CRÉDIT : COUTOISIE

C’est au Royaume-Uni que le Lévisien Édouard Demers a choisi de faire une maîtrise en astronautique et ingénierie spatiale. L’étudiant espère que l’Université de Cranfield lui ouvrira les portes des programmes européens, en particulier ceux de l’Agence spatiale européenne.

Après un baccalauréat en génie mécanique à l’Université Laval, dont une session d’étude à l’étranger en Suisse, Édouard Dermers poursuit en maîtrise à l’Université de Cranfield au Royaume-Uni où il étudie en astronautique et ingénierie spatiale. Sa spécialité : l’ingénierie de système, c’est-à-dire l’évaluation des futures missions que pourrait faire l’Agence spatiale européenne vers mars et ses lunes.

Depuis toujours, c’est le domaine de l’espace qui attire le Lévisien qui a fait son secondaire au Juvénat Notre-Dame. «L’espace, c’est le milieu qui apporte le plus de challenges. Il y a aussi le rêve de pouvoir devenir astronaute et aller dans l’espace vivre ce qu’est l’apesanteur», partage-t-il.

«C’est à la croisée du rêve et de l’ingénierie très poussée. Ce sont ces deux éléments qui font de l’espace un très beau milieu où travailler.»

S’il a toujours voulu étudier en aérospatial, il ne souhaitait pas partir à Montréal dès le cégep. Il a donc choisi Sainte-Foy, puis l’Université Laval où il a même reçu la médaille d’or de la Société canadienne de génie mécanique (SCGM) en 2020.

Cette récompense distingue un étudiant pour ses réalisations académiques exceptionnelles en génie mécanique. Les universités peuvent remettre chaque année une médaille à un de leurs étudiants.

Bien qu’un parcours de maîtrise interuniversitaire existe au Québec, Édouard Demers souhaitait continuer ses études dans «une université plus renommée, qui a fait ses preuves. C’est là que Cranfield est arrivée dans l’équation».

«L’université étant renommée, elle a aussi beaucoup de contacts avec les industries. Les professeurs ne sont pas seulement professeurs. Ils ont aussi un pied dans l’industrie et l’autre dans l’enseignement. On a beaucoup de lien avec les entreprises. Et, le côté européen va maintenant être plus accessible pour moi», explique-t-il.

D’ailleurs Édouard Demers est candidat pour un programme de l’Agence spatiale européenne destiné aux étudiants ayant terminé leur maîtrise.

«Chaque année, une centaine d’offres sont ouvertes à la grandeur de l’Europe. C’est très compétitif. On est limité à deux applications par personne, partage-t-il. Tu es comme un employé de l’Agence spatiale, mais tu es là pour apprendre. Tu fais plein de découvertes et tu participes à des projets très intéressants.»

Déjà pour son projet de maîtrise, Édouard Demers et son équipe, LEOniDAS, travaillent en collaboration avec l’Agence spatiale européenne dans le cadre du programme Fly Your Thesis.

«Quand les satellites sont en orbites autour de la Terre et deviennent vieux, la politique c’est qu’avant 25 ans le satellite doit être redescendu sur terre et brûlé dans l’atmosphère. Pour certains, ce n’est pas possible à cause du design», présente l’étudiant.

Lui et son équipe veulent déployer des voiles à la fin de la vie du satellite, ce qui créera des frictions avec l’atmosphère, «même si elle est très mince à cette altitude». «Notre projet, c’est de tester une de ces voiles lors d’un vol parabolique», conclut-il.

Les plus lus

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

COVID-19 : assouplissement des mesures en zone verte

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), deux résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Aussi, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce de nouveaux assouplissem...

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Le GIRAM dénonce un déboisement à Beaumont

Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) a fait une sortie, le 15 juillet, pour dénoncer le déboisement mené par le promoteur dans le cadre du projet immobilier Domaine du Saint-Laurent. L’organisme régional estime que ce dernier a tout simplement fait «décaper» le cap Saint-Claude, où se trouvent les vestiges du fort de Beaumont, cité comme lieu patrimonial par la Mun...

Le passeport vaccinal pourra être exigé dès cet automne

Les Québécois devront présenter leur preuve vaccinale (code QR), démontrant qu'ils ont bel et bien reçu deux doses d'un vaccin contre la COVID-19, à partir du 1er septembre si la situation épidémiologique de leur région se détériore.

Saint-Vallier remontera de nouveau dans le temps

Le comité organisateur du spectacle théâtral Sur les traces de La Corrivaux présentera, pour une huitième année, une panoplie d’activités à saveur d’antan, les 27, 28, 29 août prochains.

COVID-19 : une clinique de vaccination temporaire à Saint-Henri

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) va implanter une clinique de vaccination temporaire contre la COVID-19 cette semaine au Centre récréatif et sportif de Saint-Henri.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 7 juillet 2021

Le prix Charles-Biddle (1re photo) récompense l’apport exceptionnel d’artistes et de travailleuses et travailleurs culturels ayant immigré au Québec et dont l’engagement professionnel et personnel contribue au développement culturel et artistique de la province. L’appel de candidatures se termine le vendredi 30 juillet. Pour information : www.culturepourtous.ca/professionnels-de-la-culture/prix-ch...