CRÉDIT : DAPHNÉE GAGNON-BEAULÉ

De grands succès du rock entremêlés d’airs d’opéra rebelles, le tout accompagné au piano à queue ou par un band rock, c’est ce que proposera la soirée Paillettes d’opéra & blousons de cuir, présentée par l’Opéra de Lévis le 15 mai à 20h en webdiffusion.

L’Opéra de Lévis invite les spectateurs à découvrir d’une nouvelle façon les voix lyriques et leur côté mauvais garçons et mauvaises filles lors du spectacle Paillettes d’opéra & blousons de cuir.

N’ayant pas encore eu l’opportunité de produire un opéra au complet, c’est sous cette dénomination de «paillettes» que l’organisme présente une sélection d’airs connus afin de donner au public le goût de l’art lyrique et de partager cette passion.

Pendant toute une soirée, les frontières entre les genres musicaux s’effaceront pour laisser place à la rencontre entre l’opéra, le rock, le rock’n’roll et le jazz, en compagnie de chanteurs classiques de la région qui mélangeront les techniques et les énergies.

«On va entendre des classiques du rock, du rock’n’roll. Il y a des clins d’œil à Bon Jovi, à Johnny Halliday, des grands classiques d’opéra qu’on n’a jamais entendus chanter par un gars qui a des jeans troués, des grosses bottes et des tatoos», annonce la présidente et directrice artistique de l’organisme, Lili Lorenzana-Bilodeau.

«Avec la période dans laquelle on vit présentement, on s’est dit qu’il fallait axer sur le divertissement, exit le drame, on s’amuse, on laisse tomber les barrières et on veut que les gens passent un bon moment», ajoute-t-elle.

Des pièces indémodables revisitées

Des voix d’opéra qui s’attaquent aux indémodables du rock, des pièces plus classiques qui se teintent de nouvelles sonorités, voilà de quoi surprendre, étonner et s’amuser pour le plaisir des mélomanes en tout genre.

«Ça va être une superbe surprise pour tout le monde. Ça peut vraiment contribuer à faire avancer l’art lyrique et à le faire connaître», partage Lili Lorenzana-Bilodeau.

Le spectacle a été enregistré à l’Impérial de Québec et un soin tout particulier a été apporté aux éclairages, à l’ambiance scénique et aux costumes pour créer un univers rock façon années 80 ou «un contexte bad boy de ghetto».

«On laisse toujours les artistes nous suggérer ce qu’ils veulent chanter. Ça leur permet une liberté, de pouvoir chanter des choses qu’ils n’auraient peut-être pas l’occasion de chanter autrement», précise la directrice.

L’occasion aussi pour les artistes de réaliser un rêve en sortant des carcans de la musique classique tout en utilisant un talent et un savoir-faire professionnel développés au cours de leur carrière lyrique.

Avec Cécile Muhire (soprano), Gabrielle Lapointe (soprano), Lili Lorenzana-Bilodeau (directrice artistique et présidente de l’organisme, chanteuse lyrique), Marc-Antoine Brûlé (ténor), Olivier Gagnon (ténor), Louis-Charles Gagnon (ténor), Claude Soucy (pianiste), Manoel Vieira (pianiste) ainsi que les musiciens David Galarneau (guitarsite), Francis Laroche (contrebassiste) et Mélissa Labbé (percussionniste).

Paillettes d’opéra & blousons de cuir, présentée gratuitement par l’Opéra de Lévis le 15 mai, à 20h, en webdiffusion au www.operadelevis.ca/programmation/saison-2021/paillettes-opera-blousons-cuir et en rattrapage à la carte jusqu’au 18 juin.

Les plus lus

Incendie mortel dans une résidence de Lévis

Les pompiers du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ainsi que les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) sont intervenus le 16 juillet au soir alors qu’une maison s’est enflammée sur la rue Sainte-Thérèse à Lévis. Le SPVL a confirmé que deux personnes qui étaient dans la résidence ont perdu la vie en raison du violent incendie.

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Pont Pierre-Laporte : la première phase des travaux majeurs se termine plus tôt que prévu

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé mardi matin la fin du premier blitz de travaux sur le pont Pierre-Laporte, qui devait se terminer demain.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

Plus d’1 M$ pour le Défi têtes rasées de Québec et Lévis

La campagne régionale du Défi têtes rasées Leucan de Québec et Lévis s’est conclue le 29 juin dernier au Centre Vidéotron alors que les hommes d’affaires qui prenaient part au Défi des leaders inspirants se sont fait raser les cheveux pour la cause. Au total, le défi de Québec et Lévis s’est terminé avec un montant record de 1 127 345 $.

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.