Les locaux du Grenier se trouvent maintenant au sous-sol de l'église Christ-Roi. Photo : Gilles Boutin

L’objectif initial de 1,4 M$ a été dépassé. Débutée le 29 novembre 2019, cette campagne de financement visait à soutenir la relocalisation du Comptoir Le Grenier.

La relocalisation dans le sous-sol de l’église Christ-Roi a permis au Comptoir le Grenier d’augmenter sa capacité d’accueil. Avec des espaces plus grands et mieux aménagés, l’organisme d’aide alimentaire peut faire face à la hausse de l’achalandage rencontrée depuis les dernières années.

La somme amassée de 1,7 M$ a permis de couvrir la totalité des coûts du projet de relocalisation, qui ont été haussés en raison des effets de l’inflation et de la hausse des prix des matériaux de construction. En complément de la mise de fonds de 400 000 $ apportée par le Comptoir le Grenier, la Ville de Lévis a accordé 450 000 $, la Caisse Desjardins de Lévis a remis 150 000 $ et la population ainsi que autres donateurs ont apporté 700 000 $.

Grâce une entente avec le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, la somme de 187 858 $, provenant du Fonds des infrastructures alimentaires locales, a permis à l’organisme de faire l’aménagement d’une cuisine de type commercial avec l’achat et l’installation de trois chambres froides ainsi que divers équipements de cuisine.

La campagne était menée sous la coprésidence du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du président sortant et actuel administrateur de la Caisse Desjardins de Lévis, René Bégin. «Avec 1,7 M$ d’amassé au terme de la campagne de financement, nous pouvons dire mission accomplie. Je tiens à remercier tous les partenaires et donateurs pour leur contribution généreuse» a salué Gilles Lehouillier.

Des besoins en croissance

Les demandes d’aide croissantes, combinées à la hausse des coûts de l’énergie, des produits d’emballage et de l’essence pour la livraison des repas, exercent une pression sur le budget de fonctionnement du Comptoir le Grenier. L’organisme doit donc multiplier les efforts pour collecter les sommes nécessaires à son fonctionnement.

En raison des conséquences de la pandémie, de l’inflation et de la recrudescence des besoins, le Grenier a en effet vu le nombre de paniers d’épicerie remis passer de 4 933 en 2020-2021 à 6 203 en 2021-2022, un bond de 25,7 %. L’organisme fait également face à une diminution de la quantité et de la diversité des dons alimentaires et doit donc acheter davantage de nourriture.

Face à cette réalité, la Caisse Desjardins de Lévis a également octroyé une somme de 50 000 $ pour soutenir la hausse des demandes adressées au Comptoir alimentaire le Grenier. «En ces temps exceptionnels et sans précédent où les besoins alimentaires sont criants et que la situation financière de nombreux foyers et familles est plus précaire, il était primordial de réitérer notre appui au comptoir alimentaire le Grenier», a souligné René Bégin.

Rappelons qu’il est possible de soutenir l’organisme tout au long de l’année en offrant des denrées alimentaires ainsi que des dons en argent. 

 

Les plus lus

Des organismes de la région reconnus par BE

Lors de son assemblée générale annuelle, Bénévoles d'Expertise (BE) a reconnu et souligné les 5 ans d'engagement et de fidélité de 27 bénévoles experts et organismes de son territoire. Trois organisations lévisiennes ont alors été reconnues.

Une nouvelle tête dirigeante pour le Grenier

Par voie de communiqué, le Comptoir alimentaire Le Grenier a annoncé, le 1er juin, la nomination de Stéphane Clavet à titre de directeur général de la banque alimentaire lévisienne. Déjà bien connu au sein de l’organisation, ce dernier désire faire rayonner davantage le Grenier afin notamment de l’aider à faire face à la demande accrue pour ses services.

La Maison Oasis officiellement inaugurée

Après que l’événement a dû être remis en raison de la pandémie, les artisans de la Maison Oasis ont finalement pu inaugurer la résidence pour personnes handicapées du secteur Saint-David, le 7 juin dernier.