L’artiste-peintre de Lévis, Candy Pelletier, dessine des visages et des portraits d’animaux. CRÉDIT : COURTOISIE

Jusqu’au 31 mai, l’artiste lévisienne Candy Pelletier expose ses œuvres à la galerie Chez Alfred Pellan, à Québec. L’artiste, qui présente des visages et des portraits d’animaux, se distingue par un style réaliste et des toiles en noir et blanc.

Ce sont leurs yeux qui captent toute l’attention du visiteur, la puissance de leur regard. Humain ou animal, ces portraits sont imprégnés d’émotion, celle du sujet à travers laquelle transparait aussi celle de l’artiste.

C’est Chez Alfred Pellan, à Québec, qu’on découvre les toiles de la Lévisienne Candy Pelletier. Dans l’attente de la réouverture du lieu d’exposition, qui a dû temporairement fermer ses portes en raison des mesures sanitaire, l’exposition est en ligne sur le site Internet de la galerie.

Utilisant la peinture acrylique, l’huile ou l’aquarelle, l’artiste réalise des portraits de gens ou d’animaux dans un style réaliste en noir et blanc, avec parfois une petite touche plus colorée.

«J’aime ce style et ça se marie bien avec tous les décors. Le noir et blanc amène de la douceur. Les couleurs ont plus de symbolique, comme le rouge évoque la colère ou le bleu le calme. Le noir et blanc laisse plus de place à l’expression du sujet, partage-t-elle. Des fois, je rajoute quelques couleurs. Ça dépend comment je me sens à ce moment-là.»

Ce que Candy Pelletier aime, c’est montrer les expressions et les yeux des sujets qu’elle peint. «Je mets vraiment l’emphase sur les yeux. Les yeux parlent beaucoup. On voit bien l’expression des animaux dans leurs yeux, c’est ça que je vais chercher», illustre l’artiste, qui cherche à faire ressortir les émotions, ce qui agit aussi comme une thérapie pour elle.

Et, représenter les visages est un défi à chaque toile pour l’artiste. «Il faut que tout soit parfaitement placé, sinon ça change la perspective de la personne. Quand je le relève, je suis contente.»

Pour trouver ses sujets, elle suit son instinct. «Je fais des recherches de photos. Je choisis celles qui m’inspirent. Je commence par un croquis sur papier pour la placer et après je fais mon dessin sur la toile, puis je peins.» Elle travaille ainsi le matin et le soir. «Mais si ce n’était que moi, je pendrais tout le temps!», lance-t-elle.

Si au début, le but de Candy Pelletier était de travailler sa technique de dessin pour être capable de refaire ce qu’elle voyait, c’est ensuite son coup de pinceau bien à elle que la peintre a trouvé.

«Quand on est artiste, on cherche beaucoup son style. Pour ma part, je commence à trouver le mien. Et, on apprend en faisant, explique-t-elle. Maintenant, j’ai choisi de suivre la réalité. C’est ce style qui me représente, c’est ce qui marche pour moi dans ma création. Le réalisme, c’est par ça que je me reconnais dans mes œuvres.»

Quand elle était plus jeune, déjà elle dessinait beaucoup. «J’ai pris des cours de dessin et j’avais dit que je serai artiste-peintre. Mais il n’y avait pas beaucoup de possibilités pour suivre cette voie, alors j’ai fait d’autres choses. En voyant d’autres peintres sur les réseaux sociaux, ça m’a donné le goût de m’y remettre et la passion est revenue. J’ai pris des cours à l’École des Beaux-Arts de Lévis et maintenant j’y enseigne depuis deux ans.»

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Le tronçon de la peur

Des résidents de Saint-Nicolas se mobilisent afin que la Ville de Lévis et le ministère des Transports du Québec (MTQ) mettent en place des infrastructures sur la route Marie-Victorin (route 132) afin d’assurer la sécurité des piétons et des cyclistes dans le secteur du village. Plusieurs parents craignent qu’un drame survienne bientôt en raison de la configuration actuelle de cette portion de la ...

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.