CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

La Société de transport de Lévis (STLévis) a annoncé, le 17 mars, qu’elle suspend immédiatement les contrôles de perception dans les autobus, les minibus et les taxis adaptés sur l’ensemble du réseau et rendra obligatoire la montée des passagers par la porte arrière dans tous les véhicules munis de deux ou de trois portes.

Cette mesure a été prise en concertation avec les représentants du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud (CSN) . Elle sera maintenue pour la durée de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement.

La STLévis demande à ses clients de vouloir attendre que tous les passagers aient descendu de l’autobus avant de monter à bord. Elle leur recommande aussi le maintien d’une distance sécuritaire d’un mètre entre chaque passager.

Ces mesures s’ajoutent au renforcement des procédures de désinfection des véhicules par pulvérisation électrostatique et l’installation de distributeurs de produits désinfectants à bord des autobus.

La STLévis n'écarte pas la possibilité d'adopter d’autres mesures dans les prochains jours.

«Pour la Société de transport de Lévis, la sécurité du personnel chauffeur, d’entretien et de bureau constitue une préoccupation. Je salue l’attitude de collaboration des exécutifs des syndicats, qui nous permet de poursuivre l'exploitation sécuritaire du transport public», a affirmé le président de la STLévis, Mario Fortier. 

Soulignons finalement que la STLévis invite toute personne présentant des symptômes apparentés à la COVID-19 (toux sèche, fièvre, difficultés respiratoires) de s’abstenir d’utiliser les
transports publics afin de maintenir la sécurité de l’ensemble des voyageurs.

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

Lettre ouverte - Réponse au gestionnaire Pascal Briault à la suite de la pétition dénonçant des pratiques à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis

Nous avons lu avec attention vos nombreuses justifications en réaction à la pétition que nous avons fait circuler à la demande des femmes et des personnes qui ont recours aux soins offerts à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Nous tenons à vous répondre, puisque se retrouvent de nombreuses contradictions dans vos réponses, voire même des faussetés.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Ce sera bientôt la Grande Secousse

Le 20 octobre prochain marquera le 150e anniversaire d'un séisme important. Survenu en 1870 près de Baie-Saint-Paul, ce séisme d'une de magnitude 6,5 causa d'importants dommages dans la ville et sa région. Cet anniversaire historique rappelle la possibilité qu'un important séisme peut survenir au Québec et l'importance de s'exercer aux trois gestes à faire lorsque la terre tremble qui sont de se b...

Une autre demande de démolition qui dérange

Alors que le comité de démolition de la Ville de Lévis rendra bientôt sa décision en lien avec la demande de démantèlement du bâtiment des Scies Mercier, une autre demande de démolition dans le secteur fait grincer les dents de certains citoyens. Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et le Comité de quartier du Vieux-Lévis déplorent que l’ancien hôtel Victoria puiss...