CRÉDIT : JAY WENNINGTON - UNSPLASH

En marge du conseil municipal du 13 septembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé les résultats d’une étude commandée par la Ville afin d’évaluer le niveau acoustique des activités du parc canin de Charny. Cette dernière conclut que le bruit généré par les jappements provenant du parc canin est conforme aux normes du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Rappelons d’emblée que la Ville de Lévis avait commandé cette étude à la firme Soft dB, pour une somme entre 5 000 et 10 000 $. La collecte des données sur le terrain a été effectuée du jeudi 27 mai à 9h au lundi 30 mai à 9h, grâce à deux points de mesure installés près d’habitations situées à proximité du parc canin. La municipalité avait décidé d’obtenir des données sur la situation en raison de plusieurs plaintes transmises par des citoyens sur le niveau sonore des activités du site.

Les résultats de l’étude indiquent que les bruits issus du parc canin représentent moins de 40 décibels. Il s’agit du niveau maximal de bruit permis la nuit par le MELCC. «Tous les niveaux acoustiques d’évaluation demeurent 10 décibels en dessous des limites permises», assure la municipalité. À titre comparatif, Gilles Lehouillier a fait savoir que le bruit ambiant mesuré chez les citoyens à proximité de l’autoroute 73 se situait entre 51 et 56 décibels.

«Nous tenons compte de ce que les gens nous disent parce que le parc canin à Charny est un projet pilote. Nous avons donc commandé cette étude très pointue pour évaluer la situation et tout se passe dans le respect des normes. Si on autorisait quatre fois plus de chiens dans le parc que le nombre actuellement autorisé, on serait encore dans les normes du MELCC. (Je pense que le site est accepté) et les plaintes proviennent de deux à trois citoyens qui seront contre le parc canin, peu importe ce qu’on fera», a déclaré M. Lehouillier.

Une autre séance d’information

Dans la même veine, le maire a rappelé qu’en plus de l’étude acoustique, la Ville avait mis en place d’autres mesures d’atténuation à la suite de la rencontre tenue avec les personnes vivant près du parc canin de Charny, en juin 2020.

Parmi ces dernières, le premier citoyen a notamment énuméré les heures d’ouverture bien définies (de 9h à 21h), la fixation d’une capacité maximale (un maximum de 30 chiens est autorisé sur le site) et la conclusion d’une entente de partenariat avec la Société protectrice des animaux de la Ville de Lévis pour qu’elle assure une surveillance minimale de 25 heures chaque semaine sur le site.

De plus, des fonctionnaires municipaux rencontreront de nouveau les citoyens au cours des prochaines semaines. Lors d’une rencontre d’information, ces derniers pourront notamment échanger avec des représentants de l’administration Lehouillier sur les effets des mesures mises de l’avant au cours des derniers mois.


Les plus lus

Incendie majeur à la Davie

Avec l'aide des sapeurs du chantier maritime, plusieurs équipes du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) sont actuellement déployées au Chantier Davie, à Lauzon, afin de combattre un important brasier qui s'est déclaré ce matin dans l'un des entrepôts de l'entreprise.

De nouveaux locaux à la hauteur de la demande

L’inauguration des nouvelles installations du comptoir alimentaire le Grenier, situé au sous-sol de l’église Christ-Roi, a eu lieu en présence du président du conseil d’administration de l’organisation, Yvon Gosselin, des coprésidents d’honneur de la campagne de financement, René Bégin, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Lévis, et Gilles Lehouilier, maire sortant de L...

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention urgente.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Nouveau défi sportif pour la Fondation Ancrage Jeunesse

La Fondation Ancrage Jeunesse a joint ses forces avec la Fondation Jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu'avec le Gym Facteur 23 afin de créer un événement sportif à Lévis. L’activité a pour but d’amasser des fonds pour aider et soutenir les jeunes qui sont suivis par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Le Défi Facteur...

L’homme disparu dans les eaux du fleuve a été retrouvé

Le Lévisien disparu dans les eaux du fleuve Saint-Laurent après que son embarcation eu chaviré a été retrouvé samedi en après-midi.

Une rentrée appréciée au Collège

Près d’un mois après la reprise des classes dans l’institution du Vieux-Lévis, les dirigeants du Collège de Lévis se réjouissent des premières semaines de l’année scolaire 2021-2022, lors de laquelle les élèves de l’école secondaire privée ont pu vivre une rentrée plus normale que l’an dernier.

Un nouveau service pour les aînés offert par les Lions

Le Club Lions Saint-Étienne/Saint-Nicolas/Saint-Rédempteur a inauguré son tout nouveau vélo-calèche, le 23 septembre dernier. Ce nouveau moyen de transport permettra d’offrir des balades à vélo aux résidents de résidences pour aînés du territoire couvert par le club.

Soins de santé dans la région : une situation alarmante

Avec un système de la santé déjà fatigué avant même la pandémie de COVID-19, le syndicat des professionnels en soins de Chaudière-Appalaches craint arriver à un point de non-retour dans le prochain mois. Selon l’organisation syndicale, les hôpitaux de Lévis, Montmagny, Saint-Georges et Thetford Mines pourraient se retrouver en bris de service après le 15 octobre prochain, date où le personnel soig...

Un périple cycliste et généreux couronné de succès

C’est du 23 août au 1er septembre que les Lévisiens Ghyslain Bergeron, Richard Carrier, Jean-Yves Goineau et Yvan Laurin ont réalisé le Défi Vélo Gaspésie au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL). Leur randonnée cycliste de 600 kilomètres entre Kamouraska et Percé a finalement permis de récolter plus de 15 000 $ pour l’organisme lévisien.