Sur la première photo : Avec l’aide de ses proches, dont sa mère Shannon et sa sœur Amy, Jacob multiplie les projets afin d’aider les itinérants de Québec. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES ET COURTOISIE

Jacob Bouchard est un garçon lévisien de 10 ans comme les autres, qui aime notamment jouer au hockey et qui travaille fort à l’école. Cependant, depuis maintenant près de deux ans, il fait une différence dans la société en multipliant les initiatives pour venir en aide aux personnes itinérantes dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

«Quand j’ai entendu parler de cette cause, ça m’a vraiment interpellé et j’ai voulu mettre l’épaule à la roue pour aider ces personnes. [...] J’aime ça aider les gens et j’ai saisi l’opportunité de venir en aide aux démunis», partage d’emblée le garçon résidant à Saint-Rédempteur.

C’est en 2018 que l’implication de Jacob, qui a depuis pris une plus grande ampleur, a démarré. Lors d’un spectacle de magie auquel il assistait avec ses proches, l’initiatrice d’À bas l’itinérance a pu présenter son initiative caritative pour aider les itinérants du quartier Saint-Roch. Ému par cet appel, Jacob, alors âgé de 8 ans, a alors décidé de récolter des contenants consignés afin de les échanger pour des sous.

Avec l’aide de ses deux grands frères, Mathis et Eliot, ainsi que de sa sœur, Amy, Jacob a récolté 80 $ pour À bas l’itinérance. Par la suite, il a participé à la confection des bas de Noël remis aux personnes sans abri par la dame derrière l’initiative.

Fier d’avoir pu aider des gens qui vivent des difficultés, Jacob Bouchard a alors voulu répéter l’expérience l’année suivante. Malheureusement, pour des raisons personnelles, la créatrice d’À bas l’itinérance n’a pu répéter l’expérience. Aussitôt, le jeune Lévisien a décidé de poursuivre son implication pour aider les itinérants.

Il a alors multiplié les activités pour récolter des canettes et il a aussi obtenu des sous de ses grands-parents, de son père et de sa mère pour augmenter sa cagnotte. Avec l’argent, Jacob Bouchard a pu acheter et distribuer des vêtements chauds, des articles d’hygiène et de la nourriture aux itinérants près de l’église Saint-Roch, le 22 décembre dernier.

Pour souligner sa grande générosité, les responsables du refuge situé dans le sous-sol du temple catholique de la Basse-Ville de Québec ont permis exceptionnellement à Jacob d’entrer dans cet espace, réservé seulement aux personnes âgées de 18 ans et plus. À cette occasion, il a pu recevoir les remerciements de plusieurs itinérants.

Touchés par la réalité de ces personnes démunies, la mère de Jacob, Shannon Paré, la famille de la cousine de cette dernière et le petit garçon ont décidé, le 25 décembre, d’aller remplir le frigo communautaire situé sur le parvis communautaire avec les restes de leur repas du réveillon.

Un engagement qui se transmet de génération en génération...

Alors qu’il est rare de voir un garçon de son âge s’impliquer autant dans une cause, Jacob Bouchard ne fait que suivre l’exemple de ses proches, dont sa mère et sa grand-mère, pour qui l’engagement communautaire est primordial. Ainsi, la générosité de Jacob remplit de fierté ses proches.

«Je suis très fière de ce qu’a fait Jacob, particulièrement parce que c’est lui qui a initié son engagement. Mais cela ne me surprend pas puisque Jacob pense toujours aux autres, chaque jour. Si on va au restaurant et je lui propose de lui acheter un muffin, il veut que j’en achète pour ses frères et sa sœur. Aussi, Jacob est un garçon quand même timide, mais je suis impressionnée de le voir aller à la rencontre des personnes qu’il aide pour leur parler. Je n’ai pas de mots pour dire comment je suis fière de lui», souligne sa maman.

...et qui se poursuit

D’ailleurs, Jacob et ses proches n’entendent pas cesser leur travail pour venir en aide aux personnes itinérantes de Saint-Roch. Le 19 août dernier, le petit garçon, sa sœur, sa mère et sa grand-mère ont préparé des repas et les ont distribués aux personnes sans abri qu’ils ont rencontrées dans le centre-ville de Québec.

Également, Jacob et ses proches travaillent présentement à recueillir des dons, particulièrement des échantillons de savon, de shampoing et de dentifrice afin de les remettre aux gens dans le besoin lors de leur prochain passage dans le quartier Saint-Roch.

«Ce sont des articles très appréciés des personnes démunies. On n’y pense pas puisque ce sont des produits sur lesquels on peut facilement mettre la main, mais pour les personnes démunies, ce sont des articles très rares puisqu’ils vont notamment privilégier l’achat de nourriture avant bien d’autres produits comme les produits d’hygiène», explique Mme Paré.

Les personnes qui aimeraient soutenir Jacob dans ses différents projets pour venir en aide aux personnes sans abri peuvent consulter la page Facebook Aidons les itinérants.

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Pas de messes dans le Grand Lévis jusqu’à la fin du mois

Par voie de communiqué, les trois paroisses couvrant les quartiers de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis, ont annoncé qu’elles ne tiendront pas de messes ni de regroupements de prière lors de la période de confinement partiel en zone rouge, en cours jusqu’au 28 octobre.

Un mois pour revivre l’histoire de Charny

Dans le cadre des Journées de la culture, la Corporation Charny Revit propose jusqu’au 25 octobre une programmation d’activités respectant les consignes de la Santé publique et mettant en valeur l’histoire de ce quartier lévisien.

Des projets de logements sociaux nécessaires

Selon ce que rapporte un tweet publié par Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, une entente de principe entre Ottawa et Québec a été officialisée afin d’octroyer 1,8 G$ sur 10 ans pour la construction de logements sociaux. Accompagnée par plusieurs Villes de la province, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) souhaite qu’avec cette ent...