La chanteuse et auteure-compositrice-interprète Haingo Nirina est arrivée de Madagascar en 2007. CRÉDIT : COURTOISIE

Installée à Lévis, la chanteuse et auteure-compositrice-interprète Haingo Nirina prépare son premier album entièrement francophone, Toujours plus loin. Pour que ce projet voit le jour, elle fait appel au soutien du public dans une campagne de sociofinancement sur la plateforme La Ruche.

Né de sa passion et d’une forte détermination, le premier album de Haingo Nirina est «un rêve qu’elle souhaite réaliser avec le public». La chanteuse et auteure-compositrice-interprète, qui a participé à La Voix et à la tournée du Sommet mondial de la francophonie, est une habituée de la scène.

«L’album, c’est une porte ouverte, qui va me permettre ensuite d’aller plus loin en spectacle. Avant la pandémie, je faisais beaucoup d’animation musicale. Ce que je veux c’est aller en profondeur et aller chercher les salles de spectacles, les festivals en proposant du matériel original qui me représente», partage Haingo Nirina.

Dans un style french groove et RnB, Toujours plus loin amène le public à la découverte de la musique, l’univers, et des états d’âme de la chanteuse qui y présente ses compositions ainsi que certaines des musiciens qui l’accompagnent. Ses chansons parlent d’amour, de la société, des relations entre les personnes, des questions d’équité, de son parcours sans que les textes soient trop personnels, précise-t-elle, ou encore des difficultés qu’on traverse dans la vie.

Une bonne cause soutenue

Lancée sur La Ruche, la campagne de sociofinancement  (bit.ly/2ZUjlsa) couvrira une partie de la production, réalisation et promotion de l’album, dont la sortie est prévue en février 2021. La chanteuse tenait à faire participer le public, puisque la musique est «pour lui». «Cette manière de partager l’album est une belle avenue. En même temps, ça aide l’artiste dans une belle collaboration.»

Pour chaque album vendu dans le cadre de cette campagne, 2 $ seront versés à l’organisme de Québec à but non lucratif Centre R.I.R.E. 2000, dont la mission d’aider et d’accompagner les immigrants.

Originaire de Madagascar, Haingo Nirina se dit consciente des différents enjeux et difficultés rencontrés par les nouveaux arrivants, elle-même étant passée par là. «C’est grâce à des organismes comme le Centre R.I.R.E 2000, que de nombreuses personnes sont accompagnées dans leur processus d’intégration au Québec», souligne-t-elle.

«C’est pour la musique que je suis venue au Québec. Je suis arrivée en 2007. J’avais l’opportunité de faire l’animation musicale au Manoir Richelieu (un hôtel situé à La Malbaie). C’est l’organisme Centre R.I.R.E 2000 qui m’a accompagnée. J’ai alors participé à des activités qu’il promouvait, comme le Mois de l’histoire des Noirs», raconte-t-elle.

Immigrer, tout un défi

Et la cause lui tient à cœur. «Je le sais pour l’avoir vécu quand je suis arrivée ici. Pour s’intégrer, il y a beaucoup de démarches, on a besoin d’information, des ressources. J’ai par exemple suivi des formations avec le Centre R.I.R.E 2000. Les immigrants ont besoin de soutien et d’être accompagnés pour s’intégrer», rappelle Haingo Nirina.

Tout est un défi pour celles et ceux qui viennent d’ailleurs. «Quand on arrive ici, il faut avoir un emploi, faire des ajustements pour satisfaire le besoin de l’emploi, se former, éventuellement obtenir des équivalences. On doit se mettre à jour sur beaucoup de choses. Être toute seule aussi, ce n’est pas toujours facile. On est loin de sa famille. Il faut s’adapter à la nourriture, c’est déstabilisant. Et, je n’avais jamais vu de neige de ma vie quand je suis arrivée. C’est une adaptation à son environnement», se souvient celle qui espère maintenant «aider et inspirer les autres par l’entremise de ce projet».

Les plus lus

COVID-19 : l'École de l'Auberivière est fermée jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion

Le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) et la direction régionale de santé publique ont annoncé aux parents des élèves de l'École de l'Auberivière, située à Saint-David, que l'établissement est fermé jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion de cas de COVID-19 parmi les personnes fréquentant l'institution.

LA SQDC ouvrira une deuxième succursale à Lévis

​La SQDC a signé un bail afin d’ouvrir, d’ici le printemps, une succursale qui sera située au 1855, route des Rivière, à Saint-Nicolas.

COVID-19 : le nombre de nouveaux cas explose en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données publiées par le gouvernement provincial sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, la Chaudière-Appalaches a enregistré hier une hausse marquée des nouveaux cas. En effet, 125 résidents de la région ont appris vendredi qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

Repensons Lévis devient un parti politique municipal

Formé à la fin du printemps dernier, le collectif citoyen Repensons Lévis a officiellement été autorisé à titre de parti politique municipal par le Directeur général des élections du Québec, le 13 novembre.

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : l’administration Lehouillier présente son concept final

C’est lors d’une séance d’information virtuelle, tenue le 5 novembre, que la Ville de Lévis a présenté à une centaine de citoyens le concept final pour le réaménagement de portions du boulevard Guillaume-Couture. Le tout s’inscrit dans le projet de réseau de transport en commun structurant que la municipalité désire implanter sur cette artère.

Une expérience inoubliable pour deux ambulanciers

Lors de la dernière semaine d’octobre, deux ambulanciers de Dessercom, Sylvain Cadieux et Camille Pelletier, ont vécu une intervention bien particulière. En effet, les deux paramédics sont venus à la rescousse d’une femme qui était sur le point d’accoucher. Le nouveau-né a finalement pointé le bout de son nez alors que le trio arrivait à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Québec envisage de permettre les rencontres individuelles

Le gouvernement va regarder la possibilité de permettre les rencontres individuelles entre personne, a annoncé le premier ministre québécois, ce 5 novembre en conférence de presse.

Les poules urbaines bientôt permises à Lévis?

Des citoyens de Lévis demandent à l’administration municipale d’autoriser et de réglementer les poules urbaines à Lévis. La Ville travaille justement sur cette question et regarde la possibilité de mener des projets pilotes sur le territoire.

COVID-19 : le plus petit nombre de cas des sept derniers jours dans la région

Selon les données des 24 dernières heures de la situation de la COVID-19 dans la province, 50 nouveaux cas ont été notés dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 1er novembre. Aucun résident du territoire n’a perdu la vie à la suite des complications de la maladie.

COVID-19 : Québec étudie la possibilité de fermer les écoles

François Legault, premier ministre du Québec, accompagné de Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, et de Horacio Arruda, directeur national de santé publique, a annoncé lors d’une conférence de presse concernant la situation de la COVID-19 dans la province, qu’il a demandé à la Santé publique d’étudier la possibilité de fermer les écoles pour une période de temps «bien défin...