Florence Guay veut que les gens puissent goûter au bonheur de l’écriture. CRÉDIT : AUDE MALARET

La Lévisienne Florence Guay invite les plumes d’ici et d’ailleurs à contribuer à un ouvrage collectif à paraître. Le recueil sera composé d’histoires vécues et réelles qui racontent un moment extraordinaire de la vie de leur auteur.

Fascinée par la lecture du livre de Paul Auster, Je pensais que mon père était Dieu paru en 2000, Florence Guay s’en inspire et demande à son tour aux écrivains d’un jour ou de toujours de partager leur texte.

À l’époque l’auteur américain avait demandé sur les ondes d’un poste de radio aux auditeurs de lui envoyer leur récit. Il en reçoit 4 000 et en sélectionne 179 qui paraîtront ensuite dans un ouvrage. 

«Le résultat donne une image des croyances de l’ensemble des États-Unis», constate Florence Guay, qui aimerait recevoir des textes de partout du Québec afin d’en donner un portrait. «Ça parlerait de ce que nous vivons et ce en quoi nous croyons.»

Absorbée dans l’écriture de ces propres livres, l’autrice laisse ce projet de côté pendant plusieurs années avant d’y revenir aujourd’hui. 

Son appel s’adresse à toutes personnes, homme, femme, de tous les âges et de tous les milieux, avec ou sans expérience dans le domaine de l’écriture. Les participants sont invités à retracer dans leur vie «un moment digne d’être raconté».

«Vous avez sans doute en mémoire un fait qui, même s’il vous paraît anodin, contient une part d’étrangeté qu’il serait captivant de connaître», explique-t-elle. Il doit s’agir «d’un fait précis, qui se vit en une demi-journée, une journée ou peut-être une semaine.» L’idée de Florence Guay n’est pas en effet de revenir sur l’ensemble du parcours d’une personne, aussi exceptionnel soit-il.

Les récits devront montrer l’insolite, le souvenir mémorable, le détail marquant, l’anecdote qui a changé le cours des choses ou une expérience touchante, tant que cela sort de l’ordinaire. Et, ce seront des histoires basées un souvenir personnel. 

Ce que recherche la Lévisienne, c’est l’émotion dans les textes qui lui seront envoyés, «quelque chose de vrai, d’humain, de particulier» ou encore «le côté mystérieux, bizarre, comique ou même providentiel d’une situation vécue».

Ces révélations pourront être «bouleversantes» ou relever «simplement du quotidien». Et d’ajouter que les histoires «seront toutes bienvenues. Aucun sujet n’est exclu pour autant qu’on soit étonné, interrogé ou amusé. Autrement dit, une histoire vraie aux allures de fiction.»

Critère important, les textes devront être brefs. «Ce n’est pas la longueur qui compte, c’est la pertinence», précise-t-elle. Le nombre de pages pourrait ainsi varier entre une et six, par exemple.

«J’ai envie que les gens goûtent au bonheur d’écrire et à celui de pouvoir signer le texte qu’ils ont produit», partage Florence Guay, qui précise toutefois que les auteurs sélectionnés pourront, en plus d’indiquer leur région, choisir de mentionner leur nom complet, leurs initiales ou même de publier sous un pseudonyme. «Je veux trouver un moyen que tous les auteurs se sentent valorisés», souhaite l’instigatrice du projet. 

Les propositions peuvent être envoyées sous la forme d’un fichier Word à floris612@outlook.com. Les personnes qui désirent obtenir des informations complémentaires peuvent joindre Florence Guay au 418 903-8808.

Les plus lus

Jacob Roberge et Mathieu Michaud aux portes de l’Académie

Les deux candidats de Lévis, Jacob Roberge et Mathieu Michaud, participeront au premier direct de Star Académie, le 14 février. À l’issue de la soirée, 15 des 22 candidats franchiront les portes de l’école. Tous deux reviennent pour le Journal sur la première étape franchie avec succès, le camp de sélection.

Les deux Lévisiens font leur entrée à l’Académie

Les deux participants lévisiens à l’édition 2021 de Star Académie, Mathieu Michaud alias Matt Moln (21 ans) et Jacob Roberge (23 ans), vivront finalement cette aventure. En effet, les deux chanteurs lévisiens ont appris, le 14 février dernier, qu’ils faisaient partie des 15 candidats sélectionnés pour devenir les académiciens de la nouvelle mouture du concours musical de TVA.

Stéphane Moreau chante dans son salon

Tous les samedis soirs, Stéphane Moreau joue du country folk dans son salon lors d’un concert diffusé via Facebook Live. L’auteur-compositeur-interprète a sorti cet hiver un EP de cinq titres Dans mon salon, écrit et composé à la suite de la pandémie.

Encore une touche lévisienne à Talents bleus

Après Dominic Lacasse cet automne, la trapéziste originaire de Lévis, Marie-Christine Fournier, prendra part avec son comparse Louis-David Simoneau à l'édition hivernale de Talents bleus. Le duo représentera la Chaudière-Appalaches lors de la deuxième édition du concours présenté dans le cadre de l'émission La semaine des 4 Julie, sur les ondes de Noovo.

Chaudière-Appalaches en demi-finale de Talents Bleus

Le duo de circassiens trapézistes composé de Marie-Christine Fournier, originaire de Lévis, et de Louis-David Simoneau a participé à l’édition hivernale du concours Talents Bleus de l’émission La semaine des 4 Julie. Ces derniers, qui représentaient la région de la Chaudière-Appalaches, ont remporté la première étape de la compétition, le 10 février dernier.

Village en Arts : les inscriptions sont ouvertes

Les appels de dossiers pour la 24e édition du symposium Village en Arts organisé par l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas (ECQSN) sont ouverts. Les artistes professionnels et ceux de la relève peuvent s’inscrire dès maintenant. Ainsi, 50 artistes et artisans professionnels ainsi que 30 artistes de la relève seront sélectionnés.

Découvrir les émotions grâce à l’art

Depuis un peu plus d’un an, Il était une fois, mes émotions, un projet du Regroupement des acteurs en petite enfance de Lévis (RAPEL), est en branle. Grâce à cette initiative, l’organisme désire faciliter la reconnaissance, l’expression et la gestion des émotions chez les enfants de 0 à 5 ans, un apprentissage difficile pour ces derniers.

Des centres d’exposition reprennent leurs activités

À la suite du feu vert donné au début du mois par Québec pour la réouverture des installations de ce type en suivant un protocole stricte, plusieurs centres d’exposition artistiques lévisiens reprendront bientôt leurs activités.

Elias Ouellet-Oviedo charme le jury de Cégeps en spectacle

Le pianiste magnymontois, Elias Ouellet-Oviedo, a remporté le premier prix et ainsi que le prix Coopsco Lévis – volet création avec sa création musicale au piano lors de la Finale locale de Cégeps en spectacle du Cégep de Lévis, le 12 février dernier. De son côté, Léopold Morneau s’est mérité le prix de l’interprétation à la suite de sa performance théâtrale d’une scène de la pièce Rouge gueule d’...

Un spectacle-bénéfice pour Élédanse

Après plusieurs mois sans la possibilité de monter sur scène, les élèves du programme danse-études d’Élédanse se produiront en spectacle dans une formule adaptée virtuellement de son Café Création, directement de l’auditorium de l’École Pointe-Lévy fraîchement rénové, le dimanche 21 février prochain à 13h30. Évidemment, l’activité se déroulera dans le plus grand respect des consignes sanitaires en...