Tristan Falardeau en est à son deuxième projet d’entrepreneuriat. CRÉDIT : COURTOISIE

Un finissant de l’École Pointe-Lévy, Tristan Falardeau, a décidé de créer une entreprise pour amasser des dons pour la lutte contre le cancer. Aidé par cinq autres amis, ces jeunes vendent symboliquement leurs cheveux et donnent les sous récoltés à des organismes caritatifs.

Par Manuel Cardenas

Le prix de vente pour chaque millimètre de cheveux est fixé à 3,50 $. 85 % des gains monétaires sont distribués à Leucan et le 15 % restant, sert à soutenir un futur vélothon au profit de la santé mentale. De plus, les cheveux coupés dépassant les huit pouces seront envoyés à DonEspoir Cancer pour en faire des perruques.

Un passé difficile

Le désir de Tristan Falardeau de s’investir dans cette cause remonte à son enfance. À l’âge de six ans, il a été marqué pour la première fois lorsqu’un de ses cousins a reçu un diagnostic de cancer de la colonne vertébrale à la naissance. Neuf ans plus tard, Tristan s’est fait frapper par une automobile lorsqu’il revenait de l’école en vélo. Cet événement et le décès d’un autre cousin d’un cancer généralisé l’a plongé dans une crise existentielle.

«Ça a été un bon choc, je m’en suis bien sorti physiquement, mais mentalement ça a été plus difficile. Ma vie a défilé devant mes yeux, je vois encore la voiture dans mes souvenirs. Deux semaines plus tard, j’étais déjà à l’enterrement de mon petit cousin. Ma perspective de la vie a changé à jamais», explique le Lévisien.

Quelques mois plus tard, un troisième malheureux épisode s’est ajouté quand il a appris qu’un autre de ses cousins avait été frappé par cette maladie pour une deuxième fois. À la suite de ces événements, Tristan Falardeau a décidé de créer un chandail Leucan avec les noms de tous ses proches ayant été affectés par la maladie.

C’est après ce long parcours qu’en 2020, il a eu l’idée de réaliser son projet d’entrepreneuriat. «Je m’étais donné comme défi me raser les cheveux pour Leucan à chaque fin de cycle scolaire. Quand je suis arrivé en secondaire 5, je me suis dit que ce n’était pas assez et avec mon esprit d’entrepreneur, j’ai eu cette idée. Mon but principal est de redonner à la communauté en respectant ce défi», lance le jeune entrepreneur.

Le fait de se lancer dans ce projet en temps de pandémie, a quand même engendré quelques complications pour le jeune homme.

«Pour le rasage, nous avons de la difficulté à trouver un endroit pour le faire, on risque de ne pas avoir le choix de le réaliser chacun chez soi. Également, nous sommes des gens qui aiment parler et faire du bouche à oreille. Donc, pour faire de la publicité, c’est moins évident. Finalement, une autre grosse difficulté est le moral qui est bas comme un peu chez tout le monde», fait valoir l’adolescent.

Des centaines de dollars déjà amassés

En seulement trois jours, le garçon et ses amis comptabilisaient des dons d’environ 700 $ sur leur site Web. Tristan Falardeau se dit très heureux de recevoir cet appui des gens et surtout de sa famille qui est fière de son initiative.

Pour toute personne souhaitant faire des dons, la procédure est expliquée au www.tristanfalardeau.com.

Les plus lus

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Une application consacrée à la santé mentale maintenant disponible

L’A-Droit de Chaudière-Appalaches a officiellement lancé ce printemps l’application DRSM – Santé mentale sur l’App Store et Google Play. Avec ce nouvel outil, l’organisme de promotion et de défense de droits en santé mentale basé à Lévis veut informer autant les gens de la région qu’ailleurs en province sur les droits et les différentes ressources en santé mentale.

Un nouveau coup de pouce de la Piazzetta pour le Collège

C’est le 9 juin prochain que la Piazzetta de Lévis tiendra sa traditionnelle journée Generosa, événement qui permet chaque année au restaurant de soutenir une cause locale. Pour une deuxième année consécutive, l’activité caritative profitera à la Fondation Collège de Lévis.

Un Patro qui souhaite s’ouvrir encore plus à sa communauté

C’est à la fin de l’année 2019 que l’équipe du Patro de Lévis et son conseil d’administration ont constaté qu’ils étaient arrivés à la fin de leur planification stratégique, dont tous les objectifs étaient atteints. Vieux de ses 115 ans, le Patro a décidé de développer une nouvelle vision tout en préservant ses valeurs fondamentales afin de servir encore mieux la communauté lévisienne.

Le marché Ostara et Neo débarquent au Patro

Déjà, de nouveaux univers du Patro de Lévis apparaîtront dans les prochaines semaines pour la saison estivale. Le nouvel univers du camp de jour, qui portera désormais le nom de Neo, ainsi que le marché Ostara seront mis sur pied prochainement.

Le curé des paroisses lévisiennes quitte ses fonctions

Par l’entremise d’une vidéo, le curé des paroisses Saint-Nicolas-de-Lévis, Saint-Jean-l’Évangéliste et Saint-Joseph-de-Lévis, Paolo Maheux, a annoncé son départ de cette fonction, le 11 juin dernier.

Mon Quartier de Lévis lance officiellement ses activités

En place depuis quelques mois, Mon Quartier de Lévis, l’organisme qui remplace les défunts organismes de revitalisation du Vieux-Charny, du Vieux-Lévis, du Vieux-Saint-Romuald et du Village Saint-Nicolas, a officiellement lancé ses activités, le 26 mai dernier. CRÉDIT : COURTOISIE

Une offre de Communauto dans le Vieux-Lévis

Une entente de location d’espaces de stationnement dans le Vieux-Lévis entre l’entreprise d’autopartage Communauto et la Ville de Lévis a été conclue, a annoncé la municipalité, le 27 mai dernier.

Don de Lemieux Assurances à Marcelle-Mallet

François Lemieux, président de Lemieux Assurances, Alexandra Turgeon, directrice de la Fondation de l’École Marcelle-Mallet, et Robin Bernier, directeur général de l’institution privée du Vieux-Lévis, ont récemment présenté le nouveau tableau numérique du gymnase de l’école secondaire, un partenariat de Lemieux Assurances.

Ode à la bienveillance envers les aînés

Le 15 juin, ce sera la Journée mondiale de lutte à la maltraitance des personnes aînées. Afin de souligner cette journée, plusieurs intervenants de la Chaudière-Appalaches ont uni leurs forces pour proposer une formule qui mettra plutôt l’accent sur un message positif.