L’équipe de Ça me regarde a pu assister à l’un des entraînements d’Anick Labonté avec Marc-André Tremblay. CRÉDIT : KATHY PELLETIER

Anick Labonté, cette Lévisienne qui a entamé depuis un an et demi un processus qui l’a mené à perdre plusieurs dizaines de livres, a dernièrement pu profiter de nouvelles opportunités pour faire connaître son parcours. Grâce à un passage au petit écran, la quadragénaire a encore pu sensibiliser les personnes à l’importance de bien manger et de faire de l’activité physique.

Anick Labonté a pu saisir cette nouvelle opportunité grâce à l’équipe de Ça me regarde. Cette émission est télédiffusée sur les ondes d’AMI-télé, une chaîne offrant une programmation destinée particulièrement aux personnes vivant avec un handicap visuel ou auditif. Le reportage mettant en vedette la Lévisienne est présenté jusqu’au 14 mai, à divers moments.

Dans les dernières semaines, l’équipe de Stéphane Brisson, un réalisateur originaire de Lévis, a suivi la Lévisienne lors d’un entraînement à Beloeil supervisé par l’entraîneur d’Anick Labonté, le naturopathe et spécialiste en réhabilitation Marc-André Tremblay.

«Je suis contente de cette belle opportunité. Les gens ne savent pas quels sont tous les efforts qui doivent être consentis quand on embarque dans une démarche comme la mienne, mais que cela peut être facile et simple de changer nos habitudes pour être en santé. Quand on parle d’entraînement à la télé, on s’attarde beaucoup aux personnes qui s’entraînent pour la performance. Je suis donc bien contente d’avoir montré un autre volet de l’entraînement», a souligné Mme Labonté.

En plus de cette opportunité télévisuelle, Anick Labonté et Marc-André Tremblay ont mené une petite expérience, il y a deux semaines, à la demande du médecin de la Lévisienne. À cette occasion, Anick Labonté s’est entraînée pendant une semaine sous la supervision constante de son entraîneur. Avec cette petite étude, le trio voulait démontrer, dans le contexte de la pandémie, que l’accompagnement lors des entraînements était capital pour certaines personnes.

D’ailleurs, Anick Labonté a constaté plusieurs bénéfices, notamment une diminution de ses problèmes d’enflure aux jambes. «C’est sûr que pour certaines personnes, c’est vital pour elles d’avoir un entraînement supervisé. Cela permet d’éviter les blessures. Un entraîneur n’est pas juste là pour lancer des encouragements, mais aussi de s’assurer que les mouvements soient bien faits, de donner des conseils sur la nutrition, etc.», a ajouté M. Tremblay.

Notons finalement qu’Anick Labonté entend poursuivre son cheminement pour reprendre sa santé en main et inspirer d’autres personnes à en faire de même. Pour ce faire, elle planche sur «d’autres belles choses» et elle développe sa page Facebook Mon virage santé, où elle partage des recettes santé ainsi que les différentes étapes de son cheminement.

Les plus lus

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

COVID-19 : assouplissement des mesures en zone verte

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), deux résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Aussi, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce de nouveaux assouplissem...

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Le GIRAM dénonce un déboisement à Beaumont

Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) a fait une sortie, le 15 juillet, pour dénoncer le déboisement mené par le promoteur dans le cadre du projet immobilier Domaine du Saint-Laurent. L’organisme régional estime que ce dernier a tout simplement fait «décaper» le cap Saint-Claude, où se trouvent les vestiges du fort de Beaumont, cité comme lieu patrimonial par la Mun...

Le passeport vaccinal pourra être exigé dès cet automne

Les Québécois devront présenter leur preuve vaccinale (code QR), démontrant qu'ils ont bel et bien reçu deux doses d'un vaccin contre la COVID-19, à partir du 1er septembre si la situation épidémiologique de leur région se détériore.

Saint-Vallier remontera de nouveau dans le temps

Le comité organisateur du spectacle théâtral Sur les traces de La Corrivaux présentera, pour une huitième année, une panoplie d’activités à saveur d’antan, les 27, 28, 29 août prochains.

COVID-19 : une clinique de vaccination temporaire à Saint-Henri

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) va implanter une clinique de vaccination temporaire contre la COVID-19 cette semaine au Centre récréatif et sportif de Saint-Henri.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 7 juillet 2021

Le prix Charles-Biddle (1re photo) récompense l’apport exceptionnel d’artistes et de travailleuses et travailleurs culturels ayant immigré au Québec et dont l’engagement professionnel et personnel contribue au développement culturel et artistique de la province. L’appel de candidatures se termine le vendredi 30 juillet. Pour information : www.culturepourtous.ca/professionnels-de-la-culture/prix-ch...