CRÉDIT : AUDE MALARET - Sahra et Clotilde ont profité de leur voyage pour visiter les attraits lévisiens.

Deux jeunes Françaises ont passé une dizaine de jours à explorer le territoire après avoir remporté un concours lancé par Le Grand Quevilly, la municipalité jumelle de Lévis. À leur retour, Sahra Berrezkhami et Clotilde Durezt partageront leur expérience aux Quevillais afin de leur faire découvrir leur sœur québécoise.

Depuis 50 ans, Lévis est jumelée avec Le Grand Quevilly, une ville française située en Normandie. Mouvement de rapprochement entre les pays né dans l’après Seconde Guerre mondiale, les jumelages entre villes visent à tisser des liens entre les populations ainsi qu’à développer les échanges socio culturels.

Pour fêter cinq décennies de jumelage, la municipalité française a lancé un concours auprès des jeunes Quevillais. Dix gagnants ont remporté un voyage dans l’une des cinq villes jumelles à travers le monde. À Lévis, c’est le duo formé par Sahra et Clotilde qui est parti à la découverte des attraits de la ville, appareil photo et caméra à la main.

Par l’image et la vidéo, les deux jeunes apprentis reporters de 21 ans partageront leurs aventures et leurs explorations avec leurs concitoyens. Elles présenteront Lévis lors d’une journée organisée par Le Grand Quevilly qui mettra à l’honneur ses jumelages en Allemagne, en Angleterre, au Québec, en Israël et à Madagascar.

Maison natale de Louis Fréchette, Maison Alphonse-Desjardins, Grande plée Bleue, Lieu historique du Chantier A.C. Davie, fort Numéro-Un, Festibière, chutes de la Chaudière, bibliothèque Pierre-Georges-Roy, elles n’ont rien manqué des lieux qui font l’identité de Lévis grâce à un programme organisé par la Ville. Pour souligner leur visite, Sahra et Clotilde ont même été reçues par le maire qui les a invitées à signer le livre d’or.

Un nouveau mode de vie en famille

Pendant leur visite d’une dizaine de jours, les deux jeunes femmes ont partagé le quotidien de la famille Duquenoy-Lumineau, originaire de France et installée au Québec depuis près de 20 ans. C’est grâce à l’Association Québec-France Rive-Droite de Québec, dont Marielle Lumineau est administratrice, que Sahra et Clotilde ont été accueillies dans un foyer lévisien.

Avec leurs hôtes, elles ont découvert un mode de vie différent. Premier changement observé par les deux Françaises : les horaires. «Les gens se lèvent plus tôt, rentrent plus tôt, et on mange tôt surtout. Il y a une vie après le repas alors qu’en France, on mange et on va se coucher ou on regarde la télé», notent-elles. Un rythme «plus sain». Elles ont aimé faire des activités qui leur ont permis de «dormir sereinement» une fois la nuit venue.

«Tout est différent!» L’architecture des maisons, la taille des voitures, l’absence de clôture, les taxes, les pourboires… Et, elles ont trouvé un air «nord-américain» à la ville. Surprises par la rareté des piétons, alors qu’elles sont habituées à se déplacer à pied, en bus et en métro-tram, Sahra et Clotilde ont jugé les transports en commun lévisiens «un peu limités».

«Je trouve ça vraiment dépaysant», partage Sahra qui s’est sentie sur un autre continent. «J’aime le côté sécuritaire. Les gens sont aimables. Dès qu’ils voyaient qu’on avait besoin d’aide, ils venaient vers nous naturellement. Il fait bon vivre!»

Les plus lus

Portrait de la démographie à Lévis

L’Institut de la statistique du Québec a récemment mis à jour ses données quant à la démographie dans les différentes municipalités et villes de la grande région de la Chaudière-Appalaches, pour l’année 2018.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Un prix pour une enseignante lévisienne

Marianne Rhéaume, enseignante en secondaire 1, en science et technologie, robotique, et gestionnaire du programme d’éducation intermédiaire (PEI) à l’École secondaire Guillaume-Couture de Lauzon, a reçu un certificat d’honneur dans le cadre des Prix du Premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement et l’excellence dans l’enseignement des STIM.

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.

Le Bivouac historique de Lévis aura lieu ce week-end

C'est demain et dimanche qu'aura lieu l'édition 2019 du Bivouac historique de Lévis, un événement de reconstitution historique militaire présenté au Fort de la Martinière à Lauzon.

Contrer l’isolement des aînés, une balade à la fois

L’organisme sans but lucratif Un vélo une ville, qui offre un service gratuit de balades en triporteur pour les aînés, étend cet été son offre jusqu’à Lévis. Rendue possible par un partenariat avec la Ville de Lévis et divers partenaires, la mise en service d’un triporteur sur le territoire a pour mission d’accroître le bien-être des aînés en brisant l’isolement social.

L’école commencera plus tôt en septembre

Les élèves fréquentant les écoles primaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) commenceront les classes 10 minutes plus tôt, à partir de la prochaine rentrée scolaire.

Une carte interactive des transports alternatifs à l’auto solo

Pour trouver facilement les moyens de transport actif et collectif à Lévis et partout en Chaudière-Appalaches, une nouvelle plateforme est en ligne depuis lundi 20 août.