À la Maison natale de Louis Fréchette, l’artiste en art populaire Patrick Lavallée expose ses créations inspirées des personnages de Louis Fréchette. CRÉDIT : COURTOISIE

Le Festival international du conte Jos Violon cède à la tentation. Du 10 au 20 octobre, la 17e édition se déroulera dans quinze lieux à Lévis et à Québec. Une vingtaine de spectacles et de rencontres sont au programme.

Le monde des contes et des légendes est pétri de récits où l’irrésistible tient le rôle principal. Enfreindre l’interdit, agir contre la morale, succomber au désir, les tentations seront grandes pendant le Festival international du conte Jos Violon. Égoïsme, orgueil ou jalousie, par curiosité ou par envie, le spectateur sera happé par les récits où toute résistance est impossible.

Au programme, des contes et des rencontres, des spectacles pour les petits et les grands pour s’émerveiller et découvrir. Une vingtaine d’événements sont organisés dans quinze lieux, dont la Maison natale de Louis Fréchette,  L’Anglicane, le Vieux Bureau de Poste, Écolivres, les bibliothèques, le Vieux-Lévis et même la Tour Martello 2 à Québec. 

Et il y en a pour tous les goûts, les gourmands (souper conté à saveur autochtone le 12 octobre au Café du marché, réservation 418 839-2525, apéro le 17 à la Maison Fréchette, réservation 418 837-4174, et brunch le 20 au Café la Mosaïque, réservation 418 835-3000), les curieux, les rêveurs et les aventureux.

Le festival s’ouvrira par un 5 à 7, le 12 octobre, avec le vernissage de l’exposition des œuvres de Patrick Lavallée, présentée à la Maison natale de Louis Fréchette. Figure de l’art populaire, l’artiste a créé des personnages hauts en couleur inspirés par les mots de l’auteur lévisien. Danielle Brabant prolongera la soirée avec un récit performatif et éclaté, à 19h30.

Le Vieux-Lévis pour décor

De retour, le Labyrinthe de contes se déroulera cette fois au cœur des tentations du Vieux-Lévis, le 11 octobre. Maisons de jeux et lieux de gourmandises ouvrent leurs portes à quatre groupes de spectateurs qui rencontreront quatre conteurs à tour de rôle.

Les rues de la ville seront à nouveau le décor des histoires avec Racoins et ragots. À la lueur du fanal, Pierre Lainesse partagera les secrets du quartier, le 15 octobre.

L’Anglicane accueillera Contes cornus, légendes fourchues de Bryan Perro et Michel Bordeleau, le 17 octobre. Le lendemain, la musique traditionnelle des Grands Hurleurs résonnera au VBP, tandis que des Contes à réveiller les morts épouvanteront les spectateurs à la Tour Martello 2 de Québec.

Des spectacles jeunesse

 Deux spectacles destinés au jeune public seront présentés à 10h le 12 octobre, à la bibliothèque La Pintellect, Le voyage de Kwé Kwé et Mulgtess dit par Robert Seven-Crows, et le 13 octobre, à l’espace jeunesse Espéranto, Tortue et les bêtes-à-ailes avec Joujou Turenne. L’un raconte au son du tambour, le récit d’une quête guidée par le cerf, la corneille et le saumon. L’autre retrace les aventures de la persévérante et courageuse Tortue.

Des conteurs d’ici et d’ailleurs

À découvrir également, Le visage du bonheur avec Joujou Turenne (14 octobre, Écolivres Saint-Romuald), Au nom du compère Rapatou par le conteur français Olivier de Robert et ses héros plus malins que le diable (15 octobre, bibliothèque Jean-Gosselin), Le sein mis à nu par Diane-Marie Racicot et ses histoires tantôt touchantes, tantôt amusantes autour de cet attribut féminin qui en a tenté plus d’un (16 octobre, Centre Femmes L’Ancrage), Les Cathares, un destin inachevé par Olivier de Robert qui entraînera le public dans un voyage dans le temps au cœur de l’Occitan (16 octobre, Écolivres Lévis), Cassandre par la conteuse belge Catherine Perlioz (19 octobre, Maison natale de Louis Fréchette). 

Au terme des résidences croisées entre provinces organisées l’été passé, des conteurs d’Ontario et du Québec partageront la scène le 12 octobre, puis d’Acadie et du Québec le 13.

De plus, une conférence sur les marginaux et les excommuniés de la Côte-du-Sud est prévue le 13 octobre et une rencontre avec Nicolas Godbout se tendra le 18.

Le festival se clôturera avec le Concours de légendes, le 20 octobre au Vieux Bureau de Poste, qui revient pour une troisième année. Jocelyn Bérubé défendra son titre face à des conteurs aguerris qui mettront tout en œuvre pour rafler le titre. 
Information et programmation complète au www.josviolon.com et au 418 837-4174.

Les plus lus

The Young Cast de retour sur NBC le 23 juin

La troupe du studio de danse lévisien District.Mao s'est qualifiée grâce à sa performance présentée le 9 juin dernier à l'émission américaine World of Dance sur NBC. The Young Cast reviendra le 23 juin devant les juges pour défendre sa place dans cette quatrième saison de la compétition.

Un concert à la maison comme si on y était

Le Vieux Bureau de Poste (VBP), avec 17 autres diffuseurs de Réseau Centre dont fait partie la salle lévisienne, diffuseront une série de cinq spectacles en ligne. Malgré une scène bien vivante, l’horizon reste flou pour le déconfinement des salles de spectacles.

Amener la musique dans les quartiers du Québec

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs initiatives sont nées pour permettre aux Québécois de se divertir tout en restant sur leur propriété, dont une qui a vu le jour à Lévis. Depuis le 23 juin, les artistes de la région Patrick Dumoulin, Samuel Jalbert-Raymond et Jérémy Plante font vivre la tournée Nomade, une série de concerts mobiles à travers le Québec.

Les finissants en arts visuels exposent virtuellement

Les 16 finissants du programme d’Arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon présentent au public leurs œuvres de fin d’études dans des galeries en ligne. Les expositions se tiennent habituellement à Regart, centre d’artistes en art actuel, et au Centre d’exposition Louise-Carrier.

Cartographies imaginaires en vitrine

Composée de 16 gravures rehaussées au crayon de couleur, Nous ne contrôlons pas le soleil est une installation de Marie-Claude Drolet. L’œuvre est exposée dans la vitrine de Regart jusqu’au au 26 juin.

Exposition : Louis-Fréchette et Moi à découvrir cet été

La Maison natale de Louis Fréchette a rassemblé 15 artistes qui évoquent dans leurs créations la mémoire de l’écrivain lévisien et son œuvre littéraire. L’exposition d’arts visuels est présentée du 24 juin au 1er septembre.

Le comic book de Ça fout la chienne prend forme

Dans les cartons du Lévisien Luca Jalbert depuis quelques mois, le comic book annuel qui remplacera le magazine trimestriel Ça fout la chienne a littéralement pris son envol en raison de la crise du coronavirus.

Nicolas Dussault donnera des concerts en ligne cet été

Le pianiste lévisien Nicolas Dussault présente une série de cinq concerts instrumentaux en ligne. Les prestations seront commentées et chacune des soirées musicales se déroulera sous un thème différent.

Du rap québécois virtuel

Le 12 juin dernier, le groupe de rap lévisien Taktika a présenté un concert virtuel de rap québécois. Le spectacle a été tourné en direct de L’Anti Bar et Spectacles à Québec et était disponible sur le Web.

Les comédiens passent devant la caméra

Devant un parterre de sièges vides, les comédiens se donnent la réplique. L’un des spectacles à l’affiche cet été dans la programmation du Théâtre ambulant, présentée par la Ville de Lévis, est en cours de captation sur la scène de L’Anglicane.