Tristan Falardeau en est à son deuxième projet d’entrepreneuriat. CRÉDIT : COURTOISIE

Un finissant de l’École Pointe-Lévy, Tristan Falardeau, a décidé de créer une entreprise pour amasser des dons pour la lutte contre le cancer. Aidé par cinq autres amis, ces jeunes vendent symboliquement leurs cheveux et donnent les sous récoltés à des organismes caritatifs.

Par Manuel Cardenas

Le prix de vente pour chaque millimètre de cheveux est fixé à 3,50 $. 85 % des gains monétaires sont distribués à Leucan et le 15 % restant, sert à soutenir un futur vélothon au profit de la santé mentale. De plus, les cheveux coupés dépassant les huit pouces seront envoyés à DonEspoir Cancer pour en faire des perruques.

Un passé difficile

Le désir de Tristan Falardeau de s’investir dans cette cause remonte à son enfance. À l’âge de six ans, il a été marqué pour la première fois lorsqu’un de ses cousins a reçu un diagnostic de cancer de la colonne vertébrale à la naissance. Neuf ans plus tard, Tristan s’est fait frapper par une automobile lorsqu’il revenait de l’école en vélo. Cet événement et le décès d’un autre cousin d’un cancer généralisé l’a plongé dans une crise existentielle.

«Ça a été un bon choc, je m’en suis bien sorti physiquement, mais mentalement ça a été plus difficile. Ma vie a défilé devant mes yeux, je vois encore la voiture dans mes souvenirs. Deux semaines plus tard, j’étais déjà à l’enterrement de mon petit cousin. Ma perspective de la vie a changé à jamais», explique le Lévisien.

Quelques mois plus tard, un troisième malheureux épisode s’est ajouté quand il a appris qu’un autre de ses cousins avait été frappé par cette maladie pour une deuxième fois. À la suite de ces événements, Tristan Falardeau a décidé de créer un chandail Leucan avec les noms de tous ses proches ayant été affectés par la maladie.

C’est après ce long parcours qu’en 2020, il a eu l’idée de réaliser son projet d’entrepreneuriat. «Je m’étais donné comme défi me raser les cheveux pour Leucan à chaque fin de cycle scolaire. Quand je suis arrivé en secondaire 5, je me suis dit que ce n’était pas assez et avec mon esprit d’entrepreneur, j’ai eu cette idée. Mon but principal est de redonner à la communauté en respectant ce défi», lance le jeune entrepreneur.

Le fait de se lancer dans ce projet en temps de pandémie, a quand même engendré quelques complications pour le jeune homme.

«Pour le rasage, nous avons de la difficulté à trouver un endroit pour le faire, on risque de ne pas avoir le choix de le réaliser chacun chez soi. Également, nous sommes des gens qui aiment parler et faire du bouche à oreille. Donc, pour faire de la publicité, c’est moins évident. Finalement, une autre grosse difficulté est le moral qui est bas comme un peu chez tout le monde», fait valoir l’adolescent.

Des centaines de dollars déjà amassés

En seulement trois jours, le garçon et ses amis comptabilisaient des dons d’environ 700 $ sur leur site Web. Tristan Falardeau se dit très heureux de recevoir cet appui des gens et surtout de sa famille qui est fière de son initiative.

Pour toute personne souhaitant faire des dons, la procédure est expliquée au www.tristanfalardeau.com.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Le tronçon de la peur

Des résidents de Saint-Nicolas se mobilisent afin que la Ville de Lévis et le ministère des Transports du Québec (MTQ) mettent en place des infrastructures sur la route Marie-Victorin (route 132) afin d’assurer la sécurité des piétons et des cyclistes dans le secteur du village. Plusieurs parents craignent qu’un drame survienne bientôt en raison de la configuration actuelle de cette portion de la ...

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.