Sur la première photo : Marquis et Maxime Goupil ainsi que le père Noël ont bien hâte de rencontrer les visiteurs du village de Noël de Sapins Goupil. Photos : Gilles Boutin

Bien connu dans la région pour ses sapins et ses décorations de Noël disponibles dans les quincailleries, Sapins Goupil bonifie cette année sa gamme de services en vue du temps des Fêtes. Grâce à son nouveau village de Noël, les gens de la région pourront s’imprégner de l’ambiance de la fête familiale tout en pouvant aller couper eux-mêmes leur sapin chez le producteur établi à Pintendre.

L’idée d’établir un village de Noël sur le site de plus de 80 arpents carrés possédé par l’entreprise sur l’avenue des Ruisseaux trotte dans la tête de Marquis Goupil et de son fils Maxime, copropriétaires de Sapins Goupil, depuis huit ans. Si le lancement du projet prévu en novembre 2020 a dû être retardé en raison de la pandémie de COVID-19, l’amélioration de la situation sanitaire et la célébration cette année de la 40e saison de production de sapins de Noël de Marquis Goupil ont incité l’entreprise lévisienne à finalement concrétiser son projet.

«On est vraiment contents de pouvoir enfin offrir ce nouveau service au public. Cela faisait plusieurs années que des clients nous demandaient si nous offrions le service d’autocueillette de sapins. Auparavant, nos sites de production étaient uniquement situés à l’extérieur de Lévis. Mais avec notre site à Pintendre, on a pu commencer à construire notre village de Noël en vue de proposer une série d’activités, et pas juste l’autocueillette de sapins. On est maintenants prêts et l’ambiance (après la pandémie) se prête bien au lancement de notre village de Noël», ont expliqué Marquis et Maxime Goupil.

Lors de leur passage sur le site, les visiteurs pourront accéder à deux zones. D’abord, ils pourront découvrir le village à proprement parler, un site réunissant plusieurs pavillons et cabanes. À cet endroit, les visiteurs pourront rencontrer le père Noël, découvrir des boutiques proposant des produits d’artisanat ou de la nourriture ou des breuvages, comme la «barbe du père Noël», des «pets de lutin», des bonbons, du café et du chocolat chaud. Foyers et animation musicale ainsi qu’un rallye à travers le site égayeront aussi les personnes présentes dans la village. Un tirage au sort sera effectué parmi les participants au rallye avec des accès à l’édition 2023 du village de Noël de Sapins Goupil comme prix.

Les visiteurs qui le désirent pourront aussi profiter sur place du service d’autocueillette. Transportés en carriole sur le site où se trouve les quelque 25 000 sapins de 2 à 16 pieds prêts à être cueillis, les personnes qui voudront vivre cette expérience pourront scier à cet endroit le sapin qu’ils ont choisi. Par la suite, des membres de l’équipe du village de Noël, composée d’une trentaine de personnes, prépareront le sapin coupé pour son transport par les visiteurs dans leur demeure en vue du temps des Fêtes.

«On veut vraiment que ce soit une belle expérience magique et qu’elle ne soit pas compliquée pour les familles. Sur le site où les sapins peuvent être cueillis, il y aura une cabane chauffée où les gens pourront récupérer leur sciotte, on a des traîneaux pour les enfants et les membres de notre équipe vont s’occuper d’attacher ou d’emballer le sapin pour qu’ils puissent facilement être transporté à la maison par nos clients», ont souligné Marquis et Maxime Goupil.

Si les artisans derrière Sapins Goupil ont consacré plusieurs heures à leur nouveau projet au cours des dernières années, Marquis et Maxime Goupil planchent déjà sur des idées pour bonifier leur village de Noël à l’issue de la première édition. Ils entendent, entre autres, créer un site sur leur terrain pour permettre aux enfants de glisser lors de leur visite ultérieurement.

Le village de Noël et le service d’autocueillette de sapins seront ouverts de 9h à 17h lors des quatre prochains samedis et dimanches, soit les 26 et 27 novembre ainsi que les 3, 4, 10, 11, 17 et 18 décembre, au 519, avenue des Ruisseaux. L’accès au village de Noël est payant pour les personnes âgées de 6 ans et plus et le prix du sapin qui sera obtenu lors de l’autocueillette dépend de sa grandeur. Pour plus d’information sur le village de Noël et l’autocueillette de l’entreprise lévisienne, vous pouvez visiter la page Facebook Sapins Goupil.

Les plus lus

Les 15 emplois les plus en demande en 2023, selon Randstad Canada

Randstad Canada a publié, le 11 janvier, son top 15 des emplois les plus en demande en 2023 au Canada.

Équipement Benoit Bilodeau acquis par Location d’outils Beauport

Par voie de communiqué, Location d’outils Beauport a annoncé, le 10 janvier, qu’il a récemment acquis l’entreprise lévisienne Équipement Benoit Bilodeau.

Nouveau bilan positif pour DEL

Les dirigeants de la Ville de Lévis ont dressé un bilan positif de la dernière année d’activités de Développement économique Lévis (DEL), lors de l’assemblée générale annuelle de cette organisation liée à la municipalité le 30 novembre dernier.

La phase 2 de la Place du Parc bientôt lancée

Gestion MGL investira environ 2,5 M$ afin de concrétiser au cours des prochains mois la phase 2 de son projet Place du Parc, à l’intersection du boulevard Guillaume-Couture et de la rue Perreault à Saint-Romuald. Avec cette nouvelle construction qui devrait ouvrir ses portes cet automne, l’entreprise offrira de nouveau un bâtiment accueillant des espaces commerciaux locatifs.

Pénurie de chauffeurs : Autobus Auger entend poursuivre ses efforts de recrutement pour éviter les conséquences

Alors que des élèves d'écoles primaires et secondaires de l'ouest et du centre du Grand Lévis se retrouvent cette semaine sans transport scolaire en raison d'un bris de service d'Autobus Auger en raison de la pénurie de main-d'oeuvre, l'entreprise a rappelé ses nombreux efforts en cours pour trouver des conducteurs d'autobus, le 16 janvier.

Une acquisition importante pour le Carrossier Rive-Sud

L’entreprise lévisienne, le Carrossier Rive-Sud, a acquis après 18 mois de négociations, le 9 décembre dernier, tous les actifs de l’entreprise TOR Trucks Corporation, qui appartenaient à Alamo Group, une société publique ayant son siège social à Seguin dans l’État du Texas. Cette acquisition de 1,5 M$ permettra à l’entreprise d’ouvrir davantage son marché et de se projeter dans l’avenir.

Le salaire minimum sera à 15,25 $ l'heure à partir de mai

Le ministre du Travail du Québec, Jean Boulet, a annoncé, le 18 janvier, une hausse du taux général du salaire minimum de 1,00 $ l'heure, le faisant passer à 15,25 $ l'heure à compter du 1er mai prochain.

Daniel Voyer quitte la direction générale de DPME

Développement PME (DPME) a annoncé, le 9 janvier, que son directeur général depuis 10 ans, Daniel Voyer, quittera ses fonctions à la fin de l’année fiscale en cours, soit le 31 mars prochain, afin de relever de nouveaux défis professionnels.

D’importants défis de transport pour les entreprises

Par voie de communiqué, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL) a laissé savoir qu’elle a contacté plus de 50 entreprises du centre à l’est du Québec afin de documenter les impacts de la problématique liée à la chaîne d’approvisionnement régionale. Selon ce qu’elle a récolté, la fluidité du transport de marchandises est l’enjeu le plus préoccupant dans cette problématique et d...

CCIGL : une année d’adaptation et de soutien

Québec International, la Jeune chambre de commerce de Québec ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL) se sont associés afin de sonder, en collaboration avec la firme Léger, les entreprises de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale afin de déterminer les perspectives économiques de l’année à venir. En plus des résultats de ce sondage, les représentants de ...