La boutique de la coopérative La Mauve, au cœur du village de Saint-Vallier, a fermé quelques jours avant les Fêtes. CRÉDIT : LA VOIX DU SUD

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

Par Éric Gourde - Collaboration spéciale La Voix du Sud

Après avoir choisi de fermer sa boutique située au cœur de village de Saint-Vallier il y a quelques semaines, l'organisation a décidé vendredi dernier de cesser la distribution de ses paniers de produits bios, le temps de bien étudier la situation.

Présidente de l'organisme depuis quelques semaines à peine, Natasha Lambert a choisi de revenir au sein du conseil d'administration pour supporter l'organisme qui, avoue-t-elle, en danger.

«Nous avions eu une assemblée avant Noël où la décision de mettre en vente le siège social a été prise. Nous avions décidé de poursuivre les paniers malgré tout, mais maintenant, tout cela est aussi suspendu. Des efforts ont été faits pour redresser la situation, mais ce ne fut pas suffisant. Il faut se donner du temps pour décider ce que nous allons faire.»

Propriétaire d'une ferme à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, Mme Lambert était là au tout début, à la naissance de la coopérative. Elle avoue que la situation est lourde. «Ce n'est pas le fun d'être là-dedans. On verra ce qui se présente au cours des prochains jours.»

La nouvelle est une autre tuile qui tombe sur la localité, celle-ci ayant perdu son centre de services de Desjardins récemment et vu sa quincaillerie fermer il y a quelques mois.

Le maire Christian Lacasse s'est dit déçu, mais non surpris de la situation, étant lui-même producteur agricole. «On entendait des choses. C'était difficile financièrement. Le domaine des produits locaux sera toujours difficile. Ce n'est pas évident de se démarquer et de fidéliser une clientèle.»

 

Les plus lus

COVID-19 : Lévis est la région la plus touchée de la Chaudière-Appalaches

Puisque le ministère de la Santé a donné son autorisation pour dévoiler cette donnée, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) peut maintenant dévoiler le nombre de cas confirmés par MRC. Selon le dernier bilan du CISSS-CA, avec 82 cas confirmés, Lévis est la région de la Chaudière-Appalaches la plus touchée par la pandémie.

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif à la COVID-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Réaménagement de l'échangeur Kennedy : Québec ira de l'avant

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 9 mars, qu'il investira plus de 354 M$ en 2020-2022 pour améliorer les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires de la Chaudière-Appalaches. À cette occasion, Québec a notamment confirmé que les premières étapes du projet de réaménagement de l'échangeur Kennedy (sortie 325) et de construction d'un pont d'étagement au-dessus ...

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.