Mélanie L’Hérault rend hommage à la maman créative. CRÉDIT : COURTOISIE

Une nouvelle de l’autrice lévisienne Mélanie L’Hérault figure dans le recueil Des nouvelles de maman, paru chez Guy Saint-Jean, qui rassemble douze plumes publiées par l’éditeur autour du thème de la maternité.

Avec douceur, Mélanie L’Hérault dépeint la tendresse et la complicité de la relation entre une petite fille et sa maman qui va l’aider à surmonter ses difficultés. La louve et les fées est l’un des textes de l’ouvrage collectif Des nouvelles de maman, publié à l’occasion de la fête des Mères.

L’éditeur Guy Saint-Jean a réuni douze autrices dans un ouvrage qui rend hommage à toutes celles qui inspirent, aiment et guident des enfants et des petits-enfants. Les récits tantôts fictifs, tantôt inspirés d’histoire vécues dont les mamans sont les héroïnes.

Après trois romans, dont deux pour la jeunesse, c’est la première incursion de Mélanie L’Hérault dans l’univers de la nouvelle. «J’enseigne la nouvelle depuis plusieurs années en tant qu’enseignante de français, j’en lis énormément», partage la Lévisienne.

Si l’autrice s’inquiétait au début de ne pas trouver la bonne façon d’écrire, elle a relevé le défi avec beaucoup de plaisir.

«Quand j’écris, je connais toujours la fin, je connais la dernière phrase de mon roman. Pour écrire une nouvelle, ça m’a vraiment aidée. Cette forme littéraire pour moi vient avec une fin inattendue, une fin en points de suspension. J’ai vraiment aimé ça, travailler une histoire plus courte.»

Un personnage haut en couleur

Mélanie L’Hérault a choisi de donner une nouvelle vie à Juliette, personnage de son premier roman, Le jardin de cendres.

«Jusqu’à maintenant j’ai toujours fait des romans qui se terminent à la dernière ligne. Pour moi, c’était un plaisir de retrouver ces personnages que j’avais quittés il y a quelques années», partage-t-elle.

Et d’ajouter : «comme les lecteurs le disent parfois, ils ont de la peine quand ils finissent un roman, c’est comme des amis qu’ils quittent». Ceux qui connaissent le livre apprécieront ce petit clin d’œil et ceux qui rencontrent Juliette pour la première fois découvriront un personnage haut en couleur, rempli de vitalité et de créativité.

«C’est une maman qui n’a pas oublié son cœur d’enfant, qui va aider sa fille à passer à travers un moment difficile, raconte l’autrice. Je m’identifie à ça. Je suis moins la maman organisée, mais j’ai ma force dans ma créativité et dans mes histoires. C’est ce que j’avais envie de faire ressortir.»

«Je suis moi-même maman de deux enfants. Ayant perdu ma mère jeune, on idéalise et ce rôle devient sacré. C’est un thème qui m’est cher.»

Un nouveau roman à venir

 Après ce projet, Mélanie L’Hérault se prépare à la sortie de son prochain roman pour les adultes en septembre prochain. Ce drame psychologique avec du suspens mettra en scène un parricide dans une tragédie familiale. «Tout au long de l’histoire on essaie de découvrir pourquoi on en est arrivé là, ce qui s’est passé», annonce la romancière. Le livre se déroulera sur trois époques, soir du drame, dix ans avant et pendant l’enfance des personnages.

Les plus lus

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

District.Mao finaliste aux 73e Emmy Awards

C’est lors du dévoilement des nommés, le 13 juillet, que Marie-Odile Haince-LeBel ainsi que Caroline Lemieux, fondatrices de DM Productions, ont appris qu’elles étaient en nomination dans la catégorie des chorégraphies exceptionnelles pour les émissions de variété ou de téléréalité.

Programmation éclatée pour le retour de Festivent

C’est le 20 juillet que le Festivent de Lévis dévoilait sa programmation dans le cadre de Cet été, je parcours Lévis. L’événement se déroulera du 4 au 22 août prochain dans quatre différents sites à travers la ville.

Une Lévisienne primée à Village en Arts

C’est lors de la remise de prix virtuelle du 2 juillet dernier que l’artiste lévisienne, Louise Daigle, a appris qu’elle était récipiendaire de la troisième place du symposium Village en Arts de l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas.

Critique - Braquage de banque au VBP

Le Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald invite le public à prendre ça cool cet été alors que la pièce Bonnie et Claud sera présentée jusqu’au 7 août. Les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec proposent à cette occasion une version haute en couleur de la comédie d’Yves Amyot.

L’art de la décroissance

Dans le cadre de sa programmation 2021-2023, Regart, le centre d’artistes en art actuel, invitait les artistes et commissaires à réfléchir à la décroissance. Ce seront donc 11 dossiers et 22 intervenants qui présenteront leurs pistes de réflexion sous différentes formes artistiques.

Les Mea Culpa : début d’une carrière solo

Le 18 juin dernier, Les Mea Culpa, le premier mini-album (EP) de Lily Tea, est sorti sur toutes les plateformes numériques. L’artiste lévisienne a fait une semaine de résidence de création au Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald afin de préparer le lancement.

Du soutien pour 10 artistes lévisiens en émergence

La Ville de Lévis, en collaboration avec le gouvernement du Québec, a dévoilé le 17 juin dernier le nom des 10 artistes émergents qui se partagent une aide financière, à la hauteur de 61 000 $, afin de les soutenir dans leur démarche de professionnalisation et leurs projets qui favorisent les liens entre les arts et la collectivité.

L’Internationale d’art miniature de retour à Lévis

Le Centre d’exposition Louise-Carrier accueille les visiteurs pour la 11e édition de l’Internationale d’art miniature jusqu’au 5 septembre. Le vernissage de l’exposition a eu lieu le 27 juin dernier.

Village en Arts soutient de nouveau les jeunes artistes

La 24e édition du symposium Village en Arts accueille encore cette année les artistes de la relève pour sa deuxième année de mentorat, avec comme partenaire le Festivent.