CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, le Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) a présenté, le 17 août, son plan de match en vue de sa rentrée ainsi que de la tenue de sa session d'automne.

D'abord, les 26, 27 et 28 août, les nouveaux étudiants sont invités à une activité d’accueil au cégep, par programme d’études. Par cet événement, l'institution lévisienne veut permettre à ces derniers de se familiariser avec les lieux et de rencontrer le personnel avant le début de la session, qui commence véritablement le 31 août.

«Les jeunes ont vécu une fin de secondaire particulière et certains ont même travaillé à temps plein depuis le début de la pandémie. Nous souhaitons les aider à reprendre le chemin des études et à vivre avec succès la transition du secondaire au collégial», a expliqué Isabelle Tremblay, directrice des études par intérim.

Une session en mode hybride

Quant à la session automnale, elle se déroulera selon une formule hybride, comme l'a annoncé la direction du cégep le printemps dernier. Le printemps dernier, la direction du cégep avait annoncé que la session d’automne se déroulerait selon une formule hybride.

Afin de permettre «aux étudiants de se créer un cercle social et d'établir un contact significatif avec les intervenants du milieu», le CLL tenait à ce que ses étudiants puissent assister à certains cours. Évidemment, l'institution accueillera en personne ses élèves tout en respectant les consignes de la Santé publique.

Ainsi, la majorité des laboratoires pratiques spécialisés se dérouleront en personne. Concrètement, 50 % du groupe pourra suivre sa formation au cégep et l’autre moitié sera à distance.

Également, pour certains cours théoriques, c’est entre 25 % et 50 % du groupe qui pourra se présenter au cégep. Dans ce cas, ce sont les professeurs qui établiront la fréquence en fonction des besoins pédagogiques. Enfin, la présence au cégep a aussi été jugée prioritaire pour la tenue des évaluations.

Notons que grâce à l’allocation de ressources professorales supplémentaires, tous les départements bonifieront les mesures de soutien aux étudiants, notamment par du tutorat et du mentorat. Des conseillères pédagogiques et une équipe technique donneront un coup de pouce aux professeurs, qui pourront, s’ils le souhaitent, faire de la formation en présentiel et à distance, de façon simultanée ou en différé.

Services aussi en mode hybride

Quant aux autres services offerts aux étudiants, ils seront accessibles au cégep et à distance.

«Forts de leur expérience vécue en temps de confinement, tous nos intervenants sont mobilisés et aptes à soutenir les étudiants, selon leurs besoins, et ce peu importe où ils se trouveront», a souligné Isabelle Tremblay.

De plus, l'équipe de soutien informatique a également préparé des ressources, notamment des capsules vidéo, pour aider les acteurs de l'institution à se familiariser avec les outils numériques utilisés pour la formation à distance.

Les activités sportives et socioculturelles reprendront aussi cet automne au cégep, en tenant compte des consignes de la Santé publique.

D’ailleurs, les personnes qui se présenteront au cégep sont invitées à respecter les consignes demandées. Plusieurs moyens ont été déployés pour favoriser le respect de ces dernières, soit de la signalisation, des affiches, des stations pour la désinfection des mains, des procédures de désinfection des surfaces ou de l'espacement du mobilier.

«Nous tentons d’aplanir les difficultés, afin de garder les étudiants engagés dans leur réussite. Ils vivront une session agréable et enrichissante à tous points de vue. Si une deuxième vague de la maladie devait causer la fermeture de l’établissement, nous serions prêts à migrer en mode virtuel à 100 %, tout en continuant d’offrir un enseignement de qualité», a conclu Mme Tremblay.

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

Lettre ouverte - Réponse au gestionnaire Pascal Briault à la suite de la pétition dénonçant des pratiques à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis

Nous avons lu avec attention vos nombreuses justifications en réaction à la pétition que nous avons fait circuler à la demande des femmes et des personnes qui ont recours aux soins offerts à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Nous tenons à vous répondre, puisque se retrouvent de nombreuses contradictions dans vos réponses, voire même des faussetés.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Ce sera bientôt la Grande Secousse

Le 20 octobre prochain marquera le 150e anniversaire d'un séisme important. Survenu en 1870 près de Baie-Saint-Paul, ce séisme d'une de magnitude 6,5 causa d'importants dommages dans la ville et sa région. Cet anniversaire historique rappelle la possibilité qu'un important séisme peut survenir au Québec et l'importance de s'exercer aux trois gestes à faire lorsque la terre tremble qui sont de se b...

Une autre demande de démolition qui dérange

Alors que le comité de démolition de la Ville de Lévis rendra bientôt sa décision en lien avec la demande de démantèlement du bâtiment des Scies Mercier, une autre demande de démolition dans le secteur fait grincer les dents de certains citoyens. Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et le Comité de quartier du Vieux-Lévis déplorent que l’ancien hôtel Victoria puiss...