Nicolas Dussault utilisera une plateforme qui permet d’interagir avec le public. CRÉDIT : JOCELYN GAGNÉ

Le pianiste lévisien Nicolas Dussault présente une série de cinq concerts instrumentaux en ligne. Les prestations seront commentées et chacune des soirées musicales se déroulera sous un thème différent.

C’est le 24 juin que Nicolas Dussault lancera sa série de concert en ligne avec un programme de musique québécoise concocté spécialement pour célébrer la Fête nationale.

Puis le 1er juillet, il rendra hommage aux grands et grandes pianistes, avant de revenir le 15 juillet avec une programmation dédiée à la musique de télévision.

Le 29 juillet, le pianiste interprétera des pièces à succès de la chanson française et italienne. Nicolas Dussault terminera le 12 août lors d’une soirée où il présentera ses coups de cœur, en compagnie de son invitée spéciale pour l’occasion, la chanteuse Joanne Métivier.

Alors que chaque été, le musicien parcourt les scènes des festivals ou se produit dans des événements, Nicolas Dussault ne se voyait pas passer une saison sans jouer pour le public. «Pour moi, l’été c’est la musique, c’est des spectacles et des concerts, partage-t-il. Or, avec la crise du coronavirus, tout a été annulé.»

Depuis que le virus l’a forcé à rester à la maison, Nicolas Dussault, qui est aussi professeur de piano à l’école de musique l’Accroche Notes, enseigne à distance grâce à la visioconférence.

Puisqu’il a déjà cette expérience et les outils pour jouer de la musique en ligne, il a décidé d’organiser des concerts virtuels.

«C’est technologiquement faisable et c’est même supporté par des sites de vente de billet, comme lepointdevente.com, qui offre une plateforme pour pouvoir diffuser des spectacles. La technologie est là, j’ai l’équipement pour et j’ai le goût de jouer.»

Une bonne connexion internet, un ordinateur performant, une interface audio, c’est-à-dire une carte de son professionnelle, et une caméra HD, voilà tous les outils dont le musicien a besoin pour donner un concert en direct en ligne.

«C’est de l’équipement informatique de studio, mais ce n’est pas de l’équipement qui coûte une fortune. C’est fait pour la maison», souligne Nicolas Dussault, qui pense ce type de projet accessible aux artistes.

Dans ce cadre virtuel, le musicien admet toutefois qu’il s’attend à ce que ce soit «étrange» de ne pas entendre les réactions du public en direct, comme les applaudissements. «Ça risque de donner l’impression qu’on parle dans le vide, puisqu’on n’est pas en présence des gens», craint Nicolas Dussault qui pense s’habituer rapidement à cette nouvelle configuration.

Si, «une partie du concert va ressembler en tout point à ce qu’on connaît, c’est-à-dire une sélection de pièces choisies que je vais présenter au micro, comme je fais d’habitude», prévoit-il, le spectacle sera interactif.

«Ce qui est intéressant avec la plateforme lepointdevente.com, c’est que les spectateurs vont pouvoir commenter pendant le concert. Plutôt qu’applaudir, ils peuvent envoyer un émoticône ou un commentaire écrit. Je vais voir l’écran pendant la prestation et même leur répondre en direct.»

Billets en vente à lepointdevente.com.

Les plus lus

Espace-Temps : un lieu à occuper dans le Vieux-Lauzon

Un nouveau centre culturel ouvrira ses portes le 4 septembre prochain dans le Vieux-Lauzon. L’Espace-Temps regroupera plusieurs activités dont des expositions, des conférences et divers cours.

Ray Ogust lance le premier tome de sa série Quête

L’auteur lévisien Ray Ogust a lancé sa série de romans Quête composée de trois tomes cet été lors d’un évènement à la Cour arrière du Festibière de Lévis. Le premier tome est déjà disponible. La trilogie suit les aventures d’Évelyne dans une série policière, avec un côté science-fiction et qui rejoint aussi des sujets d’actualités.

Les enfants perdus : un avantage pour les jeunes

Luca Jalbert écrit, réalise et produit la websérie Les enfants perdus. Pour ce faire, ce sont près d’une trentaine de jeunes provenant principalement de la région qui incarnent les personnages au fil des saisons. L’artiste lévisien voit les jeunes évoluer dans ce projet et tisse même des liens avec eux.

Faire vivre la littérature à la Maison natale de Louis Fréchette

Le pupitre aux mots dits a été lancé à la Maison Natale de Louis Fréchette (MNLF) lors de la Fête nationale du Québec et se déroule jusqu’à la fin septembre sous formule ponctuelle. Différents auteurs lévisiens viennent y discuter avec les passants pour leur offrir un poème ou une courte histoire de leur plume qu’ils auront écrit à la suite de leur entretien.

«Un automne spectaculaire au VBP»

L’automne en fera voir de toutes les couleurs avec la programmation du Vieux Bureau de Poste (VBP) qui propose près d’une trentaine de spectacles aux styles variés depuis le 10 septembre.

Succès pour l’édition éclatée de Festivent

Du 4 au 22 août avait lieu le Festivent de Lévis. Sur quatre différents sites, aux quatre coins de la ville, ce sont une cinquantaine d’artistes qui ont enflammé les planches et des milliers de spectateurs qui ont profité des activités offertes.

Une deuxième série de livres jeunesse pour une autrice d’ici

Annie-Claude Lebel, autrice et enseignante de niveau primaire, a publié une deuxième série dans la collection jeunesse pour lecteurs débutants Éveil aux fables. L’autrice a travaillé sur ce projet en collaboration avec la maison d’édition lévisienne des Éditions de l’Envolée. La série s’adresse à des lecteurs de 6 à 8 ans ou aux parents qui voudraient les lire à leurs enfants d’âge préscolaire.

De nouvelles parutions pour Joëlle Morissette

Joëlle Morissette, écrivaine originaire de Lévis, a publié son dernier livre, L’horloge enchanteresse, en janvier 2020 et publiera son prochain roman, La poupée hantée, dans l’année à venir.

Sortons la poésie est de retour

Pour une deuxième année consécutive, Sortons la poésie est de retour à Lévis et présentera 33 poèmes de 14 poètes de la région. Ceux-ci seront affichés aux abords du fleuve Saint-Laurent, dans le Vieux-Lévis ainsi que dans le Vieux-Lauzon jusqu’à la fin du mois de septembre. Le projet est une initiative de l’Unisson réalisé, en collaboration, avec Trajectoire-emploi et l’organisme Le Filon.

Le plaisir au menu de DCL cet automne

L’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la semaine dernière ses programmations d’automne 2021 sous le thème Le plaisir de se retrouver. L’Anglicane proposera une riche sélection de rendez-vous en chanson, théâtre, humour, musique, danse et bien davantage alors que le Centre d’exposition Louise-Carrier présentera pour la toute première fois la collection d’œuvres d’art de DCL.