CRÉDIT : CAPTURE D’ÉCRAN

Lors de leur conférence de presse respective ce 24 mars, les premiers ministres du Québec et du Canada, François Legault et Justin Trudeau, ont tenté de rassurer Canadiens et Québécois sur les conséquences de la crise causée par la pandémie de coronavirus et sont revenus sur les mesures prises par les gouvernements pour aider citoyens et entreprises, une aide qu’ils souhaitent voir acheminer au plus vite.

Ce mardi, 1 013 cas de personnes testées positives à la COVID-19 étaient confirmés au Québec, soit une augmentation de 385 cas.

Il y a 67 personnes atteintes par le virus qui sont hospitalisées (22 malades de plus qu’au précédent bilan), dont 31 sont en soins intensifs (11 personnes de plus qu’hier). Le nombre de décès est stable à 4.

Présentement, 2 500 personnes sont en attente d’un résultat au test et 12 200 personnes ont reçu un résultat négatif dans la province.

«C’est normal d’être stressé, a reconnu François Legault. La priorité pour les trois prochaines semaines, c’est d’éviter la contagion. Ce sont des mesures fortes pour que ça dure le moins longtemps possible.»

«Ce n’est pas pour rien qu’on a dit trois semaines, on espère que c’est la période pendant laquelle on va voir une stabilisation.»

À l’attention des personnes atteintes par la COVID-19 qui sont à la maison, le premier ministre a indiqué qu’elles doivent rappeler les services de santé si leur état se détériore. «Il faut que ces gens téléphonent pour être pris en charge et avoir une réévaluation.» «On ne les laisse pas en plan», a ajouté la ministre de la Santé Danielle McCann qui invite ceux qui en ont besoin à appeler leur médecin ou une clinique de santé.

Les soupers, «la pire chose à faire»

«La pire chose qu’on peut faire», a alerté François Legault, c’est organiser des soupers avec ses amis ou sa famille. «On se reprendra une fois que ça sera fini.» Si François Legault exclu pour l’instant de recourir à des amendes, il compte sur la «bonne foi» de chacun et le respect des consignes. 

Dans les situations de garde partagée des enfants, il a recommandé que l’enfant reste «idéalement avec le même parent», même si le plus important est de respecter les consignes.

Concernant les visites de logement en vue d’un déménagement, elles sont fortement déconseillées et à éviter «autant que possible». Les entreprises de déménagement sont toutefois maintenues parmi les services essentiels en cas de nécessité.

Le premier ministre est aussi revenu sur la liste des entreprises et services essentiels annoncée hier, en assurant que le gouvernement du Québec est «en train d’ajuster le tire». Notamment pour le secteur des alumineries, il a admis «qu’il faut garder une activité minimale pour que les usines puissent repartir le 14 avril».

Le Québec doit «garder sa marge de manœuvre»

À la suite de la rencontre entre le premier ministre canadien et les ministres des provinces tenue hier et la possibilité du gouvernement canadien d’utiliser la loi sur les mesures d’urgence, François Legault estime que son adoption serait «prématurée». Il considère que le Québec doit pouvoir adopter toutes les mesures nécessaires et «garder la marge de manœuvre et la flexibilité pour mettre en place des mesures rapidement».

Faire sa part demande Trudeau

Un peu plus tôt, le premier ministre canadien avait affirmé que «la durée de cette crise sera déterminée par les choix que nous faisons aujourd’hui. Si les gens ne suivent pas les lignes directrices, nous allons évoquer des mesures beaucoup plus robustes».

Concernant l’aide aux Canadiens, il a dit vouloir prendre des mesures qui vont «assurer un acheminement rapide des fonds». «Nous reconnaissons que les gens sont inquiets, c’est un défi massif pour le gouvernement d’acheminer autant d’argent à autant de monde.»

Justin Trudeau estime que la loi sur les mesures d’urgence est un «dernier recours». «Nous allons protéger nos valeurs démocratiques», a-t-il assuré. La chambre des communes sera rappelée pour adopter les mesures d’urgence annoncées par le gouvernement et les discussions se poursuivent avec les partis d’opposition.


Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : un weekend difficile pour la Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent deux décès et 19 nouveaux cas dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 20 septembre.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Lettre ouverte - Réponse au gestionnaire Pascal Briault à la suite de la pétition dénonçant des pratiques à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis

Nous avons lu avec attention vos nombreuses justifications en réaction à la pétition que nous avons fait circuler à la demande des femmes et des personnes qui ont recours aux soins offerts à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Nous tenons à vous répondre, puisque se retrouvent de nombreuses contradictions dans vos réponses, voire même des faussetés.