Noémie Lavertu et Louis-Philippe Guay ont débattu de la pertinence d’interdire la vente de boissons énergisantes aux jeunes de moins de 18 ans. CRÉDIT : COURTOISIE

Depuis maintenant 12 ans, les élèves de cinquième secondaire de l’École Marcelle-Mallet prennent part chaque année à la JoutEMM. Grâce à ce projet piloté par les enseignants Jean Beaudoin et Jean Jobin, les finissants de l’école secondaire privée du Vieux-Lévis peuvent s’initier au débat, dans un climat de respect et de dialogue.

C’est après avoir regardé La joute junior, une émission de débats entre jeunes présentée en 2009 par Stéphan Bureau à Télé-Québec et à laquelle a participé un élève de Marcelle-Mallet, que Jean Beaudoin a décidé de créer la JoutEMM. Avec ce projet, il voulait permettre à ses élèves de s’initier concrètement au débat dans une atmosphère conviviale, l’argumentation étant l’une des compétences à développer en cinquième secondaire.

«L’un de nos programmes vise à former des leaders. Dans une société libre et démocratique, il est important de développer l’esprit critique chez nos jeunes. En développant cet esprit critique, cela permet aux élèves de débattre dans le respect afin de trouver des solutions pour bien vivre ensemble», explique M. Beaudoin.

C’est dans le cadre de leur cours de français que les élèves peuvent vivre l’expérience de la JoutEMM. Chaque élève se fait attribuer une position (pour ou contre) sur un sujet donné qu’il devra défendre. Les adolescents ont ensuite environ trois semaines, en classe et à la maison, pour dénicher les faits qui permettront d’appuyer leurs arguments lors du débat ainsi qu’une piste de solution qui doit être présentée à la fin de la joute.

«En cinquième secondaire, on voit en français le texte argumentatif et tout ce qui tourne autour de l’argumentation. Au lieu de demander aux élèves de présenter un exposé oral traditionnel, on les fait participer à un débat qui est évalué et qui compte pour une étape. L’exercice permet aussi de voir des concepts présentés en Éthique et culture religieuse», illustre M. Jobin.

À l’issue de ces nombreux débats, Jean Beaudoin et Jean Jobin sélectionnent huit élèves qui se sont particulièrement démarqués lors des joutes oratoires. Les jeunes qui acceptent le défi lancé par les enseignants, la suite de la JoutEMM étant une activité parascolaire, croisent le fer lors d’une nouvelle sé-rie de débats après une préparation de quelques semaines.

Les employés de l’École Marcelle-Mallet sont ensuite invités à voter et les deux élèves qui ont obtenu le plus de suffrages sont qualifiés pour la finale de la JoutEMM. Après une nouvelle période de préparation, les deux finalistes s’affrontent lors d’un ultime débat afin d’obtenir le trophée de la JoutEMM.

Une expérience qui rapporte

Finalistes de l’édition 2021 de la JoutEMM, Louis-Philippe Guay et Noémie Lavertu ont savouré chacune des étapes de l’activité. Si leur talent leur a permis de se rendre jusqu’en finale, le projet a d’abord et avant tout été très enrichissant intellectuellement pour ces deux élèves de cinquième secondaire.

«La JoutEMM m’a fait prendre conscience de l’importance d’avoir des discussions argumentées qui se déroulent dans le respect. Souvent, on arrête de se parler dans la société dès que deux personnes ont une opinion différente, mais il n’y pas de sujet qui est noir ou blanc. C’est vraiment une richesse de pouvoir dialoguer et d’être ouvert à la vision différente des autres», partage Noémie Lavertu.

«Parler en public est quelque chose qui me stresse, mais quand tu es préparé, c’est plutôt rassurant de débattre devant les autres. […] En faisant des recherches pour les débats, particulièrement en me préparant pour rétorquer aux arguments de la personne avec qui je dialoguais, je me suis rendu compte qu’il y a toujours deux côtés à une médaille. Peu importe le sujet, ce n’est jamais la position radicale qui a raison», ajoute Louis-Philippe Guay.

D’ailleurs, Jean Beaudoin est convaincu plus que jamais que la JoutEMM est primordiale au niveau de l’éducation à la citoyenneté de ses élèves. «Avec ce qu’on a vu pendant la pandémie où certaines personnes tenaient mordicus à des positions, de pouvoir débattre dans le dialogue et dans le respect, c’est encore plus pertinent que jamais. Maintenant, il y a souvent des débats polarisants et on ne s’écoute pas. Dans notre société démocratique, le dialogue est très important.»

En plus des bienfaits constatés chez ces futurs citoyens, la finale de cette édition 2021 particulière de la JoutEMM, activité qui s’est déroulée cette année sur une plateforme de visioconférence, s’est conclue sur une note bien spéciale. En effet, le débat final sur l’interdiction de la vente des boissons énergisantes pour les personnes âgées de moins de 18 ans entre Louis-Philippe Guay et Noémie Lavertu s’est tenu sous la modération de Guillaume Dumas, l’animateur de C’est encore mieux l’après-midi sur les ondes de la station 106,3 FM (ICIRadio-Canada Première).

«Je suis bien heureux que Guillaume Dumas ait accepté d’être le modérateur de ce débat. Je trouve ça plaisant que Louis-Philippe et Noémie aient pu vivre véritablement une expérience professionnelle», se réjouit M. Beaudoin.

Notons finalement que le gagnant du débat entre Noémie Lavertu et Louis-Philippe Gagnant, déterminé grâce à un vote mené auprès des élèves de l’École Marcelle-Mallet, sera dévoilé plus tard en juin, lors de la cérémonie des finissants et des finissantes.

Les plus lus

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

COVID-19 : assouplissement des mesures en zone verte

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), deux résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Aussi, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce de nouveaux assouplissem...

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Le GIRAM dénonce un déboisement à Beaumont

Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) a fait une sortie, le 15 juillet, pour dénoncer le déboisement mené par le promoteur dans le cadre du projet immobilier Domaine du Saint-Laurent. L’organisme régional estime que ce dernier a tout simplement fait «décaper» le cap Saint-Claude, où se trouvent les vestiges du fort de Beaumont, cité comme lieu patrimonial par la Mun...

Le passeport vaccinal pourra être exigé dès cet automne

Les Québécois devront présenter leur preuve vaccinale (code QR), démontrant qu'ils ont bel et bien reçu deux doses d'un vaccin contre la COVID-19, à partir du 1er septembre si la situation épidémiologique de leur région se détériore.

Saint-Vallier remontera de nouveau dans le temps

Le comité organisateur du spectacle théâtral Sur les traces de La Corrivaux présentera, pour une huitième année, une panoplie d’activités à saveur d’antan, les 27, 28, 29 août prochains.

COVID-19 : une clinique de vaccination temporaire à Saint-Henri

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) va implanter une clinique de vaccination temporaire contre la COVID-19 cette semaine au Centre récréatif et sportif de Saint-Henri.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 7 juillet 2021

Le prix Charles-Biddle (1re photo) récompense l’apport exceptionnel d’artistes et de travailleuses et travailleurs culturels ayant immigré au Québec et dont l’engagement professionnel et personnel contribue au développement culturel et artistique de la province. L’appel de candidatures se termine le vendredi 30 juillet. Pour information : www.culturepourtous.ca/professionnels-de-la-culture/prix-ch...