Avec sa première politique environnementale, Lévis veut, entre autres, bonifier la canopée. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Accompagné de ses collègues Fleur Paradis et Mario Fortier, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 10 juin, la première politique environnementale de la Ville de Lévis, adoptée le 25 mai dernier par le conseil municipal.

Le document qui guidera les actions de la municipalité afin de combattre les changements climatiques et préserver l’environnement est le fruit de deux années de travail. Dans le cadre du processus de rédaction de sa première politique environnementale, la Ville a notamment tenu des consultations publiques auxquelles ont participé plus de 3 000 citoyens.

Les échanges et les travaux ont permis de dégager six enjeux prioritaires qui constituent l’ossature de la politique environnementale dévoilée le 10 juin. Avec cette stratégie, Lévis désire s’adapter aux changements climatiques, favoriser la mobilité durable, protéger les milieux naturels, soutenir l’agriculture urbaine, encourager l’achat local et durable et contrôler les nuisances.

Pour concrétiser ses objectifs, la Ville a inscrit 15 engagements dans la politique qui guidera ses actions environnementales au cours des prochaines années. D’abord, Lévis veut mobiliser et faire participer l’ensemble de la collectivité à l’amélioration de la qualité de l’environnement, verdir la ville, maintenir une forêt urbaine de qualité et bonifier la canopée ainsi que planifier et construire une ville résiliente et adaptée aux changements climatiques.

Également, la municipalité se fixe comme objectifs de tendre vers une communauté zéro déchet, accroître la superficie des aires de conservation et préserver la biodiversité, protéger et restaurer les milieux humides et hydriques, consommer et utiliser l’eau de façon responsable et protéger les sources d’eau potable et continuer le développement des parcs et accentuer la mise en valeur des milieux naturels, du fleuve et des affluents.

Enfin, la Ville s’engage dans le cadre de sa politique environnementale à bonifier le réseau de transport actif utilitaire, améliorer le transport collectif et diversifier les options de transport, réduire les émissions de GES associées au transport routier, mettre en place des pratiques municipales qui minimisent les impacts sur l’environnement, favoriser le développement de l’agriculture urbaine et les pratiques agricoles durables, minimiser les nuisances et limiter l’émission de contaminants dans l’eau, l’air et les sols ainsi que réduire l’empreinte environnementale liée à la consommation de biens et de services.

«La politique environnementale de la Ville de Lévis contient des engagements concrets avec des verbes d’action! Je souhaite que cette nouvelle politique s’intègre au quotidien des Lévisiens», a souligné Fleur Paradis, conseillère municipal du district Lauzon et présidente de la commission consultative de l’environnement.

Passer à l’action dès l’an prochain

Quant aux mesures concrètes et les cibles qui permettront à la Ville de réaliser ses engagements, le plan d’action lié à la politique environnementale devrait être déposé pour l’été 2022. Notons toutefois que comme le maire l’a dévoilé le 10 juin, l’administration Lehouillier travaille déjà à mettre en place des mesures qui permettront de concrétiser les promesses inscrites dans son plan vert.

La Ville se penche notamment sur la création d’une politique de reconnaissance des organismes environnementaux lévisiens, d’un fonds vert pour encourager financièrement les initiatives environnementales et d’organismes de quartier à vocation environnementale qui auront pour mission de mobiliser les citoyens. En effet, les actions qui seront réalisées par Lévis dans le cadre de sa politique environnementale auront principalement pour objectif de sensibiliser et faire passer à l’action les citoyens.

«Avec notre politique environnementale, on s’attaque aux changements climatiques et on veut préserver notre environnement d’une façon audacieuse, soit en stimulant la participation et la mobilisation citoyenne. Avec l’appui des organismes, nous pourrons notamment entrer en contact avec les Lévisiens pour faire de la pédagogie et du travail de terrain», a illustré Gilles Lehouillier.

Notons finalement que la politique environnementale de la Ville de Lévis peut être consultée au www.ville.levis.qc.ca/environnement.

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Incendie mortel dans une résidence de Lévis

Les pompiers du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ainsi que les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) sont intervenus le 16 juillet au soir alors qu’une maison s’est enflammée sur la rue Sainte-Thérèse à Lévis. Le SPVL a confirmé que deux personnes qui étaient dans la résidence ont perdu la vie en raison du violent incendie.

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Pont Pierre-Laporte : la première phase des travaux majeurs se termine plus tôt que prévu

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé mardi matin la fin du premier blitz de travaux sur le pont Pierre-Laporte, qui devait se terminer demain.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

De Lévis à Paris

La comédienne Daphnée Côté-Hallé est présentement en France pour le tournage de la série Week-End Family de Disney+. La jeune femme, qui a passé son adolescence à Lévis, interprètera le personnage d’Emanuelle, l’une des protagonistes de l’émission.

Plus d’1 M$ pour le Défi têtes rasées de Québec et Lévis

La campagne régionale du Défi têtes rasées Leucan de Québec et Lévis s’est conclue le 29 juin dernier au Centre Vidéotron alors que les hommes d’affaires qui prenaient part au Défi des leaders inspirants se sont fait raser les cheveux pour la cause. Au total, le défi de Québec et Lévis s’est terminé avec un montant record de 1 127 345 $.

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.