L’Anglicane le 4 décembre dernier, un héritage du patrimoine anglais de Lévis. Photo : Claude Genest

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.

Par Claude Genest - Collaboration spéciale

Le grand territoire du Lévis actuel a été habité pendant des années par une minorité anglophone assez importante. Les recensements nous permettent de constater qu’en 1871, par exemple, l’ancienne ville de Lévis était peuplée d’environ 15 % de citoyens de langue anglaise. On note aussi la présence de fidèles anglicans à Saint-Romuald, Saint-Nicolas voir à Saint-Henri et, ici et là, on retrouve, encore aujourd’hui, des traces de ce passé.

Pensons seulement à la famille Davie au niveau de l’industrie navale, à la «Ville d’Aubigny» esquissée par John Caldwell (actuel Vieux-Lévis), mais aussi à des noms qui apparaissent dans la toponymie de Lévis comme les anses Tibbits, Benson et Hadlow, la rue Henry-Atkinson ou le quartier de Sainte-Hélène-de-Breakeyville.

Le patrimoine religieux nous permet de contempler des bâtiments jadis animés par des anglophones, notamment dans le Vieux-Lévis avec les magnifiques églises reconverties que sont L’Anglicane et la St.Andrew’s United Church, mais aussi dans d’autres secteurs de la ville avec la Christ Church de New Liverpool. Sans compter que Lévis a même failli s’appeler Québec-Sud sous l’impulsion d’hommes d’affaires anglophones. Bref, il y a là tout un passé à redécouvrir et il serait intéressant qu’une personne produise un jour une synthèse complète dans le but de nous remémorer ce passé enfoui dans la mémoire collective.

Des sources historiques existent pour enrichir nos connaissances. Je pense ici aux anciens journaux anglais de la ville de Québec qui traitaient à l’occasion des sujets concernant l’autre rive, comme nous l’avons constaté dans notre chronique du 4 janvier dernier qui portait sur l’installation de l’aqueduc dans l’œil du Quebec Chronicle.

Je pense aussi au fonds d’archives du révérend Duncan Anderson (1828-1903) qui est conservé aux archives de l’Église presbytérienne du Canada à Toronto qui contient 106 sermons prononcés majoritairement à «Point Levi», dont certains à Hadlow Cove. Pasteur pendant 32 ans à Lévis de 1854 à 1886, il publie en 1890 un intéressant recueil de poèmes qui s’intitule Lays of Canada and Other Poems. L’archiviste-historien Pierre-Georges Roy souligne dans ses Profils lévisiens que les poèmes d’Anderson «font belle figure dans la littérature anglaise de notre pays».

D’autres anglophones ayant habité ici ont écrit des livres, comme Hugh-Edward (Jim) Weyman. Grand sportif et fondateur du Club de golf Lévis, mais aussi passionné du curling, il publie à Lévis en 1942 un livre de référence de renommée mondiale sur le sujet qui s’intitule An Analysis of the Art of Curling, réédité plus de onze fois. Sa renommée ne fait aucun doute comme en témoigne son intronisation au Temple de la renommée de Curling Canada en 1974 dans la catégorie des bâtisseurs, rien de moins.

Plus près de nous en 2004, Andrew Raymond Mitchell Roy a publié A Son of Quebec où il se remémore ses premières années à titre de fils d’un pasteur de Lévis, années vécues au presbytère anglican, soit l’actuel Centre d’exposition Louise-Carrier. Dans ce livre, que l’historien Pierre-Olivier Maheux a attiré à mon attention, il raconte le cloisonnement de la communauté anglicane qui vivait en marge des francophones. Il y a beaucoup de vrai à ce sujet, et je me souviens bien, qu’étant jeune et bien curieux, que lorsque je passais des circulaires à l’autre presbytère protestant de la rue Noël-Belleau, je trouvais l’endroit mystérieux et fort intrigant.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

De Lévis au Bic avec Bruno Blanchet

Le comédien et auteur, Bruno Blanchet, entamait un parcours à pied de la gare fluviale de Lévis au parc national du Bic près de Rimouski, le 9 juillet dernier.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.

Violence conjugale : une nouvelle ressource déployée au SPVL

Comme les autres corps de police à travers la province, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récemment pu profiter d’une aide financière du ministère de la Sécurité publique du Québec pour concrétiser un projet pour lutter contre la violence conjugale et prévenir les féminicides. Le corps policier lévisien a désormais son agent pivot en violence conjugale afin d’atteindre ces objecti...

Un nouveau livre pour découvrir l’histoire de Beaumont

Dans le cadre des célébrations du 350e anniversaire de la municipalité bellechassoise, l’auteur Jean-Claude Tardif a officiellement lancé son nouveau livre, Beaumont, la mémoire des anciens, le 12 juillet dernier. Ouvrage faisant partie de la collection 100 ans noir sur blanc des Éditions GID, le livre retrace l’histoire de la municipalité grâce à 200 photos d’époque.