Après 42 ans d’implication au sein de la SHL, dont 13 à titre de directeur général, Gilbert Samson a tiré sa révérence. CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN - CHAÎNE YOUTUBE VILLE DE LÉVIS

En raison de son déménagement à Mont-Saint-Hilaire afin de se rapprocher de son fils Louis, Gilbert Samson a dû mettre fin à ses activités de bénévolat dans sa ville natale, dont celles auprès de la Société d’histoire de Lévis (SHL). Ce grand bâtisseur natif de Bienville aura fait une différence à Lévis pendant plus de 60 ans en s’impliquant au sein de nombreux organismes.

C’est dès l’enfance que l’homme de 84 ans a pris goût au bénévolat. Alors qu’il fréquentait les écoles Saint-François-Xavier et Notre-Dame, Gilbert Samson était le porte-parole des élèves lors des activités spéciales.

Cette première implication a par la suite déclencher un brasier pour le bénévolat qui ne s’est jamais éteint. Mouvement scout, paroisse de Bienville, Société d’horticulture de Lévis, popote roulante ou chorale de l’église Saint-Joseph à Lauzon ne sont que quelques-uns des organismes qui font partie d’une liste de deux pages regroupant toutes les implications de Gilbert Samson depuis plus de 60 ans. D’ailleurs, en 2017, il a reçu le prix Coup de cœur pour son implication citoyenne lors de la remise des Prix du patrimoine de Lévis.

«Je ne pouvais pas rester inoccupé. Il fallait que je fasse quelque chose tout le temps. Je ne pouvais pas rester assis, il fallait que je bouge», explique M. Samson, sur l’importance pour lui d’avoir été aussi actif dans sa communauté.

Mais c’est particulièrement en raison de sa passion pour l’histoire que Gilbert Samson aura marqué Lévis de son empreinte. Membre fondateur de la Société d’histoire régionale de Lévis (SHRL), le natif de Bienville est entré au conseil d’administration de cet organisme, qui allait devenir plus tard la SHL, en 1979. Au fil des ans, il a occupé divers rôles, dont ceux de secrétaire, trésorier et président (2003 à 2008).

Membre honoraire de la SHL, Gilbert Samson en est devenu le directeur général après son mandat à la présidence du conseil d’administration de la société. À ce titre, il a géré le bureau et les demandes de consultations des archives de la SHL. Même à plus de 80 ans, Gilbert Samson était présent presque six jours sur sept pour répondre aux diverses demandes et accueillir les membres.

En parallèle de ses implications au sein de la SHL, il a été le représentant de l’organisme au sein du comité de toponymie de la Ville de Lévis. Il a également écrit un livre sur l’histoire de sa paroisse natale, l’ancienne municipalité de Saint-Antoine-de-Bienville, Bienville, 1896-1996 : cent ans d’histoire.

«Un grand vide»

C’est donc avec peine que les passionnés lévisiens d’histoire ont appris la fin de l’implication bénévole de Gilbert Samson. Président de la SHL de 2009 à 2012, Claude Genest a eu la chance de travailler sur plusieurs projets avec l’hyperactif bénévole lévisien.

«Son départ va provoquer un grand vide comme il était un grand bâtisseur de la SHL. Pendant sa présidence, il a notamment travaillé à rajeunir le conseil d’administration, en recrutant entre autres ma conjointe et moi. Il provoquait un effet d’entraînement et d’engagement. M. Samson était très précieux puisqu’il s’occupait de tout le volet opérationnel, ce qui libérait les membres du conseil d’administration pour qu’ils puissent travailler sur d’importants projets. C’est un travailleur de l’ombre. On lui doit beaucoup», partage M. Genest.

Un point de vue également partagé par Vincent Couture, vice-président et responsable des communications de la SHL. «C’est une grosse perte pour nous puisque M. Samson était un gros morceau. Depuis que je suis à la société, j’ai toujours travaillé avec lui. Il a pas mal touché à tout à la SHL et il était toujours présent pour n’importe quelle activité. Il aimait particulièrement accueillir les gens et les aider dans leurs recherches.»

Les 42 années d’implication de Gilbert Samson au sein de la SHL n’auront pas été données en vain. L’organisme demeure l’un des importants gardiens de l’histoire lévisienne et est toujours dynamique. Lorsque la pandémie sera chose du passé, deux bénévoles ont signifié leur intérêt pour remplacer au niveau opérationnel de la SHL ce véritable monument de l’organisation.

Les plus lus

Retour d’un visage connu dans les paroisses lévisiennes

À la suite de l’annonce du départ prochain de Paolo Maheux, le curé des trois paroisses catholiques du Grand Lévis, l’archevêque de Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, a annoncé, le 22 juin, les changements apportés à l’équipe pastorale de ces trois paroisses pour la prochaine année.

Plus d’1 M$ pour le Défi têtes rasées de Québec et Lévis

La campagne régionale du Défi têtes rasées Leucan de Québec et Lévis s’est conclue le 29 juin dernier au Centre Vidéotron alors que les hommes d’affaires qui prenaient part au Défi des leaders inspirants se sont fait raser les cheveux pour la cause. Au total, le défi de Québec et Lévis s’est terminé avec un montant record de 1 127 345 $.

Centraide Québec et Chaudière-Appalaches investit plus de 1 M$ à Lévis

Centraide redonnera cette année un montant de 15 000 511$ permettant d’aider les organismes de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Lévis bénéficiera d’un montant de 1 280 130 $ qui seront répartis dans 22 organismes communautaires ou projets de la communauté.

Marche pour l’Alzheimer 2021 : un franc succès

La 14e édition de la Marche pour l’Alzheimer IG Gestion de patrimoine qui s’est déroulée du 29 au 30 mai, a rapporté 49 177 $ à la Société Alzheimer Chaudière-Appalaches. Comme l’an passé, la marche s’est déroulée virtuellement, mais cette année, l’organisme a amassé trois fois plus d’argent qu’en 2020.

Le Marché Ostara encourage les producteurs locaux tout l’été

Chaque dimanche à compter du 11 juillet jusqu’au 12 septembre de 11h à 15h, le Marché Ostara débarquera dans la cour arrière du Patro de Lévis. À cette occasion, une vingtaine de marchands et producteurs locaux vendront leurs produits aux intéressés.

5 000 $ pour la Campagne Donnez de l’ESPOIR

La Fondation du CRDP-CA (Centre de réadaptation en déficience physique Chaudière- Appalaches) a reçu une somme de 5 000 $ dans le cadre de la Campagne de financement Donnez de l’ESPOIR, le 21 juin dernier. Ce sont Promutuel Assurances Rive-Sud, Chaudière-Appalaches et Montmagny/ l’Islet qui ont accordé cette généreuse contribution.

Le défi Kavale traverse Lévis en direction de Gatineau

Les ultramarathoniens Yvan L’Heureux et Richard Turgeon parcouraient 1 300 km, entre Percé et Gatineau, à la course et à vélo afin d’amasser des fonds pour le Regroupement des maisons de jeunes du Québec. Le duo qui débutait son aventure le 1er juillet et la terminait le 10 juillet était de passage à Lévis, le 7 juillet dernier.

Deux événements profitables pour le Collège de Lévis

Les deux plus récentes activités de financement au profit de la Fondation Collège de Lévis ont été couronnées de succès. Elles ont permis à l’organisme lévisien de recueillir plusieurs milliers de dollars.

Un beau cadeau pour des jeunes persévérants

Trajectoire-emploi et MonChoixmesÉtudes ont réservé une belle surprise, le 16 juin dernier, à la vingtaine de jeunes qui participent au projet Les Enfants Perdus, de l’artiste lévisien Luca Jalbert.

Un nouveau logo pour le CRECA

Pour souligner ses 30 ans, le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) fait peau neuve en se dotant d’un nouveau logo et d’un nouveau site Web. L’organisme en a fait l’annonce le 5 juillet dernier.