P.H. Tech compte 325 employés répartis sur quatre sites. Photo : Courtoisie

Pour soutenir sa croissance exceptionnelle, le fabricant de composants de fenêtres et de portes-patio P.H. Tech a accueilli de nouveaux investisseurs dans son capital, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, qui ont permis à ses dirigeants de racheter l’entreprise de Lévis.

En 60 ans d’existence, la petite entreprise fondée à Lévis par deux entrepreneurs en construction, Raymond et Dominique Dallaire, est devenue un joueur majeur dans l’industrie canadienne, qui affiche des revenus de près de 100 M$. Dès ses débuts, P.H. Tech mise sur un nouveau matériau, le PVC, qui fera son succès, sans cesse renouvelé par les innovations de produit. 

«On est sur une belle lancée depuis les sept dernières années. Pour soutenir cette croissance, ça prend du capital. Il faut investir dans l’innovation et dans l’équipement», explique Caroline Dallaire, présidente de P.H. Tech depuis 2015 et représentante de la deuxième génération de dirigeants de la famille Dallaire.

Ce qui va justement amener l’entrée au capital de P.H. Tech de deux nouveaux actionnaires, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, après le départ d’un fonds d’investissement plutôt spécialisé dans les entreprises de taille moyenne. C’est notamment la forte activité des secteurs de la construction et de la rénovation qui a encouragé le choix des investisseurs, convaincus par les réalisations et le potentiel de P.H. Tech.

Cet appui permettra ainsi à l’entreprise «d’avoir le capital nécessaire pour poursuivre son développement» et «les coudées franches pour poursuivre son plan de croissance», explique Desjardins Capital, en plus d’assurer «que l’expertise, les emplois et le contrôle de l’entreprise restent au Québec». 

Un savoir-faire né à Lévis

Tout commence en 1962 à Lévis, quand Raymond et Dominique Dallaire décident de proposer des fenêtres plus performantes à leurs clients, parfois mécontents des produits alors sur le marché. «Ils se sont mis à la table à dessin et ont commencé à concevoir des fenêtres. Ils ont continué à construire des maisons pour financer le démarrage de l’entreprise, jusqu’à ce qu’elle soit rentable», raconte Caroline Dallaire, la fille d’un des fondateurs. Aujourd’hui, P.H. Tech compte 325 employés répartis sur quatre sites, dont deux usines d’assemblage aux États-Unis. 

L’expertise de P.H Tech repose sur la production de composants. «On ne fait pas de fenêtres finies, on vend à des manufacturiers, précise la dirigeante. Donc, on ne voit jamais le nom P.H. Tech quand on achète une fenêtre ou une porte, mais nous sommes derrière la conception du produit, la production de toutes les pièces qui vont être assemblées par nos clients, les manufacturiers.» 

Et, c’est ce savoir-faire qui a été développé dans l’usine de Lévis. D’abord, le PVC est venu remplacer l’aluminium et le bois. «Dans ce temps-là, c’était un nouveau matériau, rappelle Caroline Dallaire. Rapidement, même si le Québec est son marché naturel, l’entreprise a eu opportunité d’exporter au Canada, même en Europe, et aux États-Unis.»

En 1978, c’est au tour de la porte-patio de faire son apparition sur le marché. «Son avènement à la fin des années 70 nous a fait connaître et on a pris beaucoup d’ampleur. C’était l’une des premières portes qui n’était pas en aluminium, souligne la présidente. À la fin des années 80 et début des années 90, les fenêtres qui étaient en bois avec des morceaux de PVC sont devenues des fenêtres tout en PVC.» 

P.H. Tech poursuit sur sa lancée en développant de nouveaux produits de plus en plus performants. L’entreprise a ainsi lancé une nouvelle fenêtre à verre triple pour répondre aux cibles de la certification américaine, Energy Star. Le secteur est en effet toujours poussé à davantage d’innovation pour répondre aux normes en matière de consommation d’énergie de plus en plus avancées. 

 

Les plus lus

Chocolats Favoris quittera temporairement le Vieux-Lévis

Les clients de la succursale du Vieux-Lévis de Chocolats Favoris devront changer leurs habitudes au cours des prochains mois. Comme des travaux majeurs devront être effectués dans le bâtiment qui accueille le commerce au 32, avenue Bégin, la chaîne a décidé de déplacer temporairement ses activités du Vieux-Lévis au quartier Miscéo.

Vieux-Lévis : la fermeture temporaire de la succursale de Chocolats Favoris devancée

Chocolats Favoris a annoncé, le 20 septembre, qu'elle devance la fermeture temporaire de sa succursale de l'avenue Bégin, de façon préventive et qui est effective depuis hier.

EMD-Batimo investit 110 M$ à Lévis

La première résidence pour personnes aînées à Lévis du promoteur, constructeur et développeur immobilier EMD-Batimo ouvrira ses portes au printemps 2024. Gérée par le groupe Chartwell, L’Aubier comprendra 376 appartements locatifs, dont 36 unités de soins.

Changement de garde à la raffinerie Jean-Gaulin

Par voie de communiqué, la raffinerie Jean-Gaulin d’Énergie Valero a annoncé, le 14 septembre, que Martine Péloquin, sa vice-présidente et directrice générale, vient de prendre sa retraite. C’est Carl Marcotte, directeur principal des opérations à la raffinerie depuis 2012, qui prend sa relève à la tête de l’entreprise lévisienne.

Élections : la CCIGL présente ses attentes

Comme d'autres organisations, la Chambre de commerce et d'industrie du Grand Lévis a dévoilé ses priorités au candidats en lice lors des actuelles élections provinciales, le 2 septembre.

Grève : des syndiqués de la SQDC veulent que Legault intervienne

En compagnie d’autres membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), les syndiqués de la SQDC affiliés à cette centrale syndicale, en grève depuis le 29 mai dernier, ont manifesté le 24 août devant le bureau montréalais du premier ministre sortant du Québec, François Legault. le processus de conciliation est toujours en cours et que la SQDC est disponible pour poursuivre les négo...

Innodal conclut un important partenariat

Laurent Dallaire, président-directeur général et cofondateur de la firme lévisienne Innodal, a annoncé, le 2 mai, une entente de distribution de sa solution Inneo à travers le Canada avec l’entreprise Dempsey Corporation.

DPME présente un bilan positif

Développement PME (DPME) a tenu son assemblée générale annuelle le 13 juin dernier, à la Cache à Maxime à Scott. À cette occasion, l’organisme a dévoilé son rapport annuel 2021-2022, un bilan qui présente des résultats qui «dépassent les attentes de ses bailleurs de fonds».

Reprise de la vente et de la validation des billets de loterie

Loto-Québec a annoncé, jeudi en fin de journée, que les activités de loterie sont progressivement de retour à la normale. Ainsi, la clientèle devrait être en mesure d'acheter des billets de loterie à tirage et de vérifier ses billets, et ce, chez tous les détaillants, sur lotoquebec.com et avec l'application mobile Loteries. Il devrait également être possible de réclamer des lots et d'obtenir les ...

Réflexions sur la réalité régionale de l’économie avec l’innovateur en chef

De passage à Lévis et en Chaudière-Appalaches dans la cadre d’une tournée provinciale, Luc Sirois, innovateur en chef du Québec, a rencontré des entrepreneurs et institutions de la région afin de réfléchir et identifier les enjeux et la réalité des entreprises de la Chaudière-Appalaches, les 12 et 13 septembre derniers.