Dans la ville de Medyka, les bénévoles de la Siobhans Trust donne des repas chauds, notamment de la pizza, aux Ukrainiens qui arrivent en Pologne. Photo : Courtoisie - Siobhans Trust

Déjà impliqué dans les causes humanitaires, le Lévisien Raymond Maillette mettra la main à la pâte afin d’aider directement des réfugiés ukrainiens. Le retraité s’est récemment envolé pour la Pologne pour donner de son temps au profit de cette cause.

C’est après avoir lu l’histoire de Serge Fournier, dans le Journal de Québec, que le résident de Saint-Nicolas a décidé d’aller aider concrètement les réfugiés ukrainiens en se rendant en Europe. En avril, Serge Fournier, un pompier de la Ville de Montréal, a donné de son temps comme bénévole de la Siobhans Trust, une fondation écossaise qui vient en aide aux réfugiés ukrainiens.

«J’ai pris contact avec Serge Fournier et on a pu échanger alors qu’il était en transit à Paris lors de son vol de retour. Il m’a partagé son grand plaisir d’avoir vécu l’expérience avec Siobhans Trust et cela m’a donné le goût aussi d’être bénévole pour cette fondation. Je ne voulais pas partir dans un voyage à sac à dos ni être un poids pour les personnes que j’allais aider. Je suis donc entré en contact avec la Siobhans Trust et ils ont accepté mon aide comme bénévole», a expliqué Raymond Maillette sur l’origine de son implication en Pologne.

Du 9 au 31 mai, tout comme Serge Fournier, le Lévisien travaillera à la soupe populaire mise en place par la Siobhans Trust à Medyka, une ville polonaise située à proximité de la frontière polono-ukrainienne qui est devenue l’un des points de passage les plus fréquentés par les Ukrainiens qui fuient la guerre dans leur pays. Sous le slogan «Faites de la pizza, pas la guerre», la fondation écossaise y offre des repas chauds aux réfugiés ukrainiens.

En plus d’offrir un réconfort culinaire aux résidents du pays de l’Europe de l’Est envahi par la Russie depuis février, Raymond Maillette désire aussi répandre les sourires chez les Ukrainiens qu’il rencontrera.

«J’ai demandé aux responsables de la fondation ce que les réfugiés avaient le plus besoin. Je pensais amener des médicaments dans mes valises pour les aider, mais les gens de la Siobhans Trust m’ont dit que les autorités avaient reçu plusieurs dons à ce niveau, notamment de la part des autres pays européens. Les gens de la fondation m’ont dit d’amener des trucs pour faire sourire les enfants. J’ai donc commencé à réunir des jouets, des toutous, des bracelets et des craies pour que les enfants puissent s’amuser. La grande majorité des 23 kilos de bagages que je pourrai amener va être constituée des trucs que je veux donner aux enfants», a partagé le Lévisien.

Faire une différence

Serein malgré que le conflit russo-ukrainien s’enlise, Raymond Maillette avait bien hâte de s’envoler pour la Pologne lorsqu’il s’est entretenu avec le Journal, le 4 mai, puisqu’il pourra de nouveau faire une différence.

Depuis 12 ans, le Lévisien est impliqué dans un groupe qui parraine des enfants pour leur scolarisation au Burkina Faso. D’ailleurs, il a effectué deux missions humanitaires dans ce pays d’Afrique de l’Ouest en 2015 et 2017. Toutefois, en raison de la pandémie et le contexte actuel politique explosif dans ce pays, Raymond Maillette n’a pu retourner au Burkina Faso.

«Tout comme plusieurs Québécois, je suis extrêmement touché par ce qui se passe en Ukraine depuis le 24 février et le pays mérite toute notre empathie et support. Je me demandais comment je pouvais les aider. C’est sûr qu’on peut faire un don à la Croix-Rouge, mais je voulais aller aider directement les Ukrainiens tout en ne risquant pas sa peau. Je veux quand même revenir à la maison vivant», a souligné avec humour le Lévisien.

Notons qu’afin d’amortir les coûts de son aventure afin d’aider les réfugiés ukrainiens qui s’élèvent à environ 6 000 $, Raymond Maillette tient actuellement une campagne de sociofinancement sur la plateforme GoFundMe. Au moment d’écrire ces lignes, il avait réuni environ 2 300 $. Les personnes intéressées à donner un coup de pouce financier au résident de Saint-Nicolas peuvent effectuer un don en visitant le gofund.me/a6b1079e.

Les plus lus

Une fête courue à Saint-Jean-Chrysostome

Tenue samedi dernier, la deuxième édition de la Fête des voisins de la rue du Meunier, à Saint-Jean-Chrysostome, s'est révélée un franc succès. Quant à la prochaine édition de la Fête de voisins de la rue du Meunier, les idées fusent déjà pour poursuivre sur cette belle lancée et développer encore davantage le concept pour 2023.

Un événement annuel de retour à Charny

Après avoir été annulé lors des deux dernières années en raison de la pandémie, le brunch des Chevaliers de Colomb de Charny sera de retour le dimanche 5 juin prochain, de 9h à 12h à l’Aquaréna Léo-Paul-Bédard. Comme avant la crise sanitaire, les organisateurs espèrent que les gens de la région participeront en grand nombre à leur activité de financement annuelle.

Plus de 150 000 $ récoltés pour la FHDL

La 11e édition du RAID Banque Nationale, qui s’est déroulée le 28 mai dernier, a permis d’amasser 150 180 $ pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL).

Un anniversaire de couronnement qui a des retombées à Lévis

À l’occasion du 70e anniversaire du couronnement d’Elizabeth II et de la Semaine québécoise des personnes handicapées, l’Atelier occupationnel Rive-Sud (AORS) a officiellement lancé les travaux pour l’aménagement de son jardin du jubilé de platine de la monarque.

Une nouvelle activité de financement pour le CPSL

Le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) a récemment lancé la troisième édition de son activité-bénéfice Maître-BBQ.

Des pizzas pour l’éducation

Pour une troisième année consécutive, la journée Generosa de la Piazzetta de Lévis se tiendra au profit de la Fondation Collège de Lévis. Toutefois, contrairement aux deux dernières années, l’édition 2022 de l’événement caritatif retrouvera, le 22 juin prochain, les pleines couleurs qui étaient siennes avant la pandémie.

Un nouveau coup de pouce au jardinage par l’Unisson

Pour une troisième année, le projet Jardinons à l’unisson de L’Unisson est de retour.

Des cyclistes reprennent la route pour la prévention du suicide

Le Lévisien Cédric Boilard (sur la photo) et d’autres cyclistes enfourcheront de nouveau leur vélo pour la prévention du suicide dans le cadre de la sixième édition du Défi On roule pour toi, les 3 et 4 juin prochains.

Les préposés d’aide à domicile demandent l'appui de la population

Les aides à domicile des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) ont profité de la Journée nationale des préposées et des préposés d'aide à domicile, le 25 mai, pour inviter les usagers et toute la population «à envoyer un message fort aux élus et aux candidats en cette année électorale». Pour ce faire, ils ont lancé la campagne #AccélérezLeVirage qui appelle le gouvernement à me...

Franc succès pour la Marche de l'espoir

Tenue sous la présidence d’honneur de Marc Picard, député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, l’édition 2022 de la Marche de l’espoir de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) a été une réussite. L’événement caritatif a permis de récolter plus de 50 000 $, le 29 mai dernier.