame Lachance, ont pu poursuivre leurs discussions sur différents projets de loi, dont celui qui abolit le délai de prescription en matière d'agression à caractère sexuel, de violence subie pendant l'enfance et de violence conjugale.

À titre d’adjointe parlementaire au ministre de la Famille, la députée de Bellechasse a aussi participé au début de 2020 à la poursuite des consultations des organismes et groupes, en lien avec le Plan d’action concerté pour prévenir et contrer l’intimidation. 

Sur le radar

 Quant aux prochains mois, Stéphanie Lachance entend poursuivre son travail dans plusieurs dossiers, dont celui de l’approvisionnement en eau potable de l’usine Kerry de Sainte-Claire.

Au niveau social et communautaire, elle dit suivre de près les projets de services de garde à l’enfance en Bellechasse-Etchemins pour combler les besoins de la population, dont celle des parents du littoral de Bellechasse, les démarches entourant le départ prochain de Saint-Damien de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, ainsi que les projets de construction ou de rénovation d’écoles primaires à Saint-Damien, Saint-Charles-de-Bellechasse et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Les plus lus

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir les députés de Lévis-Lotbinière et de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis est désormais clair.

Les Scies Mercier ne seront pas démolies, décide la Ville

En marge du conseil municipal du 30 août, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé que la demande de démolition des Scies Mercier a été refusée par les échevins lévisiens. Cette décision a été prise notamment en raison de la grosseur du projet immobilier qui a été proposé au comité de démolition de la Ville de Lévis et de la vive opposition citoyenne.

La piste Guillaume-Couture, une «impression de déjà-vue»?

L’annonce de la Ville sur la réalisation du projet de piste cyclable multifonctionnelle longeant le boulevard Guillaume-Couture fait des remous alors que Repensons Lévis (RL) croit que c’est «une impression de déjà-vu». Quant au maire, il affirme que le nouveau parti devrait «remettre son calendrier à jour».

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : un investissement de 3,2 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé un investissement de 3,2 M$ pour la construction d’un nouveau pavillon d’accueil et le réaménagement de son site extérieur dans le parc des Chutes-de-la Chaudière lors d’une conférence de presse, le 9 septembre. Les travaux devraient débuter à l’automne 2022 et se conclure en 2023.

Lien mécanique du Vieux-Lévis : appel de projets lancé

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 16 septembre, que l’appel de projets pour la réalisation du lien mécanique reliant la rue Saint-Laurent à la rue Marie-Rollet dans le Vieux-Lévis est maintenant ouvert. Le promoteur de ce projet, faisant partie du programme particulier d’urbanisme du Vieux-Lévis qui a été adopté en 2017, devrait être sélectionné au printemps 2022.

Repensons Lévis présente son dernier candidat

Figure bien connue dans le milieu coopératif régional, Francis Duperron sera le candidat de Repensons Lévis (RL) pour le poste de conseiller du district Saint-Romuald lors des prochaines élections municipales de novembre. Il s'agissait du dernier poste à pourvoir pour la formation politique en vue de la prochaine campagne électorale.

O’Toole présente son «contrat» avec la Chaudière-Appalaches

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, a présenté le 9 septembre ses «contrats régionaux». Il s’agit de listes d’engagements pour chacune des régions du Québec, dont la Chaudière-Appalaches.

Repensons Lévis présente son équipe et sa vision

Elhadji Mamadou Diarra, chef et candidat à la mairie de Lévis de Repensons Lévis, nouveau parti politique municipal qui se mesurera à Lévis Force 10 – Équipe Gilles Lehouillier à la prochaine élection municipale prévue le 7 novembre, a présenté, le 12 septembre dernier, son équipe complète ainsi que les grandes lignes de sa vision de Lévis, s’il venait qu’à être élu.

Repensons Lévis présente son avant-dernier candidat

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé son 14e candidat pour un poste de conseiller aux prochaines élections municipales à Lévis. Sous les couleurs du parti s'opposant à celui du maire, Gabriel Samson I tentera d'obtenir la confiance des électeurs du district Saint-Jean le 7 novembre prochain.

Un débat dans Lévis-Lotbinière marqué par les critiques contre le travail de certains partis

À l'invitation du Centres d'études collégiales (CEC) de Lotbinière, trois candidats des principaux partis en lice dans Lévis-Lotbinière se sont réunis le 14 septembre pour débattre. Devant des élèves de ce campus du Cégep de Thetford, Ghislain Daigle, le porte-couleur du Parti libéral du Canada (PLC), Jacques Gourde, le député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC), et Samuel La...