La salle de prière peut accueillir jusqu’à 150 personnes. CRÉDIT:COURTOISIE

Située auparavant sur l’avenue Bégin, la mosquée de Lévis s’est établie sur le boulevard Guillaume-Couture, le 21 janvier dernier. Le nouveau local permettra à l’association qui gère le lieu de culte d’y rassembler toutes ses activités et d’y organiser des événements.

C’est d’abord le manque d’espace dans la salle de prière du Vieux-Lévis qui a conduit au déménagement de la mosquée de Lévis.

«L’ancienne mosquée, plus précisément la salle de prière, était prévue pour une cinquantaine de fidèles. Sauf que très vite, au bout d’à peine une année, on s’est rendu compte que c’était beaucoup trop petit par rapport à nos besoins réels», explique Karim Elabed, l’imam de la mosquée de Lévis.

Alors, «c’était nécessaire d’offrir aux musulmans un lieu de culte plus adapté à leurs besoins», poursuit-il. La salle de prière peut désormais accueillir jusqu’à 150 personnes.

Centrale et proche de nombreux commerces et d’entreprises, la nouvelle localisation se devait d’être accessible afin de réduire les temps de trajet et favoriser l’utilisation du transport en commun.

«Les gens n’ont pas beaucoup de temps pour venir faire leur prière. Alors, c’est plus facile pour les musulmans qui travaillent dans ce secteur achalandé de venir. Avant, il fallait aller jusqu’en basse ville», observe Karim Elabed.

Alors que le précédent local ne comptait qu’une salle de prière, l’actuel bâtiment compte en plus d’une grande salle de prière, quatre classes ainsi qu’une autre grande salle pour les fêtes et les réceptions.

Un lieu de culte et d’activités

«L’avantage de ce local, c’est qu’on a pu regrouper à la fois l’activité de culte et l’activité d’éducation pour les jeunes avec l’apprentissage du Coran et de la religion. Avant, on ne pouvait pas le faire dans le local où on était et on était obligé de louer ailleurs, au Patro», souligne l’imam.

«L’association qui gère le lieu de culte ne pouvait pas organiser d’activités dans la configuration qu’on avait avant», ajoute-t-il. Les fêtes religieuses, comme le Ramadan et la fête de l’Aïd, qui étaient célébrées à l’extérieur pourront aussi l’être dans les salles de la mosquée de Lévis ainsi que les repas communautaires organisés à ces occasions.

S’ouvrir à la population

Lors de l’ouverture de la première salle de prière sur l’avenue Bégin il y a «trois ou quatre années», une petite journée porte ouverte avait été organisée, mais «ça n’avait pas donné beaucoup de succès. Mais, on était tout nouveau dans le Vieux-Lévis».

L’expérience sera toutefois renouvelée puisque l’ouverture aux autres communautés, la lutte contre les préjugés et la promotion du vivre ensemble font partie de la mission des lieux. «Depuis le début, notre leitmotiv est de s’ouvrir sur notre voisinage, faire de la mosquée un lien de rencontre, un pont qui relie les différentes communautés. On n’a pas vocation à se recroqueviller sur nous même», rappelle Karim Elabed.

L’imam reconnaît toutefois que si le local a été installé «dans des délais assez courts pour répondre au besoin le plus urgent d’accueillir la communauté dans un lieu plus accueillant et plus grand», des aménagements restent encore à effectuer.

«Il nous reste quand même pas mal de travail avant de commencer à se dire qu’on peut faire des portes ouvertes, précise-t-il. Pour concrétiser, il faut travailler, il faut des moyens, des bénévoles. On veut construire un pont, mais il ne faut pas que le trajet se fasse seulement dans un sens. Il faut que ça soit dans les deux sens. Ça prend du temps.»

«On a pas mal d’occasions de célébrer, les fêtes religieuses et aussi les commémorations, comme dernièrement à Québec. Il y a beaucoup d’occasions de s’ouvrir et c’est notre but. Et d’y travailler pour tisser des liens, c’est notre objectif», conclut Karim Elabed.

Les plus lus

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).

Distribution de verrous de pontet dans la région

Comme depuis plusieurs années, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) profitera de la tenue en septembre de la Journée mondiale de prévention du suicide afin de distribuer des verrous de pontet aux propriétaires d'armes à feu de la région.

L’Aventure médecine est lancée à Lévis

Après des années de préparation, l’Université Laval (UL) et ses partenaires, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et le réseau de la santé du Québec, ont lancé en septembre Aventure médecine. Comme leurs homologues à Rimouski, 18 étudiants ont pu amorcer leurs études en médecine à Lévis, à l’extérieur du campus lavallois. Le Journal a récemment pu rencontrer deux étudiants qui se sont lancés d...

Montréal-Québec à la course pour soutenir un jeune Lévisien malade

Lorsque le Montréalais Patrick Michel a appris que le fils de cinq ans de ses anciens collègues de travail était aux prises avec une leucémie, le sportif a rapidement organisé une course à pied entre Montréal et Québec afin d’amasser des fonds pour la famille lévisienne. Via Une course pour une vie, le Montréalais a parcouru les 270 km qui séparent Montréal et Québec, du 25 au 28 août derniers.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 septembre 2022

Frédérick Purcell, directeur des ventes chez Groupe Lou-Tec, est très fier de son fils Tyler. Ce dernier a récemment participé à son initiation lors de la rentrée universitaire (1re photo).

Quelques étudiants en moins au Cégep de Lévis cet automne

Les étudiants du Cégep de Lévis effectuaient leur rentrée en classe dernièrement. Cette année, le Cégep de Lévis constate une légère baisse de sa population étudiante, une situation comparable au reste de la province.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 31 août 2022

La Fondation Élizabeth et Roger Parent a dernièrement reçu de la belle visite. Les gens des Petits Frères de Lévis ont vécu une superbe journée grâce à la formidable équipe de bénévoles de la fondation (1re photo).