En près de 24h sur la plateforme de financement participatif GoFundMe, les donateurs avaient déjà offert 13 000 $ pour soutenir Odile Letellier dans son combat contre le cancer. CRÉDIT : COURTOISIE

La boxeuse olympique lévisienne, Odile Letellier, a été forcée de monter une nouvelle fois sur le ring puisqu’elle a reçu un diagnostic de cancer du sein au mois de mars dernier. Les proches de la Lévisienne ont lancé une campagne de financement sur la plateforme de financement participatif GoFundMe afin de soutenir Odile et sa petite famille dans cette épreuve.

C’est en février dernier que la boxeuse de 36 ans a débuté les démarches de dépistage du cancer du sein. «Je me suis rendue compte que j’avais des douleurs et une masse, je me suis dit que j’étais mieux d’aller consulter pour m’assurer que ce soit trop tôt que trop tard», a-t-elle partagé en entrevue avec le Journal.

Odile Letellier venait tout juste de commencer sa carrière d’infirmière quand la nouvelle est tombée. Puisqu’elle était en formation depuis seulement trois jours, elle n’a pas eu droit à l’assurance salaire comme elle devait être en poste depuis au moins trois mois pour en bénéficier. «Il n’y a jamais de bon moment pour ce genre de nouvelle, mais c’était particulièrement un mauvais timing, ce n’est pas quelque chose qu’on avait prévu», a exposé la Lévisienne.

C’est à ce moment que sa belle-sœur lui a proposé le projet d’une collecte de fonds pour lui venir en aide. «Au début, je n’étais vraiment pas d’accord, j’avais l’impression de demander la charité, mais ma belle-sœur me disait qu’il y avait tellement des gens qui demandaient ce qu’ils pouvaient faire pour nous aider et c’est eux qui voulaient le faire pour alléger ma vie et l’épreuve», a-t-elle raconté.

Ainsi, le GoFundMe d’Odile a rapidement explosé. En près de 24h, 13 000 $ ont été amassés et au moment d’écrire ces lignes ce montant se chiffrait à 25 145 $. Cette vague d’amour et ce support dépassent grandement les attentes de la boxeuse.

«C’est incroyable, ça me touche vraiment droit au cœur. Je n’aurais jamais pensé recevoir autant d’amour et de soutien venant de partout, ça me touche, ça me donne de l’énergie et du courage. C’est comme dans un combat où la foule est derrière toi. J’ai une grosse équipe, je suis entourée et toute la foule crie pour moi. Je m’en vais me battre et je ne suis pas seule», a exprimé la Lévisienne visiblement bouche bée.

La boxe comme préparation au combat d’une vie

 Celle qui a disputé une foule de combats de boxe au cours de sa carrière et représenté le Canada avait temporairement accroché les gants en 2018. Selon elle, son passé de boxeuse lui fournit des outils pour passer à travers cette épreuve.

«La boxe n’a pas toujours été facile, j’ai vécu beaucoup d’embûches et toute sorte de choses, mais je n’ai jamais abandonné et j’ai toujours travaillé vraiment fort pour arriver à ce que je voulais. J’ai été outillée tout au long de mon parcours pour faire face à l’adversité, a expliqué Odile Letellier. Je me dis que j’ai la chance d’avoir accès à tous ces outils-là et d’avoir fait face à plusieurs embûches, j’ai l’impression que ça va m’aider à passer au travers même si je ne sais pas vraiment ce qui m’attend.»

Pour la Lévisienne, la boxe a toujours été présente dans sa vie, si bien qu’après sa grossesse, elle était retournée à l’entraînement.

«J’avais envie de revenir quand j’étais enceinte, je m’entraînais quand même un peu. Après avoir accouché, j’avais recommencé à retourner dans le gym, mais la COVID est arrivée. Avec tout ça, je ne pourrai pas dire que je ferai un retour assurément, mais la boxe va toujours être importante pour moi», a mentionné la maman du petit Mathis, âgé d’un an et demi.

Pour plus d’information ou participer à la campagne de financement participatif pour venir en aide à Odile et sa famille, consultez le www.gofundme.com/f/dans-le-coin-odile-pour-laider-dans-son-combat.

Les plus lus

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Une application consacrée à la santé mentale maintenant disponible

L’A-Droit de Chaudière-Appalaches a officiellement lancé ce printemps l’application DRSM – Santé mentale sur l’App Store et Google Play. Avec ce nouvel outil, l’organisme de promotion et de défense de droits en santé mentale basé à Lévis veut informer autant les gens de la région qu’ailleurs en province sur les droits et les différentes ressources en santé mentale.

Un nouveau coup de pouce de la Piazzetta pour le Collège

C’est le 9 juin prochain que la Piazzetta de Lévis tiendra sa traditionnelle journée Generosa, événement qui permet chaque année au restaurant de soutenir une cause locale. Pour une deuxième année consécutive, l’activité caritative profitera à la Fondation Collège de Lévis.

Un Patro qui souhaite s’ouvrir encore plus à sa communauté

C’est à la fin de l’année 2019 que l’équipe du Patro de Lévis et son conseil d’administration ont constaté qu’ils étaient arrivés à la fin de leur planification stratégique, dont tous les objectifs étaient atteints. Vieux de ses 115 ans, le Patro a décidé de développer une nouvelle vision tout en préservant ses valeurs fondamentales afin de servir encore mieux la communauté lévisienne.

Le marché Ostara et Neo débarquent au Patro

Déjà, de nouveaux univers du Patro de Lévis apparaîtront dans les prochaines semaines pour la saison estivale. Le nouvel univers du camp de jour, qui portera désormais le nom de Neo, ainsi que le marché Ostara seront mis sur pied prochainement.

Le curé des paroisses lévisiennes quitte ses fonctions

Par l’entremise d’une vidéo, le curé des paroisses Saint-Nicolas-de-Lévis, Saint-Jean-l’Évangéliste et Saint-Joseph-de-Lévis, Paolo Maheux, a annoncé son départ de cette fonction, le 11 juin dernier.

Mon Quartier de Lévis lance officiellement ses activités

En place depuis quelques mois, Mon Quartier de Lévis, l’organisme qui remplace les défunts organismes de revitalisation du Vieux-Charny, du Vieux-Lévis, du Vieux-Saint-Romuald et du Village Saint-Nicolas, a officiellement lancé ses activités, le 26 mai dernier. CRÉDIT : COURTOISIE

Une offre de Communauto dans le Vieux-Lévis

Une entente de location d’espaces de stationnement dans le Vieux-Lévis entre l’entreprise d’autopartage Communauto et la Ville de Lévis a été conclue, a annoncé la municipalité, le 27 mai dernier.

Don de Lemieux Assurances à Marcelle-Mallet

François Lemieux, président de Lemieux Assurances, Alexandra Turgeon, directrice de la Fondation de l’École Marcelle-Mallet, et Robin Bernier, directeur général de l’institution privée du Vieux-Lévis, ont récemment présenté le nouveau tableau numérique du gymnase de l’école secondaire, un partenariat de Lemieux Assurances.

Ode à la bienveillance envers les aînés

Le 15 juin, ce sera la Journée mondiale de lutte à la maltraitance des personnes aînées. Afin de souligner cette journée, plusieurs intervenants de la Chaudière-Appalaches ont uni leurs forces pour proposer une formule qui mettra plutôt l’accent sur un message positif.