Gilles Lehouillier, Louis-Marie Bissonnette et Denis Lévesque ont procédé à la traditionnelle coupe du ruban annonçant l’ouverture officielle du nouveau chalet d’accueil. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

C’est en compagnie de Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Louis-Marie Bissonnette, président de la Caisse Desjardins de la Chaudière, d’invités, de partenaires et de bénévoles, que Denis Lévesque, président du conseil d’administration du Club de ski de fond Sentiers des Grandes Prairies, a inauguré le nouveau chalet d’accueil du club, le 16 décembre dernier à Saint-Romuald.

«Je tiens à souligner le travail exceptionnel accompli par les bénévoles qui ont contribué, pour un total de plus de 2 650 heures de bénévolat, ainsi que la contribution de la Ville de Lévis, du Mouvement Desjardins et de plusieurs partenaires dans la fourniture des matériaux de différents services. Sans cette contribution, les efforts des bénévoles auraient été insuffisants pour réaliser tous les travaux requis», a d’emblée mentionné M. Lévesque.

En effet, la Ville de Lévis a accordé un montant de 52 000 $ pour le projet, alors que les caisses Desjardins lévisiennes ont conjointement octroyé un montant de 40 000 $. Le club de ski a aussi réalisé une campagne de financement au printemps 2021 qui lui a permis d’amasser une somme de 123 500 $, soit 167 000 $ avec l’ajout de la contribution du club.

«C’est toujours agréable pour nous de voir de nos yeux, les résultats des projets dans lesquels nous prenons le choix de nous engager. Je dois dire que c’est toute une réussite. Je suis convaincu que ces changements seront bénéfiques pour l’organisme en assurant sa pérennité ainsi que pour ses nombreux utilisateurs avec l’amélioration de la qualité des services et des installations qui y sont offerts. Je tiens également à souligner le travail accompli par les membres du conseil d’administration du club de ski de fond ainsi que de tous les bénévoles», a mentionné M. Bissonnette.

Les nouvelles installations offrent un bâtiment rénové fonctionnel pour les usagers, une salle de fartage ainsi qu’un stationnement comprenant 125 cases. De plus, le président a également annoncé que le club avait fait l’acquisition d’un conditionneur à neige afin de broyer la glace qui peut se former lors d’épisodes de verglas et améliorer la sécurité et la qualité des pistes.

Rappelons que le centre de ski de fond entreprend sa 47e année d’exploitation. Il est le plus vieux club à Lévis et le plus vieux club qui fait partie du Regroupement ski de fond raquettes (RSFR).

Les plus lus

La «Grande Dame de la Barricade» s’éteint

Figure de proue et copropriétaire du légendaire Bar La Barricade, Johanne Carrier nous a malheureusement quittés à l’âge de 63 ans, le 24 avril dernier. Personnage iconique du Vieux-Lévis, la dame de la mythique institution vieille de bientôt 50 ans située sur la côte du Passage laissera une empreinte indélébile dans le cœur de tous ceux qu’elle a croisés.

Une figure économique connue candidate du PCQ à Lévis

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dévoilé, le 19 mai, la candidate qui représentera ses couleurs dans la circonscription de Lévis à la prochaine élection provinciale prévue à l’automne prochain. Ainsi, l’ancienne conseillère municipale et femme d’affaires lévisienne, Karine Laflamme, tentera d’obtenir la confiance des Lévisiens.

Première réussie pour Country Storm

Tenue du 5 au 7 mai à Saint-Étienne-de-Lauzon, la première édition de Country Storm a été couronnée de succès.

La boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes

Nouveau projet développé par Mon Quartier de Lévis, la boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes pour la première fois. Dès le 3 juin, les visiteurs du Vieux-Lévis pourront s’arrêter au 78, côte du Passage afin de découvrir les entrepreneurs retenus qui donneront vie à ce commerce d’un nouveau genre.

Aménagement : Lévis présente un nouveau schéma «porteur d’avenir»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que le président de la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement et conseiller municipal du district Saint-Jean, Guy Dumoulin, ont dévoilé, le 29 avril, les détails entourant le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé. Dans le projet de schéma révisé adopté par le conseil municipal le 25 avril, l’administration Lehouillier ve...

Offrir un bouquet de fleurs pour faire connaître une mission

Fleuriste McNeil a décidé cette année de se rallier derrière la cause de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) et vendra le Bouquet du Littoral à l’occasion de la fête des Mères afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui accompagne les malades en fin de vie.

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Un homme s’extirpe des flammes à Pintendre

Une maison a été la proie des flammes sur le chemin des Sables, à Pintendre, dans la nuit de samedi à dimanche. Un homme qui se trouvait à l’intérieur a été grièvement blessé en s’échappant du domicile.

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.