En offrant des services aucunement liés à l’événementiel, le Groupe Satir Productions et ses trois associés, Hugo Aubin-Nadeau, Marc-Antoine Simard et Jimmy Bégin, ont pu passer à travers la tempête causée par la pandémie.� CRÉDIT : COURTOISIE

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Avant le 12 mars 2020, le Groupe Satir Productions avait le vent dans les voiles. Seulement l’an dernier, l’entreprise lévisienne avait réalisé quelque 1 280 événements à travers la province, allant des congrès et des galas aux soirées des Fêtes. Dans la région, la firme fondée il y a 10 ans est notamment connue pour son travail lors des éditions de Hit The Floor et lors d’événements de la Chambre de commerce de Lévis. 

Toutefois, lorsque le Québec a dû se mettre sur pause, le vent s’est vite transformé en tempête à laquelle ont dû faire face les trois associés derrière le Groupe Satir Productions, Hugo Aubin-Nadeau, Marc-Antoine Simard et Jimmy Bégin. 

«Le 11 mars, nous avions notre rencontre hebdomadaire pour travailler sur notre plus grosse période de l’année, qui a lieu de la mi-mars à la mi-juillet. Nous avions une grosse année en vue. Après l’annonce du 12 mars, où le premier ministre a annoncé l’interdiction des rassemblements de plus de 250 personnes, le téléphone n’a pas arrêté de sonner pour des annulations et ça s’est poursuivi avec la gradation des mesures de confinement», s’est rappelé M. Aubin-Nadeau, le directeur des ventes de l’entreprise.

Rapidement, faute de contrat, le Groupe Satir Productions a dû mettre à pied temporairement la dizaine de salariés qui oeuvraient à temps plein pour la firme. Ironie de l’histoire, avant les annonces gouvernementales de mars, l’entreprise était à la recherche de trois nouveaux employés dans un contexte de plein emploi.

Des idées originales pour avoir du travail

Lors de cette pause non prévue de trois semaines, les dirigeants de l’entreprise lévisienne se sont alors creusés les méninges pour trouver de nouvelles opportunités d’affaires. Disposant d’une flotte de véhicules afin de transporter les équipements techniques nécessaires pour la production d’événements, les associés derrière la firme de Saint-Nicolas ont alors eu l’idée d’offrir leurs services à des clients pour effectuer de la livraison.

Vu l’explosion de la demande pour ce type de service, le Groupe Satir Productions a rapidement obtenu des contrats. Grâce à ces derniers, la firme a pu rappeler au boulot l’ensemble de ces salariés. Avec ces véhicules, l’entreprise a ainsi pu effectuer des livraisons de pneus pour un grossiste de Montmagny, d’épiceries pour des supermarchés IGA de la région ainsi que de colis en sous-traitance.

Également, avec le déconfinement progressif, les investissements consentis au cours des dernières années afin de créer une entreprise en solutions d’affichage ainsi qu’un studio dans les locaux du Groupe Satir Productions à Saint-Nicolas se sont avérés un choix payant. Grâce au studio, l’entreprise peut notamment faire des captations pour divers clients, comme des organismes qui veulent tenir virtuellement leur assemblée générale, des entrepreneurs qui ont un mot de bienvenue à prononcer ou des artistes qui veulent offrir une prestation.

«On était en mode survie et nous avons fait le tour de nos clients et de nos contacts pour trouver du boulot. [...] On garde espoir que nous pourrons travailler sur des événements, comme auparavant, cet automne et nous espérons que nos clients seront au rendez-vous. Notre plus grande fierté, c’est d’avoir pu conserver l’expertise de nos employés. Ça bouge beaucoup dans le domaine événementiel et nos gens sont heureux d’être actifs de nouveau», a conclu Hugo Aubin-Nadeau.

Les plus lus

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

COVID-19 : quatre écoles lévisiennes touchées par au moins un cas de COVID-19

Le gouvernement du Québec a rendu publique, mardi, une nouvelle liste des écoles touchées par au moins un cas de COVID-19 rapporté avec diagnostic dans la province. En date du 14 septembre à 16h, quatre établissements lévisiens du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) font partie de cette liste.

Le Vieux-Lauzon dans une impasse pour le déneigement

À la suite de l’abandon de «615 clients» par l’entreprise de déneigement qui chapeaute Beau-site excavation et Déneigement Lévis-Lauzon, les résidents du secteur du Vieux-Lauzon font des pieds et des mains depuis la fin juillet afin de trouver une compagnie de déneigement qui pourrait desservir le quartier.

COVID-19 : un weekend difficile pour la Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent deux décès et 19 nouveaux cas dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 20 septembre.

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

La COVID-19 emporte un neuvième résident de la Chaudière-Appalaches

Après une accalmie d'un peu plus de quatre mois à ce chapitre, le nouveau coronavirus a récemment provoqué un nouveau décès en Chaudière-Appalaches. Il s'agit de la neuvième personne à mourir de la maladie dans la région depuis le début de la crise sanitaire.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : La Chaudière-Appalaches passe au niveau préalerte

Devant la flambée de nouveaux cas qui frappe le Québec depuis plusieurs jours, le gouvernement du Québec a annoncé, le 15 septembre, qu'il faisait passer le palier d'alerte de quatre régions administratives du niveau vigilance (vert) au niveau préalerte (jaune). La Chaudière-Appalaches est l'une des quatre régions qui sont désormais davantage sous surveillance par les autorités sanitaires.

Des Lévisiens élaborent le prochain Call of Duty

Développé par plusieurs filiales du studio Activision, dont Treyarch, Raven Software ainsi que Beenox, Call of Duty : Black Ops Cold War est le prochain opus de la populaire série, ce dernier arrivera sur les tablettes dès le 13 novembre prochain. Chez Beenox, plusieurs Lévisiens travaillent sur ce projet d’envergure internationale. Entretien avec deux d’entre eux.

COVID-19 : 42 cas découverts en Chaudière-Appalaches au cours des quatre derniers jours

Au cours du long congé de la fête du Travail, 42 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils ont contracté la COVID-19.