CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Si tout va comme l'entend Québec, les Québécois pourraient pouvoir prendre un nouveau rendez-vous pour ce faire à partir du 7 juin. 

Comme pour la première dose, les citoyens pourront devancer leur rendez-vous par séquence, selon un calendrier où la population sera divisée en tranche d'âge. Ainsi, ce seraient les personnes âgées de 80 ans et plus qui pourraient devancer leur rendez-vous à partir du 7 juin, les personnes âgées de 65 ans et plus pourraient le faire quelques jours plus tard et ainsi de suite.

«Je préfère donner davantage de détails quand le calendrier et la plateforme de réservation Clic Santé seront prêts, soit la semaine prochaine. C'est un important défi logistique pour Clic Santé. On parle quand même de devancer potentiellement cinq millions de rendez-vous», a expliqué M. Dubé.

Accélérer la vaccination

Dans un autre ordre d'idées, le ministre de la Santé a annoncé que des Québécois qui ont reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19 pourront aussi obtenir plus rapidement que prévu leur deuxième dose.

En effet, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) a recommandé au gouvernement, dans l'un de ses avis, d'abaisser de 12 à 8 semaines l'intervalle recommandé pour administrer la deuxième dose de ce vaccin.

Ainsi, dès samedi, les personnes qui ont reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca avant le 3 avril pourront se présenter dans des cliniques de vaccination sans rendez-vous afin d'obtenir la deuxième dose de ce vaccin.

Toutefois, les citoyens qui ont reçu une première dose du vaccin d'AstraZeneca et qui désirent recevoir une dose du vaccin de Pfizer ou de Moderna comme deuxième dose ne pourront pas la recevoir plus rapidement. Le cas échéant, le rendez-vous prévu 112 jours après la première dose sera maintenu.

Enfin, Christian Dubé a profité de sa tribune pour inviter une nouvelle fois les jeunes Québécois à aller se faire vacciner contre la COVID-19.

«Nous n'avons pas encore atteint le cap des 75 % de Québécois âgés de moins de 40 ans qui ont reçu une première dose ou qui ont pris un rendez-vous pour la recevoir. Chez les adolescents, seulement 32 % d'entre eux ont reçu leur première dose ou ont pris un rendez-vous. Présentement, les jeunes n'ont qu'à attendre six jours avant de recevoir leur première dose. Il est très important qu'on atteigne une proportion de 75 % de personnes vaccinées par groupe d'âge afin d'atteindre l'immunité collective», a conclu le ministre de la Santé.

Les plus lus

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

COVID-19 : assouplissement des mesures en zone verte

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), deux résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Aussi, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce de nouveaux assouplissem...

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Le GIRAM dénonce un déboisement à Beaumont

Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) a fait une sortie, le 15 juillet, pour dénoncer le déboisement mené par le promoteur dans le cadre du projet immobilier Domaine du Saint-Laurent. L’organisme régional estime que ce dernier a tout simplement fait «décaper» le cap Saint-Claude, où se trouvent les vestiges du fort de Beaumont, cité comme lieu patrimonial par la Mun...

Saint-Vallier remontera de nouveau dans le temps

Le comité organisateur du spectacle théâtral Sur les traces de La Corrivaux présentera, pour une huitième année, une panoplie d’activités à saveur d’antan, les 27, 28, 29 août prochains.

Le passeport vaccinal pourra être exigé dès cet automne

Les Québécois devront présenter leur preuve vaccinale (code QR), démontrant qu'ils ont bel et bien reçu deux doses d'un vaccin contre la COVID-19, à partir du 1er septembre si la situation épidémiologique de leur région se détériore.

Le parc de la Rivière-Etchemin aura son pavillon

La construction du bâtiment qui accueillera les usagers à longueur d’année a débuté en mai dernier. Ce sont 3 M$ qui ont été investi dans le projet, soit 1,9 M$ du gouvernement du Québec ainsi que 1,2 M$ de la Ville de Lévis.

La Cycloroute dans la mire des motoneigistes

Les motoneigistes pourraient bientôt pouvoir emprunter la Cycloroute de Bellechasse, en hiver, pour pouvoir circuler de Lévis à Saint-Anselme. La MRC de Bellechasse a adopté une résolution permettant cette possibilité lors de l’une des plus récentes séances du conseil des maires.