Photo : Courtoisie

Les neuf organismes de bassins versants (OBV) de la Chaudière-Appalaches ont dressé un bilan positif de leur campagne de lutte contre la berce du Caucase, qui était en cours depuis quatre ans.

«Nos efforts communs nous permettent de savoir que plusieurs des colonies ne représentent plus une menace immédiate», a affirmé Véronique Brochu, directrice générale du Comité de bassin de la rivière Chaudière. Au total, plus de 250 000 plants de berces du Caucase ont été traités par les équipes des OBV de la région.

Les OBV estiment également qu’ils disposent d’un portrait plus complet de la situation en ce qui a trait aux colonies de la plante présentes en Chaudière-Appalaches. Au total, plus de 400 nouvelles colonies ont été inventoriées grâce à la participation du public depuis 2018. Au fil des ans, les OBV de la région ont sensibilisé et formé des acteurs du territoire à identifier et éradiquer la berce du Caucase. Tous les outils utilisés sont maintenant disponibles en ligne dans une boîte à outils.

Toutefois, les OBV de la région estiment que les prochaines années seront critiques. Comme les graines au sol de la berce du Caucase peuvent rester en dormance et germer après plusieurs années avant de pousser, les OBV demeurent prudents. «Il reste encore quelques colonies problématiques et quelques années de lutte et de suivi avant de pouvoir affirmer que la banque de graines au sol est véritablement épuisée», a soutenu François Lajoie, directeur général de l’Organisme des bassins versants de la Côte-du-Sud.

D’ailleurs, les OBV ont lancé des démarches pour obtenir le financement nécessaire afin de lancer une deuxième phase à leur campagne de lutte contre la berce du Caucause. Tablant sur l’expertise des OBV en la matière, François Lajoie a été mandaté pour rencontrer plusieurs instances pouvant contribuer à cette phase d’éradication de la berce du Caucase dans la région au cours des prochaines années.

Les plus lus

Lévis ne veut pas que ses citoyens s’ennuient cet été

C’est le 2 juin dernier que la Ville de Lévis a dévoilé la programmation de l’édition 2022 de Cet été, je parcours Lévis. Grâce à un investissement de plus de 1 M$, la municipalité offrira plus de 200 activités sur 30 sites répartis à travers la ville lors de la belle saison.

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

Une rue qui n’est pas désirée à Saint-Étienne

Plusieurs citoyens de Saint-Étienne-de-Lauzon ne comprennent toujours pas pourquoi un passage piétonnier projeté dans le quartier des Peintres sera remplacé par la Ville de Lévis par une rue qui prolongera la rue Cézanne. Plus de 350 citoyens ont signé une pétition demandant à la municipalité de faire marche arrière dans ce dossier.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Le ministère de l'Environnement prend une ordonnance contre une bleuetière de Saint-Étienne

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a annoncé, le 13 juin qu’il a pris une ordonnance à l’égard de Bleuetière Duroy, un établissement de Saint-Étienne-de-Lauzon.

Palmarès des pires routes de CAA-Québec : des artères lévisiens s'y retrouvent

Comme à son habitude, CAA-Québec a tenu son traditionnel palmarès des pires routes du Québec ce printemps. L'organisme a dévoilé, le 8 juin, ses classements finaux et plusieurs rues lévisiennes s'y retrouvent.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 25 mai 2022

Mme Simonne Royer (Dubé) est décédée à l’âge vénérable de 101 ans et 5 mois (1re photo). Elle aimait utiliser ses mains pour faire de beaux tricots, du crochet, frivolités et autres travaux manuels avec les Fermières. Elle avait une passion pour le bingo qui lui permettait de rencontrer des amies. Elle adorait jardiner, voir les oiseaux qui se promenaient sur son terrain et les bateaux sur le fleu...