CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a profité de la Journée mondiale de l'habitat, le 7 octobre, pour déplorer qu'un quart des locataires de Lévis «paient trop cher pour se loger» et demander à tous les paliers de gouvernement d'agir pour s'attaquer à cette problématique.

Si le FRAPRU convient que la situation globale des locataires lévisiens s’est améliorée entre les deux derniers recensements fédéraux, il critique le fait que près de 5 000 ménages locataires de Lévis paient plus que la norme de 30 % de leur revenu pour se loger.

Selon les données locales du 7e Dossier noir sur le logement et la pauvreté, une analyse produite à partir des données du recensement de 2016, 2 490 ménages lévisiens ont même des besoins impérieux de logement et doivent consacrer plus de 50 % de leur revenu pour se loger.

«Il leur est pratiquement impossible de ne pas couper dans leurs autres besoins essentiels une fois le loyer payé, et cela se fait au détriment de leur santé et de leur sécurité» affirme Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU, avant d'ajouter que les familles monoparentales, les personnes seules, les femmes et les personnes âgées sont particulièrement touchées par ce problème. 

Estimant que le «marché privé ne peut clairement pas répondre aux besoins des locataires à faibles et modestes revenus», le FRAPRU et des partenaires lévisiens estiment que le logement social et communautaire «est la seule solution durable, car il assure des loyers respectant la capacité de payer des ménages et une sécurité d’occupation». Ces derniers espèrent donc que la Ville de Lévis, le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral augmenteront les investissements à ce niveau

«Les besoins en logement abordable ne manquent pas à Lévis. Nous avons la chance d’avoir une communauté mobilisée et des organismes communautaires en habitation souhaitant développer des projets pour répondre à ces besoins. Pour développer des projets immobiliers il faut de la prévisibilité en termes de soutien financier et cela nous le l’avons pas actuellement», a notamment partagé Alain Marcoux, directeur général du Groupe de ressources techniques (GRT) Nouvel Habitat.

Plus particulièrement, le FRAPRU a profité de l'occasion pour demander aux candidats des partis fédéraux en lice dans les deux circonscriptions lévisiennes de prendre des engagements clairs et chiffrés ur le développement de logements sociaux et communautaires à Lévis. Le groupe communautaire se désole que le «sujet est malheureusement absent dans la campagne électorale à Lévis».

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

Des temps difficiles pour le Boule-O-Drome

Dans l’obligation de fermer ses portes en raison de la pandémie depuis le 15 mars, Claire Nolet, propriétaire de l’établissement, attend impatiemment que le gouvernement du Québec la laisse ouvrir son salon de quilles.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

Lévis présente son plan de match pour favoriser l’achat local

C’est notamment en compagnie de Philippe Meurant, le directeur du développement économique et de la promotion de la municipalité, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 11 juin le plan de match de la Ville pour favoriser l’achat local au cours des prochains mois. Avec entre autres la mise en place d’un nouveau portail territorial transactionnel, Lévis veut inciter ses citoyens à ...

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.

À L’ADOberge, les jeunes trouvent répit et soutien

Quand cette période qu’est l’adolescence devient trop difficile à traverser seul, il existe une maison à Lévis où les jeunes peuvent s’équiper des bons outils pour se construire. Aryane, qui entame sa cinquième semaine à L’ADOberge, a trouvé dans cette famille de passage une nouvelle confiance en elle.