Mathieu Olivier, joueur de hockey professionnel lévisien, a participé à son premier match dans la LNH avec les Predators de Nashville. CRÉDIT:ICONSPORTSWIRE

L’attaquant robuste lévisien Mathieu Olivier a joué son premier match en carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Predators de Nashville, le 19 novembre dernier. Malgré la défaite par la marque de 2 à 1 face aux Jets de Winnipeg, Olivier s’est démarqué en servant trois mises en échec. Également, il a inscrit son premier point deux matchs plus tard face aux Blues de Saint-Louis.

«C’est la plus grande récompense que j’ai pu avoir pour le travail que j’ai accompli. J’étais un petit gars de Lévis et souvent, on y rêve et on ne pense pas que ça pourrait nous arriver à nous, mais j’y ai toujours cru. Je n’ai jamais été un prospect de premier plan, j’ai réalisé tôt que j’allais me démarquer avec mon propre style», a d’emblée expliqué celui qui a porté les couleurs des Commandeurs de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec lors de la campagne 2012-2013.

Ce dernier avait ensuite été repêché par les Wildcats de Moncton dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec et a porté les couleurs des Cataractes de Shawinigan et du Pheonix de Sherbrooke, avant de signer un contrat avec les Admirals de Milwaukee de la Ligue américaine de hockey (club-école des Predators de Nashville). Il s’est vu offrir un contrat de deux ans à deux volets en mai dernier avec la formation du Tennessee.

«C’est un énorme sentiment d’accomplissement, je suis extrêmement honoré et reconnaissant d’avoir pu vivre ça. Ça a été une longue route, mais qui s’est faite assez rapidement. Ça a pris 17 parties avec Milwaukee et j’ai eu le rappel, c’est quasiment surréel», a-t-il partagé en entrevue avec le Journal.

Un bon premier match

Le Lévisien s’est dit satisfait de son premier match où il évoluait sur le trio d’Austin Watson et Colton Sissons. «J’ai parlé au coach ce matin et il n’avait que de bons commentaires. Donc, je suis dans l’alignement pour le prochain match (jeudi face à Vancouver). Maintenant, c’est de bâtir là-dessus et de continuer à travailler», a-t-il relaté.

Selon lui, il occupe le rôle d’un joueur d’impact qui offre beaucoup d’énergie sur toutes ses présences et qui est capable d’être physique sur le jeu. «Les Predators ont une excellente équipe, il y a énormément de talent dans l’alignement. Dans ce genre d’équipe là, c’est important d’avoir des joueurs comme Austin Watson, par exemple, qui amènent un aspect physique, qui bloquent des tirs au but en désavantage numérique, quelqu’un qui peut déranger l’adversaire. Je suis un joueur comme ça», a exprimé Olivier.

Une deuxième chance

 Il a constaté que la vitesse du jeu est différente lorsqu’on la compare à celle de la Ligue américaine. À ses yeux, ce n’est pas la vitesse sur les patins qui est plus rapide, mais plus l’exécution des jeux et la précision de ces derniers.

Déjà, il a joué son deuxième match deux jours plus tard face aux Canucks de Vancouver, mais le futur reste incertain pour lui.

«Je pense que je pourrais faire ma place (dans l’alignement régulier), mais c’est difficile à dire. L’équipe est pleine de talent et même chose pour Milwaukee. Donc, il n’y a jamais rien d’assuré et on ne connaît jamais les plans de l’équipe. Ce qui peut m’aider, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de joueurs de mon style, mais c’est d’y aller un jour à la fois, ça change vite le hockey», a conclu le joueur originaire de Lévis.

Les plus lus

C’est la fin pour le Club de golf Beaurivage

Malgré que les clubs de golf pourront amorcer leurs activités le 20 mai, la COVID-19 aura été mortelle pour l’un des sites lévisiens permettant la pratique de ce sport. Dans une lettre transmise à leurs clients que le Journal a reçue le 13 mai, les propriétaires du Club de golf Beaurivage, Bernard Blouin et Alain Blanchet, ont annoncé la fermeture définitive de l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lau...

Le Patro part à la rencontre des Lévisiens

En raison de la crise de la COVID-19, l’équipe du Patro de Lévis a dû se tourner vers les médias sociaux afin de divertir sa clientèle qui normalement s’activait dans ses installations du quartier Lévis. Toutefois, l’organisme lévisien mettra bientôt en place une nouvelle activité, le Fun Truck Patro, pour atteindre cet objectif avec un peu plus de chaleur humaine.

Communiquer sa passion du hockey malgré une pandémie

Le Lévisien James Létourneau est à l’origine du projet Le monde du hockey / NHL News, une page Facebook où l’adolescent et ses amis discutent de leur passion, les nouvelles du monde du hockey, via des capsules vidéos, des balados et des articles. L’initiative lancée par l’élève de l’École Pointe-Lévy vise à informer les amateurs de sport pendant la crise de la COVID-19.

La pratique de certains sports de nouveau autorisée

Le gouvernement du Québec autorisera, à partir du 20 mai, la pratique de certaines activités sportives et de plein air. La ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, en a fait l’annonce le 13 mai.

Les représentants de l'industrie du hockey balle veulent des réponses

Par voie de communiqué, l’Association nord-américaine des joueurs et joueuses de hockey balle (NBHPA) et son fondateur, Alex Burrows, ont déploré le silence du gouvernement quant à la réouverture des centres de dekhockey de la province.

Cascades supporte un joueur de tennis lévisien

Dans le cadre de la 16e édition du programme de bourses Cascades au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec, le joueur de tennis lévisien Maxime St-Hilaire a reçu une bourse de 4 000 $.

Les golfeurs «enfin» de retour sur les verts

À travers la province, une foule de clubs de golf avait le feu vert de la Santé publique afin d’ouvrir leurs installations, le 20 mai dernier. Une logistique supplémentaire a été requise pour conformer les clubs à la nouvelle réalité et les golfeurs ont répondu à l’appel par centaines afin de pratiquer le sport.

Nouveau contrat pour Bélanger et remise de prix de la LHMAAAQ

L’équipe de hockey des Chevaliers de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) a annoncé, le 26 mai dernier, le renouvellement du contrat de son entraîneur-chef Éric Bélanger. Ce dernier était d’ailleurs en lice pour le prix d’entraîneur de l’année lors du Gala des champions virtuel de la LHMAAAQ, le 31 mai.