CRÉDIT : ARCHIVES

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a confirmé samedi qu'un troisième cas de thrombose avec thrombocytopénie (TIPIV) est survenu après l'administration d'un vaccin à vecteur viral contre la COVID-19, soit le vaccin d'AstraZeneca (Covishield).

Notons que la personne qui a été frappée par cette thrombose a été prise en charge par le réseau de la santé. Elle est actuellement hospitalisée, mais son état est stable malgré la présence de symptômes. D'ailleurs, les autorités ne craignent pas pour sa vie.

Les cas de thrombose sont considérés comme une rare complication possible du vaccin AstraZeneca. Environ 1 personne sur 100 000 qui a reçu ce vaccin subit une thrombose. En date du 30 avril, ce sont plus de 500 000 doses de la version Covidshield de ce vaccin qui ont été administrées au Québec. Le MSSS a donc tenu à souligner que le taux de TIPIV serait même inférieur à la probabilité calculée à la suite des études menées sur le vaccin d'AstraZeneca.

Du même souffle, le MSSS a rappelé que pour une personne âgée de 45 ans et plus, les risques de développer une TIPIV sont inférieurs aux risques que présentent les complications des suites de la COVID-19. Selon certaines études, une thrombose peut survenir dans 20 à 30 % des cas présentant une forme grave de cette maladie.

Ainsi, Québec ne remet aucunement en question l'utilisation de ce vaccin dans ce groupe d'âge. Le MSSS soutient que le réseau de la santé «est mobilisé afin de prendre en charge rapidement toute personne présentant des symptômes qui s'apparentent à une TIPIV à la suite de l'administration d'un vaccin».

Concrètement, des protocoles ont été mis en place au cours des dernières semaines au Québec et de la formation a été donnée aux équipes concernées afin de détecter et traiter ce type de complications.

«Malgré la confirmation d'un troisième cas de TIPIV au Québec, la vaccination demeure le meilleur moyen de protection contre la COVID-19 et ses complications. Ainsi, il faut se rappeler que les bénéfices de la vaccination sont plus grands que les risques de complications des suites de la COVID-19. La vaccination se poursuit auprès de la population générale. J'invite donc les personnes qui font partie des groupes ciblés à prendre rendez-vous dès que possible», a conclu Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique.


Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Le tronçon de la peur

Des résidents de Saint-Nicolas se mobilisent afin que la Ville de Lévis et le ministère des Transports du Québec (MTQ) mettent en place des infrastructures sur la route Marie-Victorin (route 132) afin d’assurer la sécurité des piétons et des cyclistes dans le secteur du village. Plusieurs parents craignent qu’un drame survienne bientôt en raison de la configuration actuelle de cette portion de la ...

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.