Sarah-Maude, la petite Charlie et Mathieu sont des passionnés de sport motorisé. CRÉDIT : COURTOISIE

Mathieu Buteau, de Saint-Henri, vient de se porter acquéreur des actifs de la série de snocross SCMX, devenant ainsi le promoteur de la majorité des compétitions du genre au Québec.

Par Éric Gourde - Collaboration spéciale La Voix du Sud

Son amour de ce sport vient de sa jeunesse et a un lien direct avec son entourage du moment. «J’ai embarqué là-dedans grâce à l’entreprise A.D. Boivin de Saint-Henri qui venait d’inventer le snowhawk (une motoneige à un ski). J’étais leur pilote d’essai et je suis allé partout au Canada et dans plusieurs États américains pour le faire connaitre. C’est après que le snocross a été lancé sur le marché.»

Le fait que le circuit existe depuis 25 ans et a déjà des bases solides dans quelques régions du Québec facilitera cette transition. «C’est un gros contrat, mais il y a déjà une bonne structure. Nous nous sommes assurés de garder tout le monde déjà en place pour bien partir. L’an prochain sera une année de transition», indique Mathieu qui souhaite maintenant s’assurer d’avoir le soutien des principaux partenaires du circuit.

Il était logique pour lui de faire le saut comme chef d’orchestre du championnat, maintenant qu’il avait fait le tour de l’ensemble du jardin. «J’ai touché à tout dans le sport. J’ai été coureur, entraîneur de quelques-uns des meilleurs au Québec, promoteur d’événement et, à un moment donné, des gens nous l’ont proposé et nous voyaient là. Nous avions démontré notre intérêt il y a deux ans.»

Une affaire de famille

Mathieu Buteau n’a pas eu de difficulté à obtenir l’aval de son entourage pour se lancer dans cette aventure. Sa conjointe, Sarah-Maude Boulet, et leur petite fille, Charlie, étant elles aussi des passionnées d’événements du genre.

«On aimait tous les deux les courses avant de se connaître, se rappelle Sarah-Maude. Notre fille Charlie faisait de la motoneige à trois ans et demi. Nous allons aux courses en famille et on a du plaisir dans cette ambiance-là.»

Mathieu a toujours été un adepte de sport motorisé, ayant parcouru les circuits de motocross alors qu’il était jeune adulte. C’est pendant cette période qu’il a rencontré sa conjointe Sarah-Maude qui elle, travaillait au sein de certaines organisations d’événements à ce moment.

De huit à dix courses, l’hiver prochain, seraient un point de départ idéal pour le nouveau promoteur. 

«On espère étendre les activités du snocross à travers le Québec. Généralement, les activités se sont beaucoup tenues dans le nord de la province par le passé, mais il y sûrement une façon de rejoindre d’autres régions. On espère trouver des promoteurs locaux qui deviendront des partenaires avec le temps et agrandir les cadres du circuit.»

S’ils espèrent ajouter des courses au calendrier, notamment dans la région de Montréal et à Rimouski dans l’Est-du-Québec, Mathieu et Sarah-Maude sont sûrs de pouvoir aussi tenir des événements plus près de la maison. 

«À Saint-Henri, c’est la course la plus populaire depuis cinq ans dans le calendrier. Nous avons eu des records d’inscription et les coureurs nous ont élu le plus beau parcours du circuit. Il y a eu des compétitions à Vallée-Jonction dans le passé et on espère pouvoir convaincre un groupe dans la région de Thetford Mines dans le futur.»

Le couple espère amener de la relève et faire connaître le sport auprès des familles. «On a eu de bonnes idées dans le passé et nous en avons d’autres. Les courses des vieux pots par exemple, c’était notre idée et d’autres endroits le font maintenant. Il faut faire connaître le sport, puis aussi celles et ceux qui le pratiquent.»

Mathieu et Sarah-Maude espèrent afficher les nouvelles couleurs de leur circuit ainsi que son calendrier en septembre prochain. 

Les plus lus

C’est la fin pour le Club de golf Beaurivage

Malgré que les clubs de golf pourront amorcer leurs activités le 20 mai, la COVID-19 aura été mortelle pour l’un des sites lévisiens permettant la pratique de ce sport. Dans une lettre transmise à leurs clients que le Journal a reçue le 13 mai, les propriétaires du Club de golf Beaurivage, Bernard Blouin et Alain Blanchet, ont annoncé la fermeture définitive de l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lau...

Le Patro part à la rencontre des Lévisiens

En raison de la crise de la COVID-19, l’équipe du Patro de Lévis a dû se tourner vers les médias sociaux afin de divertir sa clientèle qui normalement s’activait dans ses installations du quartier Lévis. Toutefois, l’organisme lévisien mettra bientôt en place une nouvelle activité, le Fun Truck Patro, pour atteindre cet objectif avec un peu plus de chaleur humaine.

Communiquer sa passion du hockey malgré une pandémie

Le Lévisien James Létourneau est à l’origine du projet Le monde du hockey / NHL News, une page Facebook où l’adolescent et ses amis discutent de leur passion, les nouvelles du monde du hockey, via des capsules vidéos, des balados et des articles. L’initiative lancée par l’élève de l’École Pointe-Lévy vise à informer les amateurs de sport pendant la crise de la COVID-19.

La pratique de certains sports de nouveau autorisée

Le gouvernement du Québec autorisera, à partir du 20 mai, la pratique de certaines activités sportives et de plein air. La ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, en a fait l’annonce le 13 mai.

Les représentants de l'industrie du hockey balle veulent des réponses

Par voie de communiqué, l’Association nord-américaine des joueurs et joueuses de hockey balle (NBHPA) et son fondateur, Alex Burrows, ont déploré le silence du gouvernement quant à la réouverture des centres de dekhockey de la province.

Cascades supporte un joueur de tennis lévisien

Dans le cadre de la 16e édition du programme de bourses Cascades au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec, le joueur de tennis lévisien Maxime St-Hilaire a reçu une bourse de 4 000 $.

Les golfeurs «enfin» de retour sur les verts

À travers la province, une foule de clubs de golf avait le feu vert de la Santé publique afin d’ouvrir leurs installations, le 20 mai dernier. Une logistique supplémentaire a été requise pour conformer les clubs à la nouvelle réalité et les golfeurs ont répondu à l’appel par centaines afin de pratiquer le sport.

Nouveau contrat pour Bélanger et remise de prix de la LHMAAAQ

L’équipe de hockey des Chevaliers de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) a annoncé, le 26 mai dernier, le renouvellement du contrat de son entraîneur-chef Éric Bélanger. Ce dernier était d’ailleurs en lice pour le prix d’entraîneur de l’année lors du Gala des champions virtuel de la LHMAAAQ, le 31 mai.