Jocelyn Boudreau explique à M. Lamontagne le fonctionnement des nouveaux appareils qui serviront au projet. CRÉDIT : SAMY-NICOLAS LÉVESQUE

Le gouvernement du Québec a attribué 4,7 M$ à Gestion AgrlA pour leur projet qui vise à augmenter la productivité tout en diminuant la production de gaz à effet de serre (GES) des producteurs agricoles.

Par Samy-Nicolas Lévesque - Collaboration spéciale

C’est dans le cadre d’une conférence de presse qui a eu lieu dans les bureaux de l’entreprise lévisienne Hortau, le 17 septembre dernier, que le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, a fait cette annonce.

Ce montant vient soutenir le projet de l’organisation à but non lucratif (OBNL), Gestion AgrlA, d’une valeur de 13 M$. Le but est de développer un système intégré d’IdO (Internet des objets) pour assurer un suivi de plusieurs facteurs de stress des cultures.

Grâce à des modèles agronomiques et à une intelligence artificielle, les agriculteurs pourront établir des prévisions et optimiser les interventions dans leurs champs. Le tout en réduisant de façon considérable leurs émissions de GES. Selon le Groupe AgrIA, il s’agit d’un pas vers la première technologie prédictive et de contrôle global pour des productions végétales plus performantes et pour un impact positif sur l’environnement.

Sachant qu’après le transport, la production agricole se trouvait au deuxième rang dans la création de GES, le gouvernement ne pouvait passer à côté de cette circonstance opportune.

«Les objectifs du gouvernement sont ambitieux, soit de réduire de 37,5 % les gaz à effet de serre d’ici 2030. Alors, chaque fois qu’on a une opportunité d’agir de la sorte et bien il est important pour nous de saisir cette opportunité», a expliqué le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Bénéfique pour le Québec

Gestion AgrlA est un OBNL fondé par trois partenaires, soit Les Fermes Tri-Jardins (Saint-Léonard-d’Aston), la Ferme Jean-Noël Gagné (Saint-Bernard-de-Beauce) et Hortau. Pour le cofondateur et président-directeur général d’Hortau, Jocelyn Boudreau, il était primordial qu’un projet de la sorte voie le jour.

«La population actuellement augmente très rapidement. On est 7,7 milliards d’habitants présentement et l’ONU prévoit que nous serons 10 milliards en 2050. C’est pourquoi nous essayons de réduire notre impact et notre émission de gaz tout en essayant de nourrir une population grandissante», a-t-il affirmé.

En plus des avantages sur la production et sur l’environnement, ce projet mobilisera plusieurs entreprises québécoises. Selon l’entreprise de Saint-Nicolas, au moins six institutions de recherche québécoises ainsi que huit fournisseurs du Québec seront mobilisés pour le projet.

«Dans les années suivant la fin du projet, on compte déployer cette technologie sur plus de 150 000 acres de culture au Québec seulement, réalisant des économies de      200 000 kt de CO2. Le projet permettra, aussi, la création d’emploi au Québec et au Canada», a soutenu Jocelyn Boudreau. 

Il prévoit aussi que le nombre d’employés chez Hortau à Saint-Nicolas doublera d’ici la fin du projet.

Les plus lus

Une station-service nouvelle génération à Lévis

Une station multiénergie est maintenant en service à Lévis, grâce à un investissement de plus de 10 M$. EBI Énergie, Groupe Crevier, Énergir et le Circuit électrique d’Hydro-Québec se sont regroupés pour proposer à un même emplacement des carburants traditionnels et alternatifs à proximité de l’autoroute 20 à Saint-Nicolas.

Une nouvelle clinique vétérinaire verra le jour à Charny

L’entreprise L2 Construction a dévoilé, le 20 novembre, les détails du projet Harmonia, une clinique vétérinaire intégrative qui ouvrira ses portes ce printemps à Charny.

Fuite de données chez Desjardins : tous les membres particuliers touchés

Desjardins a annoncé le 1er novembre que la veille, la Sûreté du Québec (SQ) a informé la coopérative financière de Lévis que son enquête tend maintenant à démontrer que ce sont les données des 4,2 millions de membres particuliers qui sont touchées par la fuite de renseignements personnels dévoilée le 20 juin dernier.

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Un bureau à Lévis pour Ouellet Canada

Ouellet Canada a annoncé, le 16 septembre, qu’elle a ouvert un bureau à Lévis, dans un immeuble de Logisco au Carrefour Saint-Romuald.

Le nouveau Sports Experts des Galeries Chagnon ouvre ses portes

Regroupant les bannières Sports Experts, Atmosphère et Entrepôt du Hockey, le nouveau magasin du Groupe Boucher Sports aux Galeries Chagnon a ouvert ses portes le 6 novembre. Pour marquer la concrétisation de cet investissement majeur, l’entreprise a tenu, la veille, un cocktail d’ouverture où 300 personnes étaient conviées.

Une cellule de propulsion entrepreneuriale pour Lévis

Très bientôt, une dizaine d’entrepreneurs de la région d’une entreprise de moins de 10 employés pourront prendre part à la Cellule de propulsion pour entrepreneur. Ce programme d’accompagnement entrepreneurial sera mis en place par le Service aux entreprises de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) en collaboration avec la Clinique d’accompagnement entrepreneurial du Québec.

Le Groupe Maurice inaugure le Margo

C’est en présence de quelque 300 résidents et de nombreux dignitaires, dont la ministre responsable des Aînés du Québec, Marguerite Blais, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et le député fédéral sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, que le Groupe Maurice a inauguré, le 9 octobre, le Margo, son nouveau complexe résidentiel pour retraités situé dans le quartier Miscéo.

Habitations Trigone s’installe à Saint-Nicolas

Accompagnée du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Habitations Trigone a effectué le lancement de son complexe résidentiel tout inclus à Saint-Nicolas, Axès Trigone Le Nicolas, le 25 octobre dernier. Déjà en chantier, le projet qui comprendra 134 unités prévoit pouvoir accueillir les locataires dès juin 2020.

Un mois pour faire connaître un type d’entrepreneuriat méconnu

C’est dans le cadre d’une activité consacrée à la reprise collective d’entreprise et en présence de Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au développement régional et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, que la Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRÉSCA) a donné le coup d’envoi régional du Mois de l’économie sociale, le 1er novembre au Patro de Lévis. Par ce mois ...