Sur les photos : L’OSL profitera du Weekend classique pour présenter Titan!, le dernier spectacle de sa saison actuelle. Photos : Alexandre Bellemare

L’Orchestre symphonique de Lévis (OSL) a lancé en grande pompe sa première édition du Weekend classique, le 10 mai dernier. Du 27 au 29 mai prochains, l’église Saint-David-de-l’Auberivière sera bercée par cinq concerts de musique classique diversifiés d’artistes de tous azimuts.

Ainsi, ce premier événement qui s’inscrit dans un objectif de devenir une série bisannuelle invitera petits et grands à venir découvrir la musique classique à l’Espace symphonique de Lévis (ESL).

«Le Weekend classique va donner l’opportunité à des musiciens de la région de se mettre en valeur et de contribuer à la promotion de la musique classique et symphonique et par conséquent à la vitalité du milieu culturel à Lévis», a soutenu Francine Bouchard, présidente du conseil d’administration de l’OSL.

C’est à quelques semaines de préavis que l’équipe de l’OSL a concocté cette programmation diversifiée et riche.

«Les musiciens ont répondu rapidement et avec enthousiasme parce que des lieux de diffusion de musique classique, il n’y en a pas tant que ça. Le but est de créer un événement et être en association avec les organismes. Les gens étaient très réceptifs et accueillants», a partagé Christiane Bouillé, directrice générale de l’OSL.

Mme Bouillé a résumé l’organisation de cet événement comme étant l’équivalent d’une saison complète de l’OSL en une seule fin de semaine. Le Weekend classique aura pour objectif d’initier les gens à la musique classique, mais également de satisfaire les amateurs aguerris.

«On souhaite rendre la musique accessible, une musique de proximité. L’orchestre symphonique par son ampleur est souvent cantonné dans des lieux un peu plus distants, mais par le choix de la programmation, on vient vraiment permettre aux Lévisiens de tous âges de venir découvrir la musique avec un éventail diversifié», a expliqué la conseillère municipale du district de Christ-Roi, Andrée Kronström.

Une riche programmation

 Au cours du week-end, cinq spectacles seront présentés et offerts au public.

«On souhaite que les gens découvrent davantage l’ESL, non seulement pour l’orchestre, mais pour les différents types de musiciens et les styles de musique variés, a ajouté Christiane Bouillé. C’est de faire découvrir la diversité autant vocale qu’instrumentale, les différents styles aussi et les différentes époques.»

Ainsi, c’est avec l’Octuor de Schubert que le Weekend classique débutera, le 27 mai à 19h30. Composé d’un quintette à cordes et d’un trio d’instruments à vent, les amateurs de musique classique découvriront une des plus belles œuvres de musique de chambre de Schubert.

«C’est rare que nous avons l’opportunité de jouer cette musique-là et c’est rare que nous avons l’occasion d’avoir un ensemble qui a la capacité de la jouer aussi», a souligné la directrice générale de l’OSL.

Le 28 mai au matin, Louise Fortin et Pierre Bouchard «dépoussièreront» l’orgue de l’église Saint-David-de-l’Auberivière afin d’offrir des pièces en solo ainsi qu’en duo de la musique d’orgue vibrante.

À 20h, c’est l’OSL qui présentera le dernier concert de sa saison actuelle, Titan!. C’est l’œuvre majeure de la première symphonie de Gustav Mahler qui résonnera à l’ESL ce soir-là. Ajoutons que le corniste Pierre-Antoine Tremblay présentera aussi le deuxième concerto pour cor de Richard Strauss.

Pour la dernière journée d’activités du Weekend classique, le public sera invité à bruncher tout en musique avec un trio d’anches, soit le hautbois, la clarinette et le basson, composé d’étudiants du Conservatoire de musique de Québec. Emma Ahern s’invitera lors de la matinée afin de présenter différentes pièces. Délices et pâtisseries se tiendra à partir de 11h.

Finalement, c’est l’ensemble de musique ancienne J’ay pris amours qui conclura la première édition de l’événement. Mêlant voix et instruments anciens, l’ensemble offrira un voyage musical en Espagne, en France et en Angleterre aux spectateurs avec Le grand tour.

Pour plus d’information sur la programmation du Weekend classique et se procurer des billets pour les différents spectacles, visitez le oslevis.org.

Les plus lus

Critique - Une comédie à savourer sans retenue au VBP

Cet été, on se régale à l’El Dorado Snack-bar. Jusqu’au 27 août, le théâtre s’installe au Vieux Bureau de Poste (VBP) pour sa 18e saison avec une comédie savoureuse et réjouissante de Marie-Thérèse Quinton servie par les finissants du Conservatoire d’artdramatique de Québec.

Soutenir les premiers pas d’une réalisatrice en devenir

Scénariste et réalisatrice d’origine française installée à Lévis depuis quatre ans, Albane Fanny prépare La Muse, un court-métrage qui sera tourné cet été dans la région, dont certaines scènes à Lévis. Pour réaliser ce projet très personnel, la cinéaste se tourne vers la générosité du public en menant une campagne de sociofinancement.

Christopher Bard, un artiste pop rock à découvrir

Le Lévisien Christopher Bard a récemment sorti une nouvelle chanson, Time Travel Machine. L’auteur-compositeur et multi-instrumentiste, de 22 ans, sera aussi l’un des artistes à l’affiche du spectacle Surface, présenté par la Ville de Lévis au quai Paquet les 21, 22 et 23 juillet.

Coeur de Pirate et The Strumbellas complètent la programmation de Festivent

Par voie de communiqué, Festivent a annoncé, le 20 juillet, l'identité des artistes qui monteront sur sa scène principale, au parc Champigny de Saint-Jean-Chrysostome, le samedi 6 août. C'est l'autrice-compositrice-interprète québécoise Coeur de Pirate et le groupe rock ontarien The Strumbellas qui seront à l'honneur lors de cette soirée.

Un roman initiatique pour dépasser ses peurs

L’autrice lévisienne Mélanie Massouty a publié son premier roman La Dame du lac, aux éditions Deuxième Dimension, en juin dernier. Dans ce conte métaphorique et initiatique, elle explore la puissance de la pensée qui permet de découvrir qui nous sommes et se retrouver.

Expo : une Île inventée à la Maison Fréchette

Cet été à la Maison natale de Louis Fréchette, partez à la découverte de l’univers surprenant et fascinant de L’Île inventée. Ce projet artistique franco-québécois est présenté dans le cadre d’une exposition immersive et d’installations sonores.

Mathieu Lef Bouchard à Regart

Originaire de Saint-Romuald, Mathieu Lef Bouchard expose ses œuvres aux côtés de celles de l’artiste de Chicoutimi, Ysé Raoux, à l’Autre Gare jusqu’au 21 août, dans le cadre du projet Création Duo Diffusion. C’est une initiative du Centre d’artistes en art actuel Sagamie, situé à Alma dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, à laquelle le centre de Lévis, Regart, participe.

Cage The Elephant enflamme la piste de danse du Festivent

C’est le groupe rock américain, Cage The Elephant, qui foulait les planches de la scène Loto-Québec située au parc Champigny dans le cadre de la deuxième soirée du Festivent de Lévis, le 4 août. Le groupe de musique a fait danser, chanter et hurler la foule tout au long de la soirée alors qu’il a offert une performance haute en couleur et électrisante.

Les Matinées classiques bientôt de retour

La prochaine édition des Matinées classiques sera lancée le 31 juillet prochain. La mouture 2022 de cette série de concerts gratuits sera bonifiée par la présentation d'activités en marge de l'événement.

Humour et légèreté au théâtre d’été à Beaumont-Saint-Michel

Jusqu’au 13 août, le Théâtre Beaumont-Saint-Michel présente Une heure de tranquillité, de Florian Zeller. Comédie colorée, la pièce met en vedette Carl Béchard, Éric Cabana, Caroline Dardenne, Isabelle Drainville, Denis Marchand et Gabriel Simard.