La cheffe par intérim de Repensons Lévis, Monica Beaudet, estime que Gilles Lehouillier s’engage dans «une élection de trop». CRÉDIT : COURTOISIE

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

«M. Lehouillier a débuté sa carrière politique en 1986. Nous reconnaissons sa ténacité, mais nous déplorons son acharnement. Nous croyons qu’en se présentant à nouveau à la mairie, M. Lehouillier part à l’aventure sans avoir une véritable vision pour l’avenir de la ville de Lévis», a d’emblée souligné Monica Beaudet, cheffe par intérim de ce parti, dans un communiqué de presse.

Citant une déclaration du maire au Journal de Québec qui soutenait que les «gens n’aiment pas les batailles politiques et qu’ils s’attendent à ce que les élus soient d’abord de bons gestionnaires», RL a du même souffle critiqué la «gestion catastrophique» des finances de la Ville depuis l’arrivée de Gilles Lehouillier à la mairie. Le nouveau parti sur la scène politique municipale à Lévis argue que pendant les huit dernières années, la croissance moyenne de la richesse foncière uniformisée a été de 3 % plutôt que jusqu'à 16 % sous la direction de sa prédécesseure, Danielle Roy Marinelli.

RL a par la suite partagé sa conviction que les Lévisiens étaient «prêts pour un changement de cap» et que la ville a besoin «d’une équipe soudée qui saura innover et repenser les façons de faire» ainsi que des voix différentes au sein du conseil municipal, actuellement uniquement composé d’élus du parti du maire.

«Nous présenterons une équipe solide aux élections de novembre. La population aura le choix, et ce, autant à la mairie que dans chacun des districts. Un conseil de ville sans opposition, ce n'est pas sain et nous voyons les conséquences de cela dans les décisions prises unilatéralement», a lancé la cheffe intérimaire de RL.

Des attaques qui font rugir Lehouillier

Invité à réagir à cette sortie de RL lors de l’annonce de sa décision, Gilles Lehouillier n’a pas apprécié les pointes lancées par la formation qui croisera le fer avec son parti lors des prochaines élections municipales. Le maire n’a visiblement pas apprécié que RL croit que son nouvel engagement allait représenter «l’élection de trop» et qu'il sous-entend que son équipe est désunie.

«Est-ce qu’ils sont en train de dire que je suis trop vieux? D’abord, il devrait présenter leur plateforme. Qui sont-ils? On ne sait pas ce qu’ils veulent. Ils devraient notamment rendre public leurs communiqués de presse pour que la population connaissent leurs idées. S’ils ont l’intention de faire de la politique comme ça, nous ne serons pas là. Mais s’ils sont prêts à débattre d’idées et de ce qui se retrouvera dans nos plateformes respectives, nous serons heureux de débattre. Nos conseillers sont même prêts à participer à des débats dans les districts», a déclaré M. Lehouillier.

De plus, le maire a critiqué les affirmations de RL lorsque ce parti soutient que la croissance moyenne de la richesse foncière uniformisée n’a été que de 3 % sous l’administration Lehouillier.

«Ils véhiculent des faussetés. (Leurs calculs sont basés à partir du rôle d’évaluation de la Ville), mais on n’a aucune emprise sur ce rôle C’est partout pareil. Leur approche est teintée de ridicule. Notre richesse foncière uniformisée est passée de 5 G$ en 2001 à près de 20 G$ en 2020. Ça fait amateur. J’espère qu’ils vont suivre un cours de politique municipale 101, particulièrement sur la fiscalité municipale», a conclu le premier citoyen de Lévis.

Les plus lus

La Chaudière-Appalaches encore en zone orange la semaine prochaine?

Si le gouvernement provincial désire que la Chaudière-Appalaches passe en zone jaune (palier de préalerte) lundi prochain, la région pourrait être la seule du Québec à demeurer lundi prochain en zone orange, en raison de sa situation épidémiologique.

La Ville crée une nouvelle direction pour la sécurité dans ses rues

La Ville de Lévis en est à l’élaboration d’une nouvelle direction des transports et de la mobilité durable au sein de son administration, a annoncé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le 27 mai dernier. Cette nouvelle branche administrative de la Ville aura comme premier mandat d’entreprendre un chantier sur la sécurité dans les rues résidentielles et la fluidité de la circulation sur l’ensembl...

Démolition de l’ancien hôtel Victoria refusée, le dossier des Scies Mercier bientôt étudié

Lors de la séance du 25 mai du conseil municipal de la Ville de Lévis, les échevins se sont penchés sur deux dossiers précédemment étudiés par le comité de démolition qui ont fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers mois : les demandes pour démolir l’ancien hôtel Victoria (5204-5224, rue Saint-Laurent) et le bâtiment ayant accueilli les Scies Mercier (220, rue Napoléon-Mercier).

Lévis Force 10 dévoile son équipe

Le maire de Lévis et chef du parti politique municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 4 juin, les candidats qui composeront son équipe lors de la prochaine élection municipale prévue à l’automne. 12 des 15 échevins qui composent actuellement le conseil municipal seront de retour afin de solliciter un autre mandat tandis que trois nouveaux visages bien connus...

Surchauffe immobilière : Québec met en place des mesures de protection

«Afin de maintenir la capacité des ménages d'effectuer leurs versements hypothécaires en cas de modifications de la conjoncture économique et d'éviter qu'ils se placent dans une situation d'endettement excessif», l'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé le 21 mai dernier qu'à compter du 1er juin, le nouveau taux admissible applicable aux prêts hypothécaires résidentiels non assurés sera l...

Repensons Lévis fait une place aux jeunes

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé, le 8 juin, qu'il crée une aile jeunesse, Relève RL.

Des projets lévisiens appuyés par Québec

C’est le 17 juin dernier que la pelletée de terre marquant le début des travaux de réaménagement du parc de l’Anse-Benson à Saint-Romuald d’une durée de deux ans a été effectuée. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que Geneviève Guilbault, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, en ont profité pour annoncer deux autres nouveaux investissements de Québec sur le territoi...

Une première candidate pour Repensons Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé, le 4 juin, l'identité du quatrième membre qui défendra ses couleurs lors des prochaines élections municipales. En novembre prochain, Liz-Ann Picard tentera de devenir la conseillère municipale du district Lauzon. Il s'agit de la première femme à être officiellement candidate pour RL.

Un sixième candidat pour Repensons Lévis

Daniel Saindon (sur la photo) portera les couleurs de Repensons Lévis (RL) afin de devenir conseiller municipal du district Charny lors des prochaines élections municipales, en novembre prochain. La formation a dévoilé l’identité du rival de Karine Lavertu, conseillère actuelle et candidate de Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le 18 juin dernier.

Un homme d’affaires défendra les couleurs de RL dans Taniata

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé, le 28 mai, que l’homme d’affaires Sébastien Arsenault sera son candidat au poste de conseiller dans le district Taniata (Saint-Jean-Chrysostome) lors des prochaines élections municipales à Lévis en novembre prochain.