Thierry Durand (sur la première photo) a récemment laissé les rênes de Convergence action bénévole à Bruno Brochu (sur la deuxième photo). CRÉDIT : COURTOISIE

Après 11 années à la barre de Convergence action bénévole (CAB), Thierry Durand (sur la photo de gauche) a officiellement quitté, le 16 décembre dernier, l’organisme communautaire pour relever de nouveaux défis. C’est Bruno Brochu (sur la photo de droite) qui occupe maintenant le poste de directeur général.

D’emblée, Thierry Durand se réjouit d’avoir mobilisé les différents organismes communautaires de la région et d’avoir collaboré avec eux à la mise sur pied de plusieurs projets collectifs innovateurs. Comme dans tout départ, l’ancien directeur général de CAB quitte avec un petit regret.

«Le volet que j’aurais aimé le plus pousser dans mes 11 ans, c’est notre volet de soutien aux organisations, de devenir vraiment meilleur là-dedans. On a pris de grands virages cet automne et au printemps passé, mais je n‘ai pas pris le temps de finaliser tout ça. Pour le reste, je suis vraiment content. J’ai vraiment fait le maximum que j’étais capable à chaque année puis ça a donné de beaux résultats», s’est réjoui M. Durand.

Le 211, Convergence espoir cancer, projet Réseau et la redynamisation de la Table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches (TROCCA) sont des projets dont Thierry Durand est fier lorsqu’il regarde tout le chemin parcouru depuis son arrivé chez Convergence action bénévole. C’est non sans un brin de nostalgie qu’il quitte, mais avec l’envie de continuer à changer le milieu communautaire pour le mieux.

Le directeur général sortant a soulevé qu’il aimerait «avoir plus d’impact encore».

«L’une des choses que je trouvais difficiles dans le travail communautaire c’est qu’on essaie de soutenir des personnes qui décrochent du système. Nous sommes là pour pallier aux besoins de ces personnes et pour les aider à se raccrocher, peu importe la manière. Parfois, c’est comme essayer de mettre un pansement sur une plaie qui est toujours en train de s’agrandir. J’essaie de voir si je pouvais aller travailler plus à ce niveau-là. Le communautaire c’est très utile, il faut en avoir, mais est-ce que c’est possible de travailler en amont afin d’éviter que les gens aient besoin de nous finalement? C’est ce à quoi je réfléchis.»

Thierry Durand ne sait donc toujours pas où la vie le mènera. Son objectif bien en tête, il se permet une pause avant de recommencer à accomplir sa mission. Avant son départ, il a assuré la transition avec le nouveau directeur général, Bruno Brochu.

«Ma préoccupation était de voir comment la prochaine personne allait prendre la relève ici. Je pense que Bruno partage ma vision du développement et d’être pertinent pour les bonnes choses. Non pas pertinent pour l’organisation, mais pour la communauté que l’on dessert. Sachant que Bruno partage ça, il va mettre ça à sa couleur. Il va le faire à sa manière, mais ça va rester dans la même philosophie», a illustré M. Durand.

Nouveau visage dans le milieu communautaire

Originaire de Saint-David et résidant actuellement à Québec, M. Brochu vient du milieu économique, plutôt que communautaire, ce dont il ne se cache pas. Par contre, il fait du bénévolat et a travaillé au sein de Médecins Sans Frontières comme administrateur terrain dans les camps de réfugiés, où il a assuré la gestion des ressources humaines, financières et matérielles. Cette expérience de travail lui a donné envie de travailler «avec des gens qui aident des gens». Le modèle d’affaires de CAB est donc «une belle motivation professionnelle» pour Bruno Brochu.

Selon Thierry Durand, «l’idée ce n’est pas de trouver une personne qui a les connaissances techniques, l’idée c’est de trouver une personne qui a la vision et le savoir-être. La fibre communautaire se découvre au travers plein de personnes, plein de savoir et de milieux professionnels et je pense que Bruno a ça».

Bien que M. Brochu ne réside plus dans la région, pour y avoir grandi et travaillé, il connaît bien certains aspects de la Chaudière-Appalaches et est prêt à y découvrir le milieu communautaire.

«Depuis deux semaines je suis avec Thierry qui a commencé à m’impliquer. Tous les jours, je découvre de nouvelles facettes de l’organisation. Il a monté une organisation qui sort de l’ordinaire. Elle est vraiment unique puis c’est fascinant de découvrir l’implication des gens, des employés et de tout ce qui concerne le bénévolat», a mentionné le nouveau directeur général.

Il dit être ravi de pouvoir débuter son nouveau mandat avec l’aide de M. Durand pour assurer la transition.

«Ça me permet de bien assimiler tout ce qui s’en vient. Thierry me donne un peu la couleur de Convergence action bénévole par rapport à où on devrait aller. Mon idée, ce n’est pas de tout virer de bord, mais d’accompagner chacun des coordonnateurs qui font déjà bien leur travail et d’apporter un peu de ma couleur. Je suis ici pour la continuité», a conclu Bruno Brochu.

Les plus lus

Le président de la SHB est le candidat conservateur dans Bellechasse

Comme l’a dévoilé il y a quelques semaines La Voix du Sud, le président de la Société historique de Bellechasse (SHB), Michel Tardif, sera le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Bellechasse lors des élections provinciales cet automne. Le chef de cette formation politique, Éric Duhaime, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse à Saint-Anselme, le 2 juin.

Lévis ne veut pas que ses citoyens s’ennuient cet été

C’est le 2 juin dernier que la Ville de Lévis a dévoilé la programmation de l’édition 2022 de Cet été, je parcours Lévis. Grâce à un investissement de plus de 1 M$, la municipalité offrira plus de 200 activités sur 30 sites répartis à travers la ville lors de la belle saison.

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

Une rue qui n’est pas désirée à Saint-Étienne

Plusieurs citoyens de Saint-Étienne-de-Lauzon ne comprennent toujours pas pourquoi un passage piétonnier projeté dans le quartier des Peintres sera remplacé par la Ville de Lévis par une rue qui prolongera la rue Cézanne. Plus de 350 citoyens ont signé une pétition demandant à la municipalité de faire marche arrière dans ce dossier.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Retour des spectacles gratuits dans les parcs lévisiens

Après deux années chamboulées par la pandémie, les séries de spectacles gratuits Mercredis Courant d’Airs, Théâtre ambulant et Matinées classiques seront de retour dans leur formule originale pour la saison estivale.

Schéma d’aménagement révisé : le transport au cœur des préoccupations citoyennes

Après avoir tenu une consultation en ligne pendant le mois de mai lors de laquelle elle a reçu plus de 40 commentaires ou mémoires, la Ville de Lévis a tenu une consultation publique en présence sur son schéma d’aménagement et de développement révisé, le 31 mai. Près d’une centaine de citoyens ont pris part à la rencontre à l’hôtel de ville, principalement pour partager leurs préoccupations quant ...

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : des travaux débuteront cet été

De passage à Lévis, le ministre des Transports, François Bonnardel, accompagné du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, au nom d’André Lamontagne, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, ainsi que du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du vice-président du conseil d’administration de la Société de transport de Lévis (STLévis), Michel Patry, a annoncé, le 26 mai, ...