De la France, de la Guyane française, de la Roumanie et de diverses régions du Québec, plusieurs jeunes poètes d’ici et d’ailleurs ont participé au Concours international de poésie de Trois-Rivières. Photo : Courtoisie

Un élève de cinquième secondaire de l’École Pointe-Lévy, Étienne Martineau, a remporté les Prix Galaxie Québec 2022 et Monde 2022 de la 37e édition du Concours international de poésie de Trois-Rivières dans la catégorie des 15 à 17 ans.

Marc Fillion qui enseigne le français depuis près d’une trentaine d’années a, pour la première fois, proposé aux élèves de son groupe de formation générale de participer au concours de poésie. Une activité qu’il envisage d’offrir à nouveau dans les prochaines années.

«C’était vraiment exploratoire. Je leur disais allez-y, foncez et osez des poèmes qui sont différents. Je les ai invités à envoyer leur poème et ils ont pris l’idée comme un défi. Ils ont donc bien répondu à l’appel», s’est réjoui l’enseignant.

Dans le cadre du cours, seulement la présentation orale du poème était évaluée. L’envoi de ces derniers au concours n’était pas obligatoire pour les jeunes, mais la majorité des élèves se sont quand même prêtés au jeu. Étienne était l’un d’eux et il était loin de se douter qu’il remporterait non seulement un, mais deux prix.

Un prix mérité

L’enseignant s’est vu à la fois surpris et ravi que le gagnant se trouve dans sa classe. C’est lors d’une période en classe que le directeur est venu surprendre Étienne Martineau et lui remettre son prix.

De la France, de la Guyane française, de la Roumanie et de diverses régions du Québec, plusieurs jeunes poètes d’ici et d’ailleurs ont participé au concours. Le lauréat a avoué en entrevue avec le Journal de ne pas avoir été immédiatement fier de ses prix. À son avis, les poèmes de ses compétiteurs avaient tout pour remporter la victoire.

«J’ai été très surpris. Au début, je n’étais pas si content, car je ne comprenais pas trop pourquoi (on m’avait choisi) et je n’étais pas fier de mon poème. À force de le relire et en voyant le titre que j’avais choisi, j’ai réalisé que mon poème avait plus de sens. C’est-là que j’ai été plus fier», avoue l’élève.

Affabulation

Le thème du concours était Je suis heureux quand. Un sujet assez vague qui pouvait s’avérer plutôt difficile à aborder pour les jeunes. Quant à Étienne, il a décidé de suivre les conseils de son enseignant et d’ajouter à son œuvre le plus de figures de style possible tout en jouant avec les sonorités. Un mélange qui a finalement révélé un poème sur l’imagination.

«Celui d’Étienne était vraiment particulier. Il se distinguait des autres, donc je ne suis pas surpris qu’il ait été choisi. C’était exploratoire sur le plan technique et les jeux de sonorité. Ça a donné un résultat unique parmi les poèmes que j’avais reçus», met en lumière M. Fillion.

Bien qu’il ne soit pas attiré par l’écriture et qu’il n’envisage pas d’en faire une activité de loisir, il a tout de même aimé se prêter à l’expérience. Le lauréat du Prix monde va donc continuer son parcours scolaire en architecture au cégep, alors que M. Fillion présentera son poème à la prochaine cohorte afin d’inspirer ses futurs élèves dans leur rédaction.

Les plus lus

Critique - Une comédie à savourer sans retenue au VBP

Cet été, on se régale à l’El Dorado Snack-bar. Jusqu’au 27 août, le théâtre s’installe au Vieux Bureau de Poste (VBP) pour sa 18e saison avec une comédie savoureuse et réjouissante de Marie-Thérèse Quinton servie par les finissants du Conservatoire d’artdramatique de Québec.

Soutenir les premiers pas d’une réalisatrice en devenir

Scénariste et réalisatrice d’origine française installée à Lévis depuis quatre ans, Albane Fanny prépare La Muse, un court-métrage qui sera tourné cet été dans la région, dont certaines scènes à Lévis. Pour réaliser ce projet très personnel, la cinéaste se tourne vers la générosité du public en menant une campagne de sociofinancement.

Christopher Bard, un artiste pop rock à découvrir

Le Lévisien Christopher Bard a récemment sorti une nouvelle chanson, Time Travel Machine. L’auteur-compositeur et multi-instrumentiste, de 22 ans, sera aussi l’un des artistes à l’affiche du spectacle Surface, présenté par la Ville de Lévis au quai Paquet les 21, 22 et 23 juillet.

Coeur de Pirate et The Strumbellas complètent la programmation de Festivent

Par voie de communiqué, Festivent a annoncé, le 20 juillet, l'identité des artistes qui monteront sur sa scène principale, au parc Champigny de Saint-Jean-Chrysostome, le samedi 6 août. C'est l'autrice-compositrice-interprète québécoise Coeur de Pirate et le groupe rock ontarien The Strumbellas qui seront à l'honneur lors de cette soirée.

Un roman initiatique pour dépasser ses peurs

L’autrice lévisienne Mélanie Massouty a publié son premier roman La Dame du lac, aux éditions Deuxième Dimension, en juin dernier. Dans ce conte métaphorique et initiatique, elle explore la puissance de la pensée qui permet de découvrir qui nous sommes et se retrouver.

Expo : une Île inventée à la Maison Fréchette

Cet été à la Maison natale de Louis Fréchette, partez à la découverte de l’univers surprenant et fascinant de L’Île inventée. Ce projet artistique franco-québécois est présenté dans le cadre d’une exposition immersive et d’installations sonores.

Mathieu Lef Bouchard à Regart

Originaire de Saint-Romuald, Mathieu Lef Bouchard expose ses œuvres aux côtés de celles de l’artiste de Chicoutimi, Ysé Raoux, à l’Autre Gare jusqu’au 21 août, dans le cadre du projet Création Duo Diffusion. C’est une initiative du Centre d’artistes en art actuel Sagamie, situé à Alma dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, à laquelle le centre de Lévis, Regart, participe.

Cage The Elephant enflamme la piste de danse du Festivent

C’est le groupe rock américain, Cage The Elephant, qui foulait les planches de la scène Loto-Québec située au parc Champigny dans le cadre de la deuxième soirée du Festivent de Lévis, le 4 août. Le groupe de musique a fait danser, chanter et hurler la foule tout au long de la soirée alors qu’il a offert une performance haute en couleur et électrisante.

Les Matinées classiques bientôt de retour

La prochaine édition des Matinées classiques sera lancée le 31 juillet prochain. La mouture 2022 de cette série de concerts gratuits sera bonifiée par la présentation d'activités en marge de l'événement.

Humour et légèreté au théâtre d’été à Beaumont-Saint-Michel

Jusqu’au 13 août, le Théâtre Beaumont-Saint-Michel présente Une heure de tranquillité, de Florian Zeller. Comédie colorée, la pièce met en vedette Carl Béchard, Éric Cabana, Caroline Dardenne, Isabelle Drainville, Denis Marchand et Gabriel Simard.