Dylan Djeté a complété la campagne 2021 avec les Knights de la CAI avec 900 verges parcourues, 37 attrapés et 14 touchés. CRÉDIT : COURTOISIE

Le footballeur lévisien, Dylan Djeté, a récemment terminé son parcours avec les Knights de la Clearwater Academy International (CAI), une école américaine située dans l’État de la Floride. Celui qui évolue au poste de receveur a complété sa deuxième et dernière saison avec les Knights et souhaite rejoindre une équipe évoluant dans la division 1 de la National Collegiate Athletic Association (NCAA).

«Ça a été une des meilleures expériences football de ma vie, mais aussi une des plus difficiles mentalement et physiquement, c’est super exigeant là-bas. Ça a vraiment bien été, j’ai connu deux grosses saisons», lance d’emblée Djeté de retour à la maison familiale depuis peu.

Les Knights ont conclu la campagne 2021 en remportant le championnat de l’État et Dylan Djeté a terminé sa saison avec 900 verges de gain, 37 attrapés et 14 touchés. Ces deux années en Floride avec la formation de la CAI ont complètement changé le joueur de football que Djeté était lorsqu’il a quitté l’équipe de football des Corsaires de l’École Pointe-Lévy.

«Mon style de jeu a énormément changé. Je suis arrivé là-bas comme raw receiver, je n’avais jamais été vraiment entraîné par un entraîneur dédié au poste de receveur. L’entraîneur de receveurs en Floride avait beaucoup d’expérience, il m’a pris sous son aile et m’a complètement transformé», explique-t-il.

Une première année d’adaptation

 Dès son arrivée en Floride, le receveur lévisien a rapidement intégré les rangs de la formation des Knights puisque celui qui occupait son poste à titre de régulier venait tout juste de quitter l’équipe. Ainsi, Djeté a tout fait en son pouvoir pour être le nouvel homme de confiance au poste de receveur. Il a rapidement atteint cet objectif notamment grâce à sa première partie où il a inscrit trois touchés et obtenu 265 verges de gain.

«Je me posais beaucoup de questions avant le premier match à savoir si ça allait être vraiment difficile de jouer aux États-Unis, mais après mon premier match, je savais que j’étais de calibre», se rappelle le Lévisien. Il est même devenu l’un des meilleurs meneurs de jeu de l’État de la Floride.

Ce nouveau rôle l’a alors forcé à s’adapter rapidement au style de jeu de sa nouvelle équipe et assimiler les nouvelles façons de faire.

Prêt pour la division 1 de la NCAA

Déjà en quittant Lévis pour la Floride, Dylan Djeté rêvait d’obtenir un poste au sein d’une équipe qui évolue dans la division 1 de la NCAA. Ce rêve est à portée de main pour le receveur qui a retenu l’attention tout au long de ses deux années avec les Knights.

Pour le moment, deux offres partielles d’universités américaines lui ont été présentées, mais comme les frais d’inscription dans ces universités sont très importants, le Lévisien espère qu’une université lui fera une offre complète, ce qui couvrira entièrement les coûts qu’engendrera l’inscription à l’une de ces universités.

«C’est un peu décevant pour le moment de ne pas avoir obtenu une offre complète. Plusieurs équipes ont de l’intérêt pour moi, mais aucune ne s’est encore engagée. Pour elles, je représente un certain risque à cause de mon gabarit», souligne-t-il en ajoutant que les recruteurs ont plutôt l’habitude de recruter des receveurs plus grands que lui.

Toutefois, le Lévisien ne baisse pas les bras et retournera en Floride au courant du mois de janvier afin d’obtenir cette chance attendue qui lui permettra de joindre la division 1 de la NCAA. Ce dernier profitera du printemps et de l’été prochains pour s’entraîner et être prêt à affronter les défis de la nouvelle ligue qu’il souhaite intégrer.

«Je veux être prêt et avoir un impact dans l’équipe avec laquelle je vais jouer dans la NCAA dès la première année, peu importe l’équipe pour laquelle je vais jouer», conclut-il.

Les plus lus

La «Grande Dame de la Barricade» s’éteint

Figure de proue et copropriétaire du légendaire Bar La Barricade, Johanne Carrier nous a malheureusement quittés à l’âge de 63 ans, le 24 avril dernier. Personnage iconique du Vieux-Lévis, la dame de la mythique institution vieille de bientôt 50 ans située sur la côte du Passage laissera une empreinte indélébile dans le cœur de tous ceux qu’elle a croisés.

Une figure économique connue candidate du PCQ à Lévis

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dévoilé, le 19 mai, la candidate qui représentera ses couleurs dans la circonscription de Lévis à la prochaine élection provinciale prévue à l’automne prochain. Ainsi, l’ancienne conseillère municipale et femme d’affaires lévisienne, Karine Laflamme, tentera d’obtenir la confiance des Lévisiens.

Première réussie pour Country Storm

Tenue du 5 au 7 mai à Saint-Étienne-de-Lauzon, la première édition de Country Storm a été couronnée de succès.

La boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes

Nouveau projet développé par Mon Quartier de Lévis, la boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes pour la première fois. Dès le 3 juin, les visiteurs du Vieux-Lévis pourront s’arrêter au 78, côte du Passage afin de découvrir les entrepreneurs retenus qui donneront vie à ce commerce d’un nouveau genre.

Aménagement : Lévis présente un nouveau schéma «porteur d’avenir»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que le président de la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement et conseiller municipal du district Saint-Jean, Guy Dumoulin, ont dévoilé, le 29 avril, les détails entourant le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé. Dans le projet de schéma révisé adopté par le conseil municipal le 25 avril, l’administration Lehouillier ve...

Offrir un bouquet de fleurs pour faire connaître une mission

Fleuriste McNeil a décidé cette année de se rallier derrière la cause de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) et vendra le Bouquet du Littoral à l’occasion de la fête des Mères afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui accompagne les malades en fin de vie.

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Un homme s’extirpe des flammes à Pintendre

Une maison a été la proie des flammes sur le chemin des Sables, à Pintendre, dans la nuit de samedi à dimanche. Un homme qui se trouvait à l’intérieur a été grièvement blessé en s’échappant du domicile.

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.