Les aménagements du parc de la Pointe-Benson ont été redessinés. CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

L’aménagement du parc de la Pointe-Benson débutera au printemps prochain. Les nouvelles installations, qui ouvriront au public en 2022, ont été redessinées depuis le dévoilement du premier projet afin de mieux s’adapter à l’environnement naturel des lieux.

Le parc de la Pointe-Benson devrait être terminé à l’été ou à l’automne 2022 après plus d’un an de travaux. Ce projet représente un investissement de 9 M$, dont 7 M$ sont financés par le gouvernement du Québec et 2 M$ par la Ville de Lévis.

En plus du calendrier, c’est un nouveau projet qui a été présenté. Annoncés en 2019, les aménagements ont été repensés pour mieux s’intégrer au site qui se trouve en partie dans une zone inondable. Ces modifications expliquent d’ailleurs le délai d’un an supplémentaire à l’échéancier initial.

En bordure de fleuve, les promeneurs pourront emprunter une passerelle de 500 mètres qui surplombera un espace de végétation naturelle.

Une terrasse aménagée de 60 mètres de long viendra compléter l’ensemble. On y trouvera aussi une fontaine, dont les jets d’eau se déverseront dans une rivière artificielle et termineront leur parcours dans une cascade, plus bas sur le site.

Une structure surélevée, de style pergola, permettra de profiter de la vue sur les ponts.

Le parc de la Pointe-Benson sera dédié à la contemplation ainsi qu’à la découverte et à l’interprétation de l’histoire de ce site et de sa valeur archéologique et patrimoniale.

Circulation modifiée sur le chemin du Fleuve

Sur le tronçon du chemin du Fleuve longeant le parc, seule la circulation des piétons, des vélos et des véhicules de secours sera permise. Les véhicules devront ainsi s’arrêter d’un côté ou de l’autre du nouvel aménagement, soit au parc de l’Anse-Benson ou à l’intersection de la rue du Fleuve avec la rue Lambert. Environ 65 cases de stationnement seront disponibles.

La circulation sera déviée sur les autres artères à proximité. Des mesures d’atténuation ont ainsi été annoncées par la Ville afin de faciliter la circulation aux alentours du futur parc de la Pointe-Benson. Ces mesures, présentées lors de trois rencontres d’information en décembre dernier, comportent une signalisation distinctive, l’ajout de textures et motifs sur la chaussée, la réduction de la largeur de certaines rues et la diminution de la vitesse de circulation. D’autres séances de consultation des riverains sont prévues.

La transformation d’une portion du chemin du Fleuve en lien cyclopédestre vise finalement à réunir dans un grand parc urbain les trois secteurs qui composeront le site : le futur parc de la Pointe-Benson, l’actuel parc de l’Anse-Benson et le secteur du manoir Wade où un sentier pédestre sera aménagé.

«La situation stratégique de ce parc, à mi-chemin entre le parc des Chutes-de-la-Chaudière et le parc de la Rivière-Etchemin, marque un point tournant dans la requalification du chemin du Fleuve pour en faire un milieu apaisé à échelle humaine. Ce chemin deviendra une voie multifonctionnelle plus conviviale, sécuritaire et partagée», fait valoir la Ville.

Par la suite, le maire entend poursuivre le développement de ce réseau pour permettre les déplacements par des modes de transport alternatifs d’un parc de la Ville à l’autre.

Les plus lus

COVID-19 : la clinique de dépistage de Lévis déménage au centre-ville

La clinique de dépistage de la COVID-19 de Lévis déménagera ses pénates cette semaine. Dès mercredi, elle sera désormais située dans les anciens locaux de Bingo Rive-Sud, dans la suite 180 du 50, route du Président-Kennedy (Place Lévis).

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

Un étudiant de Lévis à la conquête de l’espace

C’est au Royaume-Uni que le Lévisien Édouard Demers a choisi de faire une maîtrise en astronautique et ingénierie spatiale. L’étudiant espère que l’Université de Cranfield lui ouvrira les portes des programmes européens, en particulier ceux de l’Agence spatiale européenne.

COVID-19 : encore loin de la zone orange

Si de bonnes nouvelles ont été constatées au cours de la dernière semaine, la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches ne s’est pas grandement améliorée, selon la directrice régionale de santé publique.

La vaccination élargie à deux nouveaux groupes prioritaires en Chaudière-Appalaches

Depuis aujourd'hui la vaccination est élargie aux travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion et à certaines personnes ayant une maladie chronique.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les normes san...

Transformer sa mort en nouvelle vie pour d’autres personnes

Si Françoise Leblond nous a quittés en mai 2019, sa générosité continue de faire une différence dans notre société. Après avoir eu recours à l’aide médicale à mourir (AMM), l’infirmière auxiliaire lévisienne a fait don de ses poumons, de ses reins et de son foie.

Fin des mesures d’urgence à Lévis et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées en dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.

Le conseil municipal se penche sur l’avenir de l’ancien hôtel Victoria

Lors d’une séance extraordinaire de l’instance le 3 mai, les membres du conseil de municipal de Lévis ont entendu les appels déposés à la suite de la décision rendue par le comité de démolition dans le dossier de l’ancien hôtel Victoria. Deux groupes ont alors pu faire valoir leurs arguments, quelques mois après que le comité de démolition a refusé la demande de démolition déposée par le propriéta...

COVID-19 : 137 nouveaux cas découverts et légère augmentation des hospitalisations dans la région

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 dans la région a connu une nouvelle augmentation. Au cours des 24 dernières heures, 137 résidents de la région ont appris qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. De plus, le nombre d'hospitalisations liés à cet...