La mosaïque Couleurs et émerveillement a été créée par cinq résidentes de Sekoia.

Des résidentes du pavillon Sekoïa, qui accueille des personnes âgées, ont créé collectivement une grande mosaïque lors d’ateliers dirigés par un art-thérapeute. Le fruit de leur travail sera accroché aux yeux de tous dans la résidence.

Les couleurs vives des petits morceaux de tuile attirent l’œil sur le mur de la résidence pour personnes âgées de Logisco. Le rouge vif et brillant du toit des deux petites maisons, le vert clair de l’arbre, le noir et blanc contrasté du chat, le jaune, le rose et le orange vifs des fleurs.

Les fleurs, avec leurs teintes ravissantes et pleines de vie, à l’image de ces femmes d’un certain âge qui se sont passionnées pour la mosaïque. Ensemble, elles ont mis toute leur énergie dans leurs créations d’abord personnelles, pour se familiariser avec les outils et les matériaux, puis dans l’œuvre collective réalisée par cinq d’entre elles, Couleurs et émerveillement. 

«La mosaïque a un sens. Chaque petit morceau est à sa place, même si c’est un  morceau plus petit, plus gros, croche, droit. Il y a une symbolique dans le fait de se mettre ensemble et de fabriquer quelque chose», illustre Jean-François Gosselin, qui est art-thérapeute et a déjà mené des projets similaires dans un centre d’hébergement de soins longue durée. 

Des heures passées sans compter

Pendant quatre mois, elles n’ont pas compté les heures passées dans l’atelier. Bien plus que l’heure et demie hebdomadaire prévue au départ. «Elles se sont accaparées le projet et se sont beaucoup investies. Il y a de la fierté, de la ténacité et de la persévérance.» D’une semaine à l’autre, l’art-thérapeute a vu les créations avancer, beaucoup plus que ce a quoi il s’attendait. 

Chacune a dessiné son projet, cassé et collé les morceaux de céramique pour donner naissance à des compositions colorées et joyeuses. Papillons, fleurs, bateau, coq, abeille et motifs sortis tout droit de leur imagination ont pris vie par leur travail. 

«Les dames de cet âge ont souvent touché un paquet de trucs : le rideau, le tapis, la courtepointe. On ne les a pas autorisées à faire de l’art pour de l’art, car ça pouvait être vu comme une perte de temps. Souvent, ces gens ont des habilités et de l’intérêt», a pu constaté l’intervenant en art au cours des ateliers.

Coordonné par Louise-Hélène Bernier, la responsable des loisirs, ce projet permet de stimuler la créativité, la patiente et la motricité fine des résidentes. «Ça apporte beaucoup aux résidentes de travailler sur un projet qui avance au fil des semaines. C’est motivant!», partage-t-elle.

Rester actif

L’objectif est aussi d’aider les aînées à sortir de l’isolement. «Les gens peuvent se rencontrer, échanger et développer des amitiés», raconte Louise-Hélène. «On encourage les résidents à être actif le plus possible. Ça garde leur autonomie», ajoute Dany Gosselin, directrice principale, résidences pour aînés.

Apprendre est un droit que les personnes âgées ont toute leur vie. «C’est un droit qu’on reconnaît aux aînés. L’approche art-thérapeutique est intéressante, car ça leur permet de socialiser», complète Jean-François Gosselin. 
Avec beaucoup de fierté, les artistes ne manquent pas de montrer leurs créations à leurs amis et famille. «Les dames savent qu’elles vont laisser quelque chose à la résidence et que la visite va pourvoir voir ce qu’elles ont fait.» 

Les plus lus

Les commerçants du Vieux-Lévis se mobilisent pour Noël

À la suite de l’annonce de l’annulation du Marché de Noël du Vieux-Lévis via la page Facebook de l’événement, le 8 novembre dernier, un mouvement initié par les commerçants se trame dans le vieux quartier de la ville.

Pas de marché de Noël dans le Vieux-Lévis cette année

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

Gilles Fontaine n’est plus

Natif de Lévis, l’éminent astrophysicien Gilles Fontaine s’est éteint le 1er novembre dernier, à l’âge de 71 ans.

Les résidences ont perdu de la valeur à Lévis

La valeur des propriétés unifamiliales et des condominiums baissera légèrement, selon le nouveau rôle triennal d’évaluation foncière qui entrera en vigueur le 1er janvier. À la Ville, on parle d’une stabilisation du marché immobilier.

«Elle aussi devait m’adopter»

Après avoir donné naissance à un petit garçon, Gwen Bobbé a perdu six bébés. Trop pour la maman. Avec son conjoint, ils décident d’adopter une petite fille. La maman et sa fille Jiali Côté publient un livre où elles racontent, aux côtés d’autres témoignages, comment elles se sont apprivoisées mutuellement.

Un Lévisien remporte le gros lot à La Poule aux oeufs d'or

Lors de l'émission du 31 octobre de La Poule aux oeufs d'or, le Lévisien Rino Roy a remporté le gros lot de 150 000 $.

La Fromagerie Bergeron procède au rappel de plusieurs produits

La Fromagerie Bergeron a procédé au rappel de plusieurs de ses produits Brins de Gouda et Le Populaire. Ces fromages vendus au Québec et en Ontario pourraient être contaminés par la bactérie Salmonella.

Les péchés capitaux donneront la frousse à Saint-Étienne

C’est sous le thème des péchés capitaux que se déroulera la 14e édition de la Maison hantée de Saint-Étienne, les 26 et 31 octobre ainsi que le 2 novembre. L’événement connaîtra un changement important cette année puisqu’il aura lieu sur un nouveau site.

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Léo Major, soldat méconnu et héroïque

Surnommé le Rambo québécois, Léo Major libéra une ville à lui seul, Zwolle aux Pays-Bas, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le parcours hors norme de ce soldat du Régiment de la Chaudière est retracé dans un livre de l’historien Luc Lépine.